Mayotte: un cadi (juge musulman) donne des instructions au Préfet de la République.

Publié le 24 Février 2012

      Par Jean Claude Perin 

 

Cadi

Sur du papier "OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANCAISE 

"Tribunal du Grand CADI"

Définition Wikipedia du CADI  :  Un cadi (arabe: قاض [qāḍi], « juge ») est un juge musulman remplissant des fonctions civiles,  judiciaires et religieuses. Le cadi est un juge de paix et un notaire, réglant les problèmes de vie quotidienne : mariages, divorces, répudiations, successions, héritages, etc.

C'est un des derniers "confettis" de la république. Quand l'archipel des Comores a opté pour l'indépendance, une petite île, Mayotte, manifesta son désir de rester français. Mayotte est donc très logiquement devenue territoire d'outre mer, puis fut élevée par référendum au rang de département d'outre-mer le 31 mars 2011, il y a à peine un an. 200 000 habitants, à 90% musulmans, sur un petit territoire de 400 km2, à peine la moitié de la Martinique...

Et pourtant, chacun sait qu'on y trouve la 1ère maternité de France, puisqu'à Mamoudzou (c'est son nom), on compte chaque année 8 000 naissances.

8 000 naissances pour 200 000 habitants... Evidemment, ça fait beaucoup. Rapporté à la population métropolitaine, ça ferait 2,5 millions de bébés par an dans l'hexagone ! Il faut dire que les comoriens (ou plutôt les comoriennes), qui ont opté pour l'indépendance, se rappellent de temps à autre au bon souvenir de leur ancienne métropole et se prennent subitement d'une envie pressante de faire un tour à Mayotte... au moment d'accoucher.

Les médecins ne sont pas regardant à Mamoudzou, et ne demandent ni carte d'identité, ni carte vitale. Sur les 8 000 naissances, 5 000 sont des bébés anjouanais et malgaches qui, par le miracle du droit du sol, naissent Français !

Il se passe décidément de drôles de choses sur cette petite France de l'océan indien... Ce département d'outre-mer administrativement très orthodoxe est dirigé par un Préfet qui représente l'état, un conseil territorial, doté des attributions d'un conseil général et d'un conseil régional, de mairies, des syndicats, etc... Et aussi d'un "Cadi", si on en croit ce fax qui nous a été envoyé par un ressortissant local. Un cadi qui adresse ses directives au Préfet et aux corps constitués, Medef et syndicats inclus !

Sur papier en-tête et cachet officiels "République Française - Justice musulmane". Sans doute un "accommodement raisonnable" ? Qu'en pensent nos candidats à la présidentielle?

Jean Claude Perin

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

nenette206 28/02/2012 09:40


je connais Mayotte,j'y suis allée en 2009 pour rendre visite à mes enfants et j'y ai trouvé un peuple chaleureux qui a encore un grand respect des anciens et les enfants sont très polis,mais
encore pour combien de temps?Mayotte a une biodiversité magnifique
Mayotte est la seule île des Comores qui a voulu rester Française et je pense que c'est normal qu'elle soit devenue Française
sachez qu'à Mayotte c'est la femme qui possède la maison
où je ne suis pas d'accord c'est que "le cadi"se mêle des affaires de l’état
je ne suis pas musulmane et je suis catholique pratiquante ,mais je respecte toutes les religions non extrémistes
bien cordialement
janine

23bixente23 25/02/2012 04:08


désolé, je n'ai pas relu le post, je le remets en corrigeant les fautes de frappe:


 


je ne vois même pas quel intérêt (même occulte) a pu avoir l'Etat pour s'accrocher ce nouveAu boulet à ses pieds déjà fort enchaînés...


calcul électoral ? peut-être, mais pas pour le moment, 200'000 voix n'étant pas non plus une masse considérable de voix pour le moment...


 


non, vraiment, je ne vois pas. pis y a que la France pour faire une telle connerie, les Anglais auraient payé pour que quelqu'un d'autre prenne en charge cette île inutile pour la France...


et enfin, comme toujours, nos dirigeants irresponsables nous la mettent profond et sans vaseline (pardon pour l'image peu élégante, mais il faut appeler un chat un chat !) en ne mettant pas la
question en référendum... un scandale de plus sur l'étagère à trophées des étrons de l'umps !

23bixente23 25/02/2012 04:06


je ne vois même pas quel intérêt (même occulte) a pu avoir l'Etat pour s'accrocher ce nouveéu boulet à ses peds déjà fort enchaînés...


calcul électoral ? peut-être, mais pas pour le moment, 200'000 voix n'étant pas non plus une masse considérable de voix...


 


non, vraiment, je ne vois pas. pis y a que la France pour faire une telle connerie, les Anglais auraient payé pour que quelqu'un d'autre prenne en charge cette île inutile pour la France...


et enfin, comme toujours, nos dirigeants irresponsables nous la mettent profond et sans vaseline (pardon pour l'image peu élégante, mais il faut appeler un chat un chat !) en ne mettant pas la
question en référendum... un scandale de plus sur l'étagère à trophées des étrons de l'umps !

DURASDUBOL 24/02/2012 23:35


D'un ilôt de la République embourbée. Au grand ouest de notre flan sud pour défendre la France mémorielle on s'est auto attribuée un rocher ou flotte le croissant de lune et le cimetère rouillé.
On roule en "cadi" et ce n'est pas demain la veille que la puissance publique fera appliquer les lois de la République. Les premières Institutions françaises installlées : la M.D.P.H et les
Organismes sociaux. Cook n'a pas dù y passer; dommage et en conséquence sa gracieuse magesté n'a pas pû y faire flotter l'Union Jack. Quoique, BLAIR nous l'aurez sans doute vendue pour un "EURO"
symbolique. Je n'ai et personne n'a aucune aversion pour ces populations qui font partie des hommes et des femmes de la planète mais qu'est t'on aller faire dans cette île alors que nous avons
une kiriéle d'îles de toutes beautés où nos compatriostes métroplolitains n'y vont pratiquement pas ? Comprenne qui pourra !

Polux 24/02/2012 21:04


Hé oui ! On a fait une bonne acquisition là ! Il est à noter qu'un référendum a été organisé à Mayotte pour savoir si la population voulait être française, mais l'on n'a pas demandé aux français
si ils voulaient de Mayotte dans la république ! Même sans référendum, bien sûr qu'ils voulaient devenir français, quellle question...!!!

berger sophie 24/02/2012 18:38


là je vais vrziment vomir!