Michel Onfray ne mâche pas ses mots.

Publié le 19 Janvier 2011

         Une petite vidéo d'un écrivain classé à gauche mais qui est resté cohérent avec son discours sur les religions et la laïcité contrairement à d'autres qui ont complétement oublié les principes fondamentaux de notre République!

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

la gauloise 20/01/2011 12:58



ENFIN! MERCI MONSIEUR ONFRAY!



muller marie-claire 19/01/2011 19:34



"L'islam est une secte, ce n'est pas une religion"




L'animateur de radio Neil Boortz d'Atlanta a eu un échange animé sur les ondes avec un auditeur musulman du nom de Will. À la suite de cette
émission diffusée en 2007, CAIR a accusé Boortz de répandre l'islamophobie. Traduction sous le clip (merci à
Marie) :



__________________________


 - Auditeur : Mon nom est Will, je téléphone car vous critiquez ma religion et…


-  Boortz : D’abord, c’est une secte, ce n’est même pas une religion.


-  Will : Je  voudrais savoir pourquoi vous affirmez de telles choses, en effet…


-  Boortz : Eh ! Will, venons-en aux faits, vous savez sacrément bien pourquoi j’affirme de telles choses, regardez les infos, Will, lisez les journaux, Will,
regardez ce que les musulmans font partout dans le monde, Will, regardez les écoliers tués dans le dos, Will, les bombes lancées sur des crèches en Israël, Will, et maintenant vous osez me
dire que vous ignorez pourquoi j’affirme de telles choses ?




-  Will : Peut-être que vous n’avez pas beaucoup de connaissances du monde musulman…

-  Boortz : Etes-vous musulman ?


-  Will : Oui


-  Boortz : Converti ?


-  Will : Pardon ?


-  Boortz : Con-ver-ti ?


-  Will : Non, Monsieur, non


-  Boortz : Vous êtes né musulman ?


-  Will : Oui, c’est ça, peut-être que vous n’avez pas beaucoup de musulmans qui…


-  Boortz : Bien, alors dites-moi ce qui se passe…Sapristi ! Vous n’allez pas me faire croire que l’islam ne soutient pas la violence, nous sommes outragés
dites-vous, bon, restez en ligne et dites-moi sur quels points j’ai tort. Nous voyons des musulmans outragés pour des caricatures, ok, pour des caricatures, nous voyons des musulmans foncer
avec des avions civils sur des immeubles à New York City, mais là, il n’y a pas de musulmans outragés. Des musulmans bloquent les issues de secours à des écolières lors d’un incendie au
prétexte que leurs visages sont dévoilés – pas de musulmans outragés – des musulmans coupent la tête de 3 fillettes sur le chemin de l’école – pas de musulmans outragés – des musulmans
assassinent des enseignants qui s’efforcent d’enseigner à des petits musulmans en Irak –pas de musulmans outragés – des musulmans provoquent un carnage de 80 touristes avec des voitures
piégées devant des cafés et des hôtels en Egypte – pas de musulmans outragés – ils attaquent une école religieuse tuant 6 enfants en Inde – pas de musulmans outragés – des musulmans lancent
des grenades au lance-roquettes sur des écoles pleines d’enfants en Israël – pas de musulmans outragés - OK ? encore et encore. Regardez Bali, regardez donc autour de vous. Regardez les
infos et lisez les journaux musulmans remplis d’insultes et de caricatures antisémites – pas de musulmans outragés. Des musulmans piétinent les cadavres calcinés de civils avec leurs
godillots ou les suspendent à un pont – pas de musulmans outragés –


Mais, des journaux au Danemark ou en Norvège publient des caricatures de Mahomet et soudain, soudain, voilà des musulmans outragés et Will, je vais vous dire, vous avez vraiment besoin de
voir les choses telles qu’elles sont, le problème n’est pas notre dérision, le problème n’est pas les journaux au Danemark et en Norvège, le vrai problème c’est que des musulmans comme vous
soient en rage quand on ose dire que l’islam est une secte mais ne sont pas en rage par les horreurs que les musulmans font  dans le monde entier.


-  Will : la seule chose que je peux dire c’est que les crimes que vous avez cités me choquent en tant que musulman…


-  Boortz : Mais, vous n’avez jamais, au grand jamais, montré que vous avez désapprouvé ces crimes une seule fois.


-   Will : Je réalise que j’aurais dû vous téléphoner une heure plus tôt, pour vous dire qu’en tant que musulman, je n’approuve pas les crimes que vous avez
mentionnés, pour dire en effet, en tant que musulman je suis choqué par ces crimes… d’ailleurs l’islam ne les approuvent pas


-  Boortz : Vous appelez notre radio maintenant et au lieu d’exprimer votre condamnation de tous ces crimes commis au nom de votre
« re-li-gion », vous m’avez d’abord attaqué sur mes critiques de l’islam, alors, vos mots d’excuses sonnent absolument faux. Vous nous appelez, mais vous n’avez
rien à nous dire sur les crimes et les atrocités commis par les adeptes de cette merveilleuse et pacifique religion qu’est l’islam, vous n’aviez rien à nous dire à ce propos, avant que
j’évoque tous ces crimes. Alors, ne me dites pas ces absurdités du style, qu’en appelant plus tôt vous auriez condamné ces crimes. Vous n’avez pas eu seul mot pour les condamner avant que le
monde non-islamique ne se révolte et commence à faire savoir que nous en avons assez de votre damnée religion. Nous en avons marre et quelqu’un comme moi me confiait pas plus tard qu’hier,
qu’il faudra attraper l’islam par son col de chemise, le coincer dans un coin et lui dire : « Marchez droit, sinon nous allons vous éradiquer, comme des cafards,  de la surface
terrestre ».


Selon vous, l’islam ne soutient pas ces crimes ? Mais vous ne parlez pas au nom de l’islam, vous ne pouvez pas affirmer que l’islam ne soutient pas ces atrocités car l’islam est
complètement  impliqué dans ces atrocités dans le monde entier et la rue musulmane est outragée pour… des caricatures ! Vous prétendez alors : « Nous, musulmans, nous
condamnons de telles choses », mais où étiez-vous donc quand ces crimes ont été commis ? Ne me racontez pas ces histoires que, comme par hasard, en téléphonant une heure plus tôt
vous l’auriez fait, mais que mes propos sur les rages musulmanes envers les caricatures de Mahomet vous ont fait changer d’avis.


 Je comprends, je comprends, que ces assassins islamiques assoiffés de sang ne représentent pas la majorité des musulmans, mais alors dans quelles circonstances cette
majorité devient-elle outragée ? Quand sort-elle dans la rue pour exprimer son indignation contre les radicaux qui font de votre religion un objet de répulsion dans le monde
entier ?


Salman Rushie a écrit un jour, il y a 3 ans dans le New York Times : « Est-ce que cette ancienne culture musulmane si brillante et si civilisée, culture d’amour, d’art et de
réflexion philosophique aurait été kidnappée par des paranos, racistes, menteurs, machos, tyrans, fanatiques et cinglés violents, si cela est vrai, alors pourquoi ne hurlent-ils pas contre
les kidnappeurs ? ».


-  Boortz : La question est là, Will. Votre religion a-t-elle été détournée par des paranos, racistes, menteurs, violeurs, tyrans, fanatiques, cinglés brutaux, mais dans
ce cas, pourquoi vous ne protestez pas ? Mais en fait, vous arrivez sur cette radio et la seule chose que vous trouvez à dire c’est de me critiquer, moi, pour mes propos
sur l’islam. Jamais vous n’avez téléphoné quand ils ont assassin