Michel Onfray : "Notre civilisation s'effondre. L'islam n'est pas une religion de paix". Préface Nancy Verdier

Publié le 19 Octobre 2012

photo 5281BSur LCI, il était l'invité d'Audrey Crespo-Mara ce jeudi 18 octobre.

On reste sur notre faim après ce court intermède 'philosophique'. L'islam, la Syrie, l'Algérie. Michel Onfray reconnaît que les musulmans sont prêts à mourir pour leur foi. Pas les occidentaux. Est-ce notre talon d'Achille? Il y aurait pourtant d'autres moyens pour nous républicains de nous battre, de lutter contre cette Histoire qui tourne mal, contre les FAUTES de nos élus, de l'Etat et de l'UE qui nous trahissent, poussent à l'islamisation de nos territoires, à la construction de mosquées, à une immigration à flots continus, une immigration de masse et de remplacement qui va nous ruiner et nous étouffer. Progressivement, on nous retire le droit de lutter, de nous exprimer...
Il se tait sur ces 
dérives concrètes et palpables de notre république laïque et de l'Europe liberticide, mais propose d'en finir avec la légende sur l'islam que les médias diffusent, une image idyllique d'un islam de paix et de générosité : Non, affirme-t-il,  l''islam n'est pas  'religion de paix, d'amour et de tolérance'. Il suffit de faire un peu d'histoire. L'islam est violence dit-il. La lecture du Coran et les Hadiths nous en fournissent des preuves. Nous n'avons rien à attendre de bon avec l'islam. Alors qu'attend notre philosophe? En France, 4000 convertis par an à l'islam souligne Audrey Crespo-Mara d'un ton léger.

Pas l'ombre d'une révolte dans les propos d'Onfray. Le discours est lisse, mesuré, convenu, façonné, tout prêt à consommer pour le télé-spectateur béat, heureux de retrouver avec le large sourire de la blonde présentatrice, le philosophe préféré des français, fils de femme de ménage et d'ouvrier agricole. Tout un symbole en ces temps difficiles.    'Pas touche'. On est dans la communication, dans l'élégance, dans la leçon. On plane un peu. A quoi bon ces échanges superficiels entre une 'Bimbo' et un philosophe qui d'avance a baissé la garde? Pour en venir à sa conclusion qui semble implacable, qui sonne le glas et qui fait froid dans le dos?

Car sa conclusion est que notre civilisation a vécu et sera remplacée par une autre, chapeautée par l'islam  qui a trouvé sa niche avec facilité dans le vide laissé par l'abandon de nos valeurs. Notre existence n'aurait donc plus de sens et attendrait cette 'religion' de chamelier ? La liberté ne séduit plus dit Onfray. 
Jadis les philosophes se battaient avec le verbe, pour la Liberté justement, la Dignité de l'homme et de la femme. Pour l'Egalité entre les individus. Ici, on est dans une sorte de mélange 'doucereux', de réserve, de lassitude, de fatalisme, bref, de dhimmitude. Clairement, la présence de Michel Onfray sur le plateau de l'émission lui sert à présenter ses deux derniers ouvrages. Le reste n'est qu'ingrédients, remplissage, convivialité, façade pour masquer le désarroi. Notre monde s'écroule, mais aucune bribe de solution n'émerge du cerveau de notre  philosophe, sauf à dire que les trois monothéismes, qui se regardent en chiens de faïence, se valent, qu'ils sont tous les trois contestables à divers degrés mais font tous les trois le même jeu. En renvoyant tout le monde dos à dos il confesse sa faiblesse, son instinct de dérobade. 
Car l'intrus est bien ce dernier monothéisme qui nous vient du désert avec ses moeurs archaïques, son sens guerrier et son incompatibilité avec notre histoire, nos états, notre liberté, la laïcité...nos modalités de vie. 
Mais ce n'est vraiment pas ce que dit Onfray. Dommage pour lui. Dommage pour nous...!!!!


Les gens avertis, savent que l'islam est plus qu'une religion : un système inique, archaïque et totalitaire qui s'impose par la force tôt ou tard, fait régresser de plusieurs siècles et supprime  toute  liberté des pays conquis. L'actualité le confirme. Le jour où la réalité frappera à nos portes, qui pourra espérer un miracle?  Vers quels paradis imaginaires certains auront-ils fui à temps ? Et qui restera pour se mesurer à la dure réalité, à l'action, à la guerre et sauver quelquechose de ce Titanic européen que les gens du système par lâcheté, complaisance et avidité auront tout fait pour détruire ?   

Nancy Verdier

 

Vidéo 1 : 53 secondes

Vidéo 2 : 13 minutes 22 secondes

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Repost 0
Commenter cet article

Marie-claire Muller 19/10/2012 14:25


.des Français bruns.Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une minorité.Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race vlanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu'on ne se raconte pas d'histoire! Les musulmans, vous êtes allés les voir? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas? Vous voyez bien que ce ne sont pas des français. Ceux qui prônent l'intégration ont une cervelle de colibri, même s'ils sont très savants.
essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau.
Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante?
Si nous faisions lintégration, si tous les Arabes et les Berbères d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcheriez-vous de venir s'installer en Métropole, alors que le niveau de vie y est plus élevé?
Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-deux-Eglises, mais Colombey-les-deux-Mosquées."..Fin de citation.

Respectvaleurs 19/10/2012 12:30


Cela dit, Michel Onfray est tout de même exceptionnel, au sens premier du terme, tant les BHL et autres islamophiles béats disent tout le contraire. Oui, malheureusement il
n'agit pas, mais grâce à sa popularité, sa parole est entendue, et c'est déjà énorme. Un gros couac aux images lisses de France 2 faisant sa pub pour le halal avant le 20h, un grain de sable,
comme beaucoup de sites d'alerte qui, mis bout à bout, éveillent les consciences. Seule  une information différente pourra mener la contre-offensive : on ne peut pas prendre sa carte à RR
par exemple sans avoir pris connaissance d'une masse d'infos suffisante...

lombard 19/10/2012 10:03


le dire ne suffit plus, IL FAUT LE CRIER!!!!l

lombard 19/10/2012 09:49


Ce n'est pas sufisant IL FAUT LE CRIER!!!!!