Mme Bouteldja appelle les banlieues à reproduire les « révoltes » de 2005 - par Caroline Alamachère

Publié le 30 Décembre 2011

par Caroline Alamachère

Le 8 décembre dernier s’est tenue l’assemblée Printemps des Quartiers, initiée par les Indigènes de la République avec pour intervenants Tariq Ramadan et Houria Bouteldja entre autres.

Le discours de cette dernière débute par un « salam aleykoum » augurant bien de la suite, son auditoire étant pourtant francophone.

D’emblée elle annonce la couleur avec sa première ambition qui est de « réhabiliter » et de se « mettre dans l’élan des révoltes de 2005 ». Il faut rappeler que ces pseudos-révoltes – vandalisme et criminalité seraient les termes plus appropriés – ont généré 10 000 voitures incendiées, des établissements publics brûlés, vandalisés, pillés, des tabassages, parfois mortels, des menaces de mort, des tirs à balles réelles contre les forces de l’ordre, des cocktails molotov contre les populations autochtones et j’en passe. Voilà pour le premier souhait d’Houria.

Sa deuxième ambition est de suivre l’élan des révoltes du monde arabe en appelant à la révolte des peuples du Sud et des peuples arabes, mais ici c’est la France et la France n’est pas un territoire d’Arabie ! Elle appelle à un « soulèvement populaire », or le peuple n’a semble-t-il pas été consulté par Mme Bouteldja, seuls des membres d’une communauté refusant l’assimilation sont appelés à se rebeller contre leurs hôtes qui les ont accueillis. C’est la gratitude et le respect à la façon des quartiers.

Elle insiste en évoquant les peuples d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie. Mais les Asiatiques ne lui ont rien demandé, les Maghrébins se fichent de l’Asie et des autres comme d’une guigne et même pire, ils les méprisent comme en témoignent les propos relevés sur cet article (http://ripostelaique.com/caroline-alamachere-m-glucksmann-je-vais-vous-expliquer-pourquoi-je-nirai-pas-en-vacances-au-maghreb.html) où ils claironnaient un mépris absolu pour le malheur touchant le Japon car seuls les malheurs de « leurs frères » sont injustes, les autres malheurs étant eux considérés comme une punition divine donc indignes de susciter l’apitoiement. Quand plus tard dans son discours elle évoque Fukushima pour soi-disant élever le débat, ça me fait doucement sourire. L’hypocrisie dans toute sa splendeur.

S’ensuit un discours victimaire sur le manque de moyens et d’organisation pour organiser ces révoltes et sur la vulnérabilité de ses « frères ». Mais puisque tout cela est utopique comme elle le répète plusieurs fois dans son discours, à quoi bon s’investir autant, je vous le demande.

Elle rappelle l’histoire de la chaussure jetée à la « gueule » de Bush comme d’un affront envers « l’Empire »… on va tourner le 7e volet de Star Wars à Clichy ? Évidemment elle fait allusion à « notre martyr » Bouazizi dont à l’époque des faits les Tunisiens se foutaient éperdument et qui d’ailleurs ont depuis retiré la plaque commémorative du lieu du drame.

Mme Bouteldja admet « une colonne vertébrale qui nous pousse vers la lutte », effectivement la paix dans le monde arabo-musulman n’a à ce jour toujours pas été constatée. Cette lutte pousse à soutenir « nos frères du tiers-monde », frères du tiers monde que la France et les autres pays occidentaux accueillent jusqu’à l’implosion, nourrissent et logent aux frais de la princesse. Et que font les autres pays du Maghreb envers leurs frères ? Déjà quand on voit que les fidèles de deux mosquées d’obédiences différentes à Paris intramuros se font la guerre entre eux, on imagine sans peine le sort réservés aux pauvres Africains du Sud dans les territoires arabo-musulmans…

Évoquant les présidentielles elle en appelle à soutenir les voix de ceux qui ne seront pas entendus dans ces pays du tiers monde via ceux des banlieues qu’elle considère comme « les populations des quartiers populaires c’est la France d’en dessous de la France d’en bas ». Là je sens qu’elle parle de moi : je suis la France d’en bas ! C’est moi ! Je n’ai pas les moyens de me payer une voiture allemande comme j’en croise tous les jours avec des religiosités pendouillant ostensiblement au rétroviseur, je ne touche pas d’allocations, je ne suis pas logée gratuitement à l’hôtel, je ne vais pas garer ma Mercédès à 100m des Restos du Cœur pour aller chercher mon colis alimentaire que j’irais revendre ensuite à Barbés, je n’achète pas de Nike ni d’Iphone, je vis dans le 9-3, je n’ai droit à aucune aide, aucune association n’existe pour moi, je suis 100% française par filiation… je suis le dessous de la France d’en bas !!!

Elle continue en parlant de son « expérience d’indigène, d’arabe » et appelle à retourner la campagne en faveur de ses frères, c’est à dire par voie de conséquence en notre défaveur forcément, puis fait allusion au racisme, un sujet qu’elle maîtrise parfaitement, elle qui avait menacé en 2005 les blancs « Demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà […] Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs ».

Houria manipule l’auditoire avec un mensonge énorme en parlant de « l’infâme décret qui expulse les mères qui vont accompagner leurs enfants » alors qu’on ne réclame à ces mères que d’ôter leurs signes sectaires ostensibles afin de préserver nos enfants de tout prosélytisme. Le respect de la neutralité et de la laïcité sont la garantie de l’égalité et de la sécurité des plus fragiles, ce qu’avec fourberie elle feint d’ignorer. Le comble étant qu’elle poursuit en accusant l’occident d’arrogance et d’ingérence dans les pays arabes. Mais que fait-elle si ce n’est de l’ingérence dans notre pays quand elle appelle à la révolte contre lui, quand elle réfute nos lois et nos décrets destinés à préserver nos enfants ?! N’est-ce pas de l’ingérence Mme Bouteldja ? Et votre appel à « obliger » les politiques à modifier leurs actes pour vous complaire en appelant à une présence massive des immigrés, n’est-ce pas de l’arrogance ? On va en bouffer de l’islamisme et de la culture des banlieues, de gré ou de force que ça va rentrer !

Le débat doit être élevé, dit-elle, ajoutant qu’on se moque de l’augmentation du smic parce que ce n’est pas important… Pour le dessous de la France d’en bas ça l’est.

Toujours agressive, elle se plaint de ce que nous n’avons pas le droit de juger du vote des Marocains ou des Tunisiens. Que ne va-t-elle dire cela à M. Cohn-Bendit qui avait exigé des Suisses qu’ils revotent quand ils ont dit non aux minarets parce qu’ils avaient mal voté ! Les Tunisiens, prétend-elle, ont voté pour leur libération. Sans doute ne sait-elle pas que la jeunesse iranienne étouffe sous le joug de ses libérateurs islamistes avec notamment des jeunes qui l’été dernier ont été molestés parce qu’ils ont osé se regrouper dans la rue pour s’amuser en s’arrosant avec des pistolets à eau en raison des fortes chaleurs. Ces jeunes aux sourires magnifiques, riant aux éclats, tout à la joie d’un instant de liberté volée et oublieux des voiles noirs oppressants qui glissaient laissant entrevoir quelques mèches de cheveux mouillées.

Je suis ensuite surprise quand elle déclare qu’en 2002 les Français ont voté Le Pen au 2e tour. Ah mince alors, je croyais que c’était Chirac !

Sans surprise elle conclut son allocution par le mot « honneur », ce concept qui permet de tuer des nouveau-nés pour laver une réputation, qui permet de lapider jusqu’à la mort un individu, qui autorise à jeter de l’acide aux visages des femmes… L’honneur est l’autorisation donnée au crime et c’est l’idée que Mme Bouteldja entend promouvoir pendant la campagne électorale, c’est pour cette autorisation à la criminalité honorable supposée laver les musulmans qu’elle appelle à renouveler les émeutes de 2005. C’est un appel au crime, à la xénophobie, au mépris des lois républicaines, au rejet de notre pays… un appel au djihad.


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

L'En SAIGNANT 03/01/2012 13:01


Aidez un peu mieux vos lecteurs à situer vos propos. Moi je suis C.. comme beaucoup et je ne connais pas Mme BOUTELDJA ..... QUI C'EST .? d'où sort-elle .? Ça aiderais sans doute à mieux situer
vos articles dans un contexte plus "vivant"

Gérard Brazon 03/01/2012 18:34



Nous avons fait sur cette personne un grand nombre d'articles déjà! De plus il suffit d'écrire son nom sur la rubrique "recherche"! Sur chaque article il y a des liens qui permettent de suivre
cet individu si peu fréquentable! Pour mémoire, elle est cette personne qui considère les "blancs" comme des "souchiens". Cela devrait vous rappeler quelque chose! Bien à vous. 



island girl 30/12/2011 23:06


Du grabuge dans les banlieues racailles ...c"est " bonus time " pour Marine et Francis Claude a raison...un lot de français sortiront un flingue de derrière les fagots le moment venu et se feront
plaisir .

francis Claude 30/12/2011 20:56


si je puis me permetre un petit conseil a cette harpie de bouteldja, c'est de fpoutre le bordel dans les quartiers avant le scrutin 2ime tour de la Présidentielle, car apres il pourrait y avoir
un changement qui ne serait pas en faveur des branleurs des cités....le peuple Français en a plein le cul de ces batards de merde et je puis vous assurer que les anciens donc je fait parti n'ont
qu'une idée en tete casser de la racaille alors il faut qu'ils sachent bien qu'en fin de vie nous n'en avons rien a foutre et que nous allons les cherché a coup de calibre 12 avec du 9 grains ils
ne savent pas ce que cela peut faire comme degats...j(nous si)e vois tout les jours des Français qui sont prets a mourrir pour que la france devienne le pays des droits de l'homme qui la
respecte, et qui n'attendent qu'une chose servir une foi de plus la France. ces hommes la sont des PATRIOTES.