Vers une nouvelle opposition de droite ? L'indignation de Michèle Tabarot.(2)

Publié le 4 Mars 2013

Michèle Tabarot fait part de son indignation suite au vote par les sénateurs socialistes

Michèle Tabarot, secrétaire générale de l'UMP, fait part de son indignation suite au vote par les sénateurs socialistes, communistes et écologistes d'une loi « d'amnistie des délits commis à l'occasion d'activités syndicales et revendicatives ».


On retrouve dans cette loi toutes les dérives de l'exercice du pouvoir de François Hollande.

La dérive de la diversion. Alors que la situation économique est catastrophique, notamment sur le front de l'emploi, la majorité parlementaire ne trouve pas d'autre urgence que de voter une loi d'amnistie pour les syndicalistes, qui est à des lieues des priorités des Français.

La dérive laxiste. Alors que la délinquance est repartie à la hausse depuis l'élection de François Hollande, et que se multiplient les agressions à l'encontre des forces de l'ordre, la gauche ne trouve rien de mieux que de voter une loi qui amnistie les syndicalistes qui ont commis des délits dans le cadre d'un conflit social. Et on ne parle pas ici d'amnistier de petits délits, mais des faits passibles de cinq ans d'emprisonnement ! Ce nouveau signal de laxisme est moralement inacceptable : rien, même un conflit social, ne légitime la violence ou le non-respect de la loi. Non, Madame Taubira, ce n'est pas « faire œuvre de justice» que de donner un blanc-seing à ceux qui préfèrent casser, bloquer, menacer plutôt que de dialoguer. Le risque de cette loi est évidemment de donner une prime aux jusqu'au-boutistes dans le cadre d'un conflit social. Ce n'est pas responsable en cette période de crise, où la tension sociale est extrême.

La dérive clientéliste. Cette loi d'amnistie pour les syndicalistes montre que la politique de la gauche est plus motivée par ses intérêts clientélistes que par l'intérêt général. Ce cynisme électoraliste est choquant.

Michèle Tabarot demande donc à la majorité de se ressaisir, ce texte absurde est passé de justesse au Sénat, il doit être rejeté, dans l'intérêt général, à l'Assemblée nationale.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Epicure 04/03/2013 10:32


Il faudra s'armer? pour que la guerre civile ne nous trouve pas sans droit de se défendre....


Essuyez donc ça aux USA? Obaùma s'est prodigieuseme,nt planté...Les américains se ferontyt tous étriper avant de rendre leurs Winchester et autre M16...Mai aucune loi de ce genre ne pourrait
passer là-bas ! Le Parlesénat est la configuration du Parti Unique le rêve de tous les Démocrates  non? contre ces Salauds de Fachos?!


Quelle ineptie française...

Dorothee13 04/03/2013 09:51


Pour une personne de l'UMP qui élève le ton sur un problème alors qu'il n'y a que des problèmes, 9 vont dormir, jouer avec leur téléphone, ou mieux seront absents !


l'UMP, pour qu'elle soit crédible, il faudra vraiment qu'elle change et ce n'est pas pour demain là aussi !