Mis en cause dans les débordements de la MPT, les Militants Identitaires répliquent à Valls.

Publié le 27 Mars 2013

Valls est le seul responsable, nous ne lui servirons pas de bouc émissaire ! 

Le Ministre de l'Intérieur vient de mettre publiquement en cause le mouvement identitaire à propos de ce qu'il appelle les “débordements” de la manifestation du 24 mars. Cette accusation ne repose sur rien car elle est n'est en rien la réalité.

Aucun militant identitaire, comme aucun des 1,4 million de manifestants de dimanche, n'a brûlé une voiture, cassé une vitrine, pillé un magasin.

Il n'y a pas eu de “débordements”. À la suite de la manifestation, des dizaines de milliers de personnes ont souhaité rejoindre, à titre individuel, entre amis ou en famille, la plus grande avenue de Paris où se trouvaient déjà des milliers de touristes. 

Tous les incidents sont de la seule responsabilité du ministère de l'Intérieur. Le gouvernement socialiste voulait des incidents. Il a délibéremment parqué une foule considérable sur une avenue trop étroite. Cette foule s'est conduite avec une correction exemplaire et, en cela, elle a été parfaitement française. Nous parlons naturellement d'une France traditionnelle que M. Valls ne peut comprendre puisqu'il la méprise.

Pour conclure, il importe de dire ceci : le mouvement du 24 mars n'appartient à personne. Il appartient à tous les Français dans la rue ce dimanche.

 

Comme des centaines d'autres associations, partis, groupes, le mouvement identitaire était présent ce jour là. Il a tenu sa place comme eux et, dans ce combat fondamental, il y a de la place pour tous. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

FRANHENJAC 28/03/2013 05:02


Malheureusement Sarkosy ne faisait pas mieux, regardez : Collectif des victimes de la manifestation du 21.01.2011 en gare d´Anduze.

Aaron 27/03/2013 15:57


La perversité du Vals-eur n'est plus à démontrer; de même que son penchant irrésistible pour le deux poids deux mesures....Quelle facilité d'employer des gaz lacrymogènes contre des adolescents
ou des gens plus âgés....


Alors je lui dis : vous et vos sbires font tmoins les fiers dans les banlieues de non-droit.