Même en Afrique "Le printemps français" a été entendu... et pense la France comme totalitaire!

Publié le 30 Mars 2013

En direct d'Adbijan

Le « Printemps français » est en marche
 

Après des manifestations massives ignorées, après une pétition d’envergure historique jugée irrecevable, après le mépris affiché des élus et des représentants du gouvernement, le pouvoir, décidément autiste, confirme sa volonté de passer en force en utilisant fonctionnaires, préfets, magistrats, policiers, zélateurs de « l’ordre nouveau ».

Malgré les réserves du Conseil d’État, malgré les avertissements de l’Académie des sciences morales et politiques, malgré les recommandations des experts, des juristes, des scientifiques, des religieux, le gouvernement reste sourd à la clameur du pays réel.

L’élargissement du qualificatif homophobe à tous ceux (y compris homosexuels) qui émettent la moindre réserve sur le projet de loi n’est que l’expression d’un « totalitarisme » qui s’installe tranquillement dans le pays, avec la complicité active d’une grande partie de la presse. Songeons quand même que seule « LGBT », qui ne représente à peu près rien, a eu droit aux plateaux télé, sans qu’aucun organisateur de la « Manif pour tous » ne soit sollicité le soir du 24 mars.

Se profile ainsi un bouleversement profond de notre société qui s’appuie sur la théorie du « genre » et sa négation de toute différence sexuelle : il n’y a plus d’hommes, plus de femmes, plus de filles, plus de garçons et toute contestation de cette définition sera taxée d’homophobie.

Tandis que le système policier resserre son étau, non pas sur les délinquants de « la France orange mécanique », mais sur les dangereux manifestants de dimanche, représentant la France honnie par les « élites »bobo, la crise continue à produire ses effets délétères : croissance zéro, chômage, pauvreté, récession, insécurité.

Les Français vont-ils supporter encore longtemps cette absurdité alors que leur avenir social et économique est par ailleurs de plus en plus menacé ?

Non, quelque chose de nouveau s’est produit le 24. Les Français « polis »ont envahi les Champs-Élysées, et les ont occupés plusieurs heures, malgré l’interdiction de la préfecture et les charges de police. Cette foule échappait même au contrôle du collectif « Manif pour tous ».

Les opposants à ce régime entament un véritable bras de fer contre un pouvoir de plus en plus illégitime. C’est le signe que la France profonde est déterminée à se faire entendre : la naissance d’un « Printemps français » ?

Olivier Perceval

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Pivoine 01/04/2013 17:11


En plus de n'avoir aucun charisme, ce hollandouille n'a aucune compétence. Il est tout juste bon pour un poste d'employé de bureau, et encore ! J'avais toujours pensé qu'à sa place, je ne me
serais pas présentée pour une telle fonction. Mais quelque part, c'est pas plus mal qu'il soit président, comme ça il précipitera la Révolution !


A quelque chose malheur est bon !

Marie-claire Muller 30/03/2013 20:58









 





À quand l’Armée Française au garde à vous sur un terrain de
tennis?




 





Manif pour Tous : un piège tendu aux manifestants ? Une milice de la mairie de Paris ?







 





Manif pour tous : près d’1,5 million de manifestants, des familles gazées !


 











samedi 30 mars 2013





Manif Pour Tous : la photo qui dérange



Par France Presse Infos - Le Gaulois



Près d’une semaine après « L’ÉVÉNEMENT », il est grand temps de dire la VERITÉ. Mais
elle dérange ! Alors la voici en photo…





VALLS, AYRAULT ET HOLLANDE ONT MENTI : LES MANIFESTANTS ÉTAIENT 1,8 MILLION SELON DES PHOTOS
MISES AU SECRET ET CONFISQUÉES PAR LA POLICE.







T







out le monde a vu, dimanche 24 mars, un hélicoptère de la sécurité civile survoler la Manif pour
tous. Mais, les photos qu’il a prises ont été retirées de la circulation car très révélatrices ... Le service de Police qui a intercepté et confisqué ces images après l’atterrissage de
l’hélicoptère aurait estimé la participation réelle du rassemblement à 1,8 million de personnes.


Tout finit par se savoir ! Les vues permettent en effet de voir l’étendue de la foule depuis les
points de départ jusqu’aux différentes avenues et rues adjacentes, au-delà donc du comptage au mètre carré. La Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) et l’Élysée ont les
chiffres sur leur bureau.¢





AUTRE PREUVE FLAGRANTE



Autre comparaison qui disqualifie les chiffres annoncés par la préfecture. Après la finale de la coupe du monde en 1998, les
autorités et les médias annonçaient 2 millions de personnes sur une artère plus petite, allant d’un bout à l’autre de l’avenue des Champs Élysées jusque l’Arc de triomphe, mais avec le même taux
de remplissage au mètre c

Bonapartine 30/03/2013 20:50


Bonsoir,


Au-delà de l'opposition au "mariage pour tous", je crois qu'en vérité, cette foule exprimait un malaise plus profond qui allait bien au-delà de l'objet de la manifestation. Je me souviens
avoir vu, dimanche 24 mars dernier, des pancartes sur lesquelles était écrit "On veut du travail", ce qui n'a pas de lien avec le sujet de société qu'est celui du mariage pour
tous.


C'est en ce sens où la gouvernement de François Hollande commet une faute politique et morale lourde, me semble-t-il du moins, en restant sourd et aveugle à la colère qui monte des
entrailles de ce pays et dont j'ai le sentiment que la foule innombrable qu'elle a réunie autour de l'opposition au mariage pour tous n'est que le sommet de l'iceberg.


Le mois de mai 2013 n'est pas loin ...... et je sens le peuple de France très en colère, y compris nombre d'électeurs de gauche qui se sentent profondément floués par les promesses non
tenues de Monsieur Hollande, à plus forte raison quand ils voient comment un gouvernement de gauche traite les enfants de la nation ........


Attention ! Moi, à la place de ce gouvernement, je ne balaierais pas d'un revers de main, je ne mépriserais pas, je n'agresserais pas comme cela fut fait ce mouvement de masse populaire.
Je ne mésestimerais pas non plus de la sorte la colère qui gronde aux quatre coins de la France. Je ne rigolerais pas davantage sous cape en parlant de "Marie-Chantal" qui ennuient la gauche
comme j'ai pu le lire ici ou là, comme si les Marie-Chantal n'étaient pas des êtres humains à part entière munies des mêmes droits de tout à chacun en France !


Ce gouvernement voudrait chauffer les esprits et alimenter les rancoeurs de plus d'un million de citoyens français et bien au-delà en réalité, sans oublier tous ceux qui n'étaient pas à
Paris ce 24 mars 2013 parce qu'ils ne partagent peut-être pas l'opposition au mariage pour tous (ce qui est tout à fait leur droit aussi) mais approuvent néanmoins au fond d'eux-mêmes ce vent de
révolte latent, qu'il ne s'y prendrait pas mieux.


Attention ! Les Français n'ont jamais accepté de se sentir  et de se voir méprisés par le pouvoir en place, encore moins de se faire insultés et/ou tabassés, quelle que soit sa
couleur politique. Toute l'Histoire du peuple français en témoigne. Mais au fait, on n'apprend pas ça à l'ENA ?


Bonapartine.