Martine Aubry n’a jamais été une femme de gauche - par Pierre Cassen

Publié le 13 Juillet 2011

par Riposte Laïque 

Pendant 15 minutes, interrogé par l’agence Novopress, Pierre Cassen n’épargne pas la première secrétaire du Parti socialiste, que cela soit sur la politique communautariste menée à Lille, sa complaisance avec les islamistes et les causes défendues par l’époux, Brochen, membre de la LDH. Multipliant les exemples (il aurait pu en donner beaucoup d’autres s’il avait eu davantage de temps), il démontre qu’Aubry est la caricature d’une gauche dégénérée qui a renoncé à ses valeurs laïques et républicaines. Surtout, il explique pourquoi, selon lui, cette femme n’a jamais été de gauche, mais qu’elle a utilisé la gauche pour faire carrière, ce qui n’est pas tout-à-fait la même chose…

Propos recueillis par Yann Vallerie

 

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Mika 13/07/2011 14:01



Pôvre Marianne, ils sont devenus fous !


La droite nous la joue à l’envers mais on a bien compris qu’avec elle, Marianne pourrait se retrouver bientôt dans les bras d’un binational.


La gauche socialiste est plus claire. Au nom du respect à la vie privée le père de la nation peut-être un libertin aux dépenses somptuaires. Il n’a, sur ces sujets, de
compte à rendre qu’à sa seule conscience. Quant à nos principes moraux et à nos traditions séculaires de grâce n’en parlons plus ! Ils ne sont là que pour nuire au « vivre
ensemble » et à la « mixité culturelle.»


Alors Marianne devra s’y faire. Elle ne sera plus la passion d’une vie mais celle qu’on partage de temps en temps avec un «bon coup.» Et ne désespérons pas, un jour elle
portera le voile grâce à l’investiture providentielle d’un polygame français. La Martine, pas le poète mais l’édile de Lille, aurait déclaré avec ferveur dans une de vos vidéo : «…dans
une société ou nous sommes tous pareils, je m’emmerde !»


Vivement qu’ça change et qu’on rigole un peu… tant qu’à faire la gauche devrait revisiter notre drapeau national et y rajouter un symbole représentatif de cette
fameuse «ouverture à l’autre.» S’il n’était déjà pris, je serai tenté de leur conseiller l’emblème de «Playboy.»


 


 



Johanny 13/07/2011 13:09



Il y a bien eu des mauvaises langues pour faire croire que Mitterrand était de gauche !



Gérard Brazon 13/07/2011 14:08



C'est vrai que certains ont dit qu'il faisait partie de l'Action Française et qu'il fût décoré de la Francisque par Philippe Pétain lui-même. Avec serment d'allégeance à la clef. Pire, il y avait
des rumeurs sur une concubine et même une fille qu'il aurait eu avec ! Ah les rumeurs...



Vanpyperzele 13/07/2011 12:33



Elle n'est certainement pas la seule qui usurpe ainsi les désirs des francais!!!