Mathieu Guidère, islamologue ignorant ou manipulateur ? par Pascal Hilout

Publié le 1 Novembre 2011

Par Pascal Hilout né Mohamed pour Riposte Laïque

Avec l’islam et son insidieuse emprise idéologique qui atteint aussi nos experts occidentaux, nous ne sommes jamais au bout de nos surprises. En voici un exemple concret et tout frais : il date de ce mercredi 26 octobre 2011. Lisez donc cette courte interview de Mathieu Guidère, publiée par France Soir, pour vous en convaincre.

Comme bien des musulmans s’exercent à le faire, notre professeur d’islamologie et de pensée arabe tente d’expliquer, de façon rationnelle, les préceptes immondes de la loi islamique, de la charia. Mais comment peut on être sain d’esprit et accepter une quelconque justification à la répudiation et à la polygamie, apanage de la seule gent masculine en islam ?! Comment peut on admettre que la stricte fidélité sexuelle soit à la seule charge des épouses ?! Notre expert, Mathieu Guidère, tente donc de justifier l’injustifiable mise en application de ces lois iniques par le président du Conseil national de transition en Libye.

Au lieu de condamner la charia ainsi que cette décision autoritaire et unilatérale de Moustapha Abdeljalil, ancien ministre de la « justice » sous Kadhafi, Mathieu Guidère nous présente Mahomet comme protecteur des veuves et des orphelins !

S’agit-il d’une crasse ignorance de l’Histoire, telle que racontée par des musulmans, ou s’agit-il plutôt d’une flagrante manipulation idéologique ?

C’est à se demander si notre expert en islamologie a quelque idée de la biographie de Mahomet, telle qu’écrite par les premiers historiens musulmans : Ibn Is-hâq/Ibn Hichâm et at-Tabari, par exemple.

Sait-il que Mahomet a légué à ses fidèles neuf veuves condamnées au veuvage à vie ? Le Coran les déclare « Mères des croyants », lesquels croyants, comme nous le savons, vénèrent leur « Père » et n’ont point épousé ses veuves (*). Mathieu Guidère sait-il que la plus jeune de ces veuves, Aïcha, n’avait que dix huit ans à la mort de Mahomet ?

C’est pour la sauver des affres du veuvage que Mahomet a épousé Aïcha à l’âge de neuf ans ou plutôt pour être sûr qu’elle était bien vierge ? Les historiens musulmans nous disent qu’elle n’était ni pauvre ni orpheline, mais bel et bien la fille d’Abou Bakr, riche commerçant et fidèle ami du Prophète. Il deviendra non seulement son beau-père, mais aussi son premier Calife, c’est à dire son premier Successeur et aussi sanguinaire que lui (**) !

Trois des quatre premiers Califes, « Bons guides », الراشدون ar-râchidoune comme on dit, ont été des beaux-pères du Prophète. Le quatrième, Ali, était son cousin et son gendre en même temps. C’est dire que Mathieu Guidère n’a pas encore compris que la polygamie sert avant tout à étaler et à étendre sa domination sexuelle et politique parmi les tribus et les alliés. C’est pour cela que cette domination devait perdurer, même si le potentat sexuel et politique venait à mourir. Et c’est ainsi que cette ‘vénérable’ tradition, héritée de Mahomet, a, paraît-il, été préservée jusqu’au règne du roi Hassan II au Maroc.

L’ignorance, feinte ou réelle peu importe, et la manipulation idéologique, endémiques en terre islamique, font donc aussi des ravages de ce côté-ci de la Méditerranée. Nous nous retrouvons devant la lourde tâche de dénoncer et de combattre l’islamisation bien avancée de nos populations et des esprits les plus « brillants » et les plus « éclairés » de la République.

Le drame est que nos médias écoutent, diffusent et vulgarisent des inepties comme celles que vient de proférer Mathieu Guidère. Rappelons qu’il est un habitué de l’excellente émission « C dans l’air », animée, entre autres, par Yves Calvi, là où j’ai découvert Mathieu Guidère. Et pour être honnête, je précise que ce bougre d’enseignant ne raconte pas que des bêtises.

Pascal Hilout, né Mohamed

——————

(*) – Coran, chapitre 33, versets 6 et 53

(**) – C’est à ce premier Calife que reviendra la lourde tâche de ramener les tribus arabes à l’islam qu’elles avaient vite fait de renier, dès que Mahomet fut enterré.

***********

Droit de réponse de Mathieu Guidère

 

Je ne répondrai pas sur la forme de cette tribune qui n’est ni courtoise ni honnête dans l’appréciation de ma personne et de mes connaissances. Chacun jugera, à travers mes interventions et mes écrits (plus de 20 livres), mes qualités et mes compétences, par ailleurs dûment validées par des concours anonymes et nationaux de la République française. Pour mémoire, j’ai été reçu major d’agrégation d’arabe, et parmi mes enseignements en tant que professeur des universités, figure justement le cours de « Droit musulman ». Donc, sans prétention aucune, je crois connaître mieux que quiconque en France l’histoire musulmane et les détails des aspects relatifs à l’Islam et en particulier à la charia; sans oublier le fait qu’il ne s’agit pas, dans mon cas, de connaissances livresques puisque j’ai également vécu dans plusieurs pays arabes et musulmans présentant une diversité de systèmes politiques et juridiques.


Sur le fond donc de cette tribune, je voudrais qu’il soit acté clairement et solennellement, au cas où certains esprits mal intentionnés en douterait encore que:
1) Je ne justifie et je ne légitime absolument rien, ce n’est pas mon rôle d’universitaire ni mon objectif de chercheur. Par ma fonction et la conception que je me fais de mon statut, je dis simplement l’état de la connaissance sur un point donné à un moment donné de l’histoire. Mon rôle est de contextualiser les faits et non d’énoncer des informations éparses et déconnectées de leur contexte historique.
2) Je ne justifie et je ne cautionne nullement la polygamie, que je condamne fermement, et le fait de rappeler les raisons pour lesquelles elle est en vigueur chez un cinquième de l’humanité est un devoir d’objectivité et d’expertise qui doit être porté à la connaissance du public.
3) En ce qui concerne la laïcité, je n’ai de leçon à prendre de personne. Je suis un pur produit de la République indivisible et un défenseur acharné de la laïcité, mais il ne m’appartient pas en tant qu’universitaire d’adopter, dans le cadre d’un organe d’information comme les journaux, une posture militante quand il s’agit d’expliquer et d’informer le public. A chacun de se faire son idée.
4) Sur le point qui vous intéresse plus précisément, à savoir les femmes du Prophète Mahomet, je vous invite à suivre mon séminaire de « Culture et pouvoir » à l’Université de Toulouse, dans lequel je traite, à partir des sources classiques et des textes arabes, de la vie et du rôle de chacune de ces femmes dans les premiers temps de l’Islam… en le comparant à ce qui existe aujourd’hui.

Mathieu Guidère

Républicain laïc et agrégé d’arabe,
Professeur des Universités, enseignant le droit musulman

Pour ma part, je reste insatisfait de cette réponse qui n'en est pas une. C'est le simple étalage de la science de ce monsieur qui, j'en conviens semble grande!

Toutefois, nous avons connu dans l'histoire des hommes,  des personnes ayant des grandes connaissances, de l'instruction tout en affirmant et faisant parfois de grandes bêtises! Ceux qui nous dirigent par exemple, sont capables de faire d'énormes bourdes et pourtant, ils ont fait de longues études!  

Mathieu Guidère ne développe même pas, ni n'infirme ou confirme la nocivité ou les avantages d'un système venu tout droit d'un cerveau de prophète au nom d'un Dieu!  En conclusion il étale son savoir, ses diplômes et nous invite à l'entendre dans un séminaire! Pour le reste, passez votre chemin!

Ma mère disait, que la culture c'est comme la confiture, moins on en a plus on l'étale. Je trouve que c'est un peu court jeune homme aurait dit nos anciens!

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

francis Claude 02/11/2011 07:06



ho , je n'ai pas la prétention d'arrivé a la cheville de Mathieu Guidére, en ce qui concerne l'islam je n'ai qu'un vécu en terres d'islam, j'ai l'ai découvert il y a quelques mois dans
l'émission de Calvi (mais depuis son intervention chez le Président je ne regarde plus ce léche cul patenté) aussi je n'ai pas vu M.G lors de la derniére émission c dans l'air.Mais ce que je puis
dire c'est que ce M.G est surement le Français le plus capé sur l'islam et ses pratiques, maintenant je pense que vu le succés de ses prestations lors de ses précédentes intervetions sur les
écrans "on" a du le briffé pour répondre suivant les termes politiquement corrects, et comme le Monsieur est tout sauf un imbécile il a du savoir jonglé entre toutes les facettes que lui offre la
religion musulmane ,pour y dire tout et son contraire, ce qui est trés facile et enseigné dans le coran qu'il connait parfaitement.Il est évident qu'il est un peu pretencieux sur son savoir qui
est bien réel, mais je m'appercoit que tous les hommes possédants une certaine culture ou une culture certaine aiment a l'étallé, nous en avons quelques exemples sur ce blog...



Epicure 01/11/2011 21:10



Mathieu Guidère a une prétention égale à celle des Lyssenko et autres Von Verschuer ou Mengele qui étaient aussi de savants et distingués Universitaires  et médecins et à qui il n'était
cependant pas impossible d'être cinglés et racistes !


Le Paravent Universitaire  contre l'accusation de Folie ou d'Erreur Crasse me parait d'autant plus iommponde et stupîde que je suis aussi Universitaire et conscient de la faible fiabilité
des titres que cette institution garantit en ajoutant qu'un diplôme brillamment obtenu n'a jamais garanti personne contre la maladie paranoïaque et la schizophrénie. Guifdère est "physiquement"
(regard expression comportement langagier) à classer dans les "petits paranoîaques" très doués et bien compensés.


Pour la Charia, les électeurs jugeront! Comme disent les Démocrates sic.



Gérard Brazon 02/11/2011 12:13



Merci Epicure!