Minute et David Miège : les derniers exploits du procureur Aurore Chauvelot.

Publié le 30 Septembre 2014

MiegeCaroline Alamachère, présente aux trois procès « spécial Taubira » de ce mercredi 24 septembre, nous a fait un compte-rendu des plus intéressants de ce procès en sorcellerie.

http://ripostelaique.com/trois-proces-simultanes-pour-crime-de-lese-taubira-et-linevitable-chauvelot.html

On y apprend d’abord que l’hebdomadaire Minute, au total, de la part des plaignants, s’est vu demander 13.000 euros de la part de la LDH, 9.000 euros de la part de la mystérieuse Ligue Citoyenne, et 12.000 euros de la part de La Maison des Potes. Mais c’était avant l’intervention de notre procureur de la République préférée, Aurore Chauvelot, dont un lecteur facétieux nous avait envoyé le portrait suivant.

ChauvelotEn très grande forme, celle qui paraît promise à une grande carrière (si la gauche reste au pouvoir) a en effet demandé, contre l’hebdomadaire et son directeur, Jean-Marie Molitor, 3 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende pour la couverture « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane », et, histoire de lui apprendre à écouter aux portes, 1 mois de prison avec sursis supplémentaire et 5.000 euros d’amende pour avoir publié le dessin sacrilège de David Miège.Taubira a la banane (Minute) couverture 13-11-13 REDUIT

Singe-MiegeQuant à ce dernier, sans doute bénéficiaire d’un coup de mou de notre vaillante procureur, il s’en sort avec seulement une demande de 2.000 euros d’amende, dont mille avec sursis. Même pas la moindre peine de prison avec sursis, Aurore, vous vous relâchez !

Cela représente donc, au total, pour Minute, 4 mois de prison avec sursis pour le directeur, et 49.000 euros d’amende requis (pardon si nous avons oublié quelques milliers d’euros supplémentaires).

Pour garder le sens de l’humour, nous dirions que ce sont des petits joueurs, puisque nos amis Pascal Hilout et Pierre Cassen s’étaient vus demandés, devant la 17e chambre, la modique somme de 150.000 euros d’amende et de dommages et intérêts, et 5 mois de prison avec sursis, à eux deux.

Avec une participation intéressante d’Aurore Chauvelot, qui avait demandé 3 mois de prison avec sursis à l’encontre de Pierre Cassen, ainsi que 5.000 euros d’amende, et 2 mois de prison avec sursis contre Pascal Hilout, ainsi que 3.000 euros d’amende.

Charb-taubiraRappelons, pour montrer combien ce procureur de la République exemplaire rend une justice équitable au nom du peuple, qu’elle avait demandé, et obtenu, la relaxe de Nicolas Bedos, qui avait qualifié Marine Le Pen de salope fascisante, et que le parquet de Paris n’a pas jugé utile de poursuivre le dessinateur de Charlie Hebdo Charb, qui, lui aussi, au même moment que Miège, a osé un dessin représentant carrément la Garde des Sceaux en singe.

Le 7 octobre prochain, Christine Tasin et Boulevard Voltaire passeront devant la 17e chambre correctionnelle de Paris. On allume des bougies pour avoir droit à la suite des exploits du procureur Aurore Chauvelot.

Paul Le Poulpe

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

lombard 03/10/2014 11:37


bonjour 


quand lui suprimera t'on le droit de professer dans un tribunal ??


 

LA GAULOISE 01/10/2014 08:41


Y EN A MARRE DE LA MALTRAITANCE A L ENCONTRE DE CES PAUVRES SINGES .......

AAaron 30/09/2014 21:18


Aurore....un prénom trop délicieux pour un sinistre personnage, dont le principe du "deux poids deux mesures ne doit pas lui poser de problème de conscience....