Maurepas : suspecté d'égorgement, il va nier les faits devant la Cour d'Assises des Yvelines

Publié le 20 Mars 2013

Un Algérien de 33 ans comparaîtra à partir de mercredi devant la cour d'assises des Yvelines pour les meurtres en septembre 2011 d'un couple de retraités à Maurepas.

Cet homme est accusé d'avoir volontairement donné la mort à ces deux septuagénaires, anciens employés de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) et de leur avoir dérobé leurs cartes bancaires et un téléphone portable. "Mon client conteste l'ensemble des faits hormis l'utilisation de la carte bancaire des victimes", a déclaré son avocat Me Fabien Arakelian. "Selon lui, un ami qui l'accompagnait et qui sera entendu au procès en tant que témoin, est l'auteur des faits", a-t-il ajouté.

Le soir du 2 septembre 2011, les deux retraités avaient été retrouvés morts ligotés avec du fil de fer dans leur pavillon. L'autopsie avait révélé qu'ils avaient été tués de plusieurs coups de couteau, avant d'être égorgés. Aucune effraction n'avait été constatée au logement des victimes, âgées de 72 et 74 ans. Le pavillon avait été en revanche complètement fouillé.

Le suspect avait été interpellé une quinzaine de jours après les faits. Il avait pu être retrouvé en raison de l'utilisation à plusieurs reprises de la carte bancaire des victimes. (La barbarie, la cupidité et la bêtise au plus haut niveau! Une chance pour la France? Ndlr Gérard Brazon)

AFP

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

henri 20/03/2013 11:22


Q: Es-ce cela la "chance pour la France " ?


R: Mais oui , henri : deux retraités en moins : 


autant d'économies pour les caisses de retraites ...


Je divague moi.   

mika 20/03/2013 09:17


De toutes façon les tribunaux lui éviteront le pire...


http://www.leparisien.fr/espace-premium/hauts-de-seine-92/l-accuse-avait-deja-viole-deux-adolescentes-a-clichy-11-03-2013-2631419.php

LA GAULOISE 20/03/2013 08:58


ET UN VLADIMIR ASSASSIN DE PLUS ! JE ME DEMANDE COMMENT JE REAGIRAIS SI J ETAIS LES ENFANTS DE CES PAUVRES SENIORS ...