Mosquée de Marseille : Lettre ouverte à Eugène Caselli – Pdt de la Communauté urbaine de Marseille - Par Roger Korda

Publié le 2 Février 2012

Monsieur Eugène Caselli

Président de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole

 

Monsieur le Président,

Le mercredi 26 octobre 2011 nous avons noté que votre organisme figurait dans les panneaux publicitaires annonçant la fête musulmane de l’Aïd. Ce qui indique votre parrainage de l’établissement public à une manifestation religieuse.

Ce financement illicite vous met en infraction avec la loi sur la laïcité de 1905 qui interdit toute participation financière à une religion. De plus, cette subvention illégale a détourné de sa destination initiale des fonds publics chargés d’assurer le bien de la population.

Au lieu de cela elle a servi à faciliter l’installation d’une doctrine politique tyrannique à vocation djihadiste terroriste, la guerre Sainte, en conflit permanent avec notre société qui s’avance masqué sous l’aspect d’une religion.

Mais il y a pire, Monsieur Caselli que cette démarche calamiteuse qui va à l’encontre des intérêts fondamentaux de la Nation. Vous vous efforcez selon la presse d’organiser des transports publics vers le site du projet de la Grande Mosquée de Marseille, quartier Saint Louis, aux abattoirs, lieu combien symbolique pour la circonstance.

C'est-à-dire qu’avec le montant de nos impôts qui atteint cette année des sommets, générant des problèmes de fin de mois aux Marseillais, vous assurez le transport des pèlerins musulmans vers les lieux de rassemblement, de mise en condition islamique et de bourrage de crâne.

Mais Monsieur Caselli, Marseille n’est pas la Mecque. C’est plutôt la ville de la Bonne Mère, ne vous en déplaise Monsieur le Président, vos démarches en faveur du permis de construire de la Mosquée-cathédrale avec salle de conférence, restaurant semble ignorer superbement ce qu’est l’idéologie de l’islam professé dans ces Mosquées.

Il est défini dans le Coran, livre de haine et la Sunna, la Sira, vie criminelle du faux-prophète Mahomet d’où est issu la Charia droit coranique d’actes de mutilations, peine de mort pour blasphème et apostasie, lapidation, peine de fouet et de bâton pour des motifs les plus futiles.

Ce code coranique est totalement incompatible à notre code pénal républicain par son apologie du crime, son incitation à la guerre, à la discrimination contre les femmes et les non-musulmans.

 

La complicité à sa diffusion par les élus tombe sous les coups des articles du Code pénal qui prévoient et répriment l’atteinte à la Sureté de l’Etat, aux intérêts fondamentaux de la Nation, mise en danger d’autrui art. 411-2, intelligence avec une puissance étrangère hostile art. 411-4 complot contre la République art.412-1.

 

C’est dans le livre de Wahib Atallah, professeur honoraire de l’Université de Nancy, qui a pour titre « biographie du prophète Mahomet de Ibn Hicham » éditions Fayard que vous avez toutes informations utiles sur la vie délictueuse du fondateur de l’islam, Mahomet.

 

Là sont détaillés tous ses crimes, pillages, viols, égorgements, actes de torture et de barbarie, exécution d’opposants, génocide dans le cadre d’association de malfaiteurs.

Le problème réside dans le fait que tous ces actes forment l’éthique de l’islam, le modèle à imiter. Et ils le sont fidèlement depuis 14 siècles à travers les attentats terroristes, les meurtres, les massacres en masse, les exécutions sommaires, les lapidations, les attentats suicides.

 

Il tue, je tue, il égorge j’égorge, il rackette, je rackette ( 7 français enlevés actuellement pour rançon actuellement par le Djihad Maghrébin Islamique).

Et tout ce que vous trouvez à faire, Monsieur Caselli, est de donner votre tacite approbation à cette idéologie où apparemment rien ne vous choque, les foulards, la viande Hallal par le fait de votre action en faveur de son installation dans la cité marseillaise ?

Quelques modestes exemples significatifs de la barbarie musulmane :

 

Les Banu Quraydha sont égorgés (Sira II 240-241)

« Le Prophète ordonna de faire descendre de leurs fortins les Banu Quraydha et de les enfermer. Le Prophète ne cessa de les égorger jusqu’à leur extermination totale. »

 

Le trésor des Banu Nadir (Sira II, 336-337)

.Vois-tu, Kinana, lui dit le prophète, si nous trouvons le trésor chez toi, je te tuerai.

Le Prophète ordonna alors à Zubayr de le torturer jusqu’à ce qu’il livre son secret. Zubayr lui brulait sans cesse la poitrine.

Voyant qu’il était à bout de souffle, le prophète livra Kinana à Muhammad qui lui trancha la tête. » Dans le code coranique ses actes criminels pour nous sont par contre catalogués chez les musulmans en djihad, Guerre Sainte, devoir fondamental permanent chez tous les membres de cette communauté, ce qui rend à l’évidence la cohabitation des deux Codes totalement incompatibles, n’est-ce pas Monsieur Caselli ?

 

Auquel il faut ajouter l’ordre de Mahomet : si vous voyez un juif, tuez-le (Sira ll 58-60 )

Ainsi que le fameux pacte-racket avec les juifs de Khaybar , an 628 (Sira II 328-370 ) qui sert toujours de jurisprudence à l’heure actuelle sur les spoliations des hordes musulmanes pillardes le long des deux rives de la Méditerranée pendant quatorze siècles : la vie sauve en échange de l’abandon de tous les biens, ou le maintien sur place au prix du racket par les musulmans de la moitié des récoltes : ceci en se réservant le droit de l’expulsion à tout moment des propriétaires selon le bon plaisir des djihadistes.

Ce qui fut d’ailleurs exécuté par le troisième Calife, Omar, (égorgé par ses opposants dans une lutte interne comme les deux précédents Califes ainsi que les deux suivants dans ce qui semble être leur morale : égorgez-vous les uns les autres).

Passons brièvement au Coran livre consacré à la haine de l’autre, à son exclusion, livre de menaces, de terreur pour celui qui s’aventurerait à désobéir au chef.

 

Sourate 5 verset 51 : « Vous qui croyez, ne prenez pas des juifs et des chrétiens pour amis.

Ils sont amis entre eux. Qui les prend pour amis sont des leurs, mais Dieu ne conduit pas le peuple coupable ».

Commentaire : Vous êtes comme moi, Monsieur Caselli, chrétien. Nous le sommes depuis les origines. Nos ancêtres le sont en fait depuis 17 siècles à compter du Concile de Nicée du 4ème siècle qui a consacré la religion chrétienne comme religion d’Etat pour l’Empire romain

Nous sommes donc visés dans la notion coranique du « peuple coupable ».

Le crime contre l’humanité est défini par l’élimination physique des personnes en fonction de ce qu’elles sont. Il s’agit bien inscrit dans le Coran d’incitation à crime contre l’humanité.

 

Sourate 36 verset 18 : « Nous tirerons de vous une mauvais présage. Si vous ne cessez pas, nous vous lapiderons et vous subirez un mauvais présage.

Sourate 8 verset 7 : « Allah cependant a voulu prouver la vérité de ses paroles et exterminer jusqu’au dernier des infidèles «

 

Commentaire : la lapidation, châtiment musulman, d’une cruauté et d’une perversité inouïe est bel et bien dans le Coran ainsi que dans les Hadiths, livres barbares annexes au Coran.

Et dans le verset 7 « exterminer jusqu’au dernier des infidèles » est bien l’incitation et l’apologie du génocide, crime contre l’humanité.

 

On voit que les musulmans se considèrent seuls comme des croyants. Les juifs et les chrétiens ne sont pour eux que des mécréants, des infidèles à éliminer ou réduire en esclavage dans un statut d’infériorité éternel, d’où la blague qui nous est servi des « trois religions monothéistes ».  

 

Agent de la Sharia

La mosquée, objet de tous vos soins à nos frais et sans demander notre avis qui serait contraire, mérite quelques explications. Construire une mosquée donne aux musulmans le signal fort de l’acceptation irresponsable par l’Etat, les élus du contenu de leur idéologie criminelle, le tombeau des droits de l’homme.

 

Les élus se trouvent ainsi dans le statut de collaborateur de l’islam, en quelque sorte un agent de la Sharia à notre corps défendant car les Marseillais ne vous ont jamais donné mandat de le faire Monsieur Caselli, vous savez ce qu’a déclaré à un journaliste allemand l’ex premier ministre Turc Najmadin Erbakan ?

« Vous pensez que nous, les musulmans turcs, venons simplement pour l’emploi et pour ramasser les miettes de votre argent. Non, nous venons ici pour prendre le contrôle de votre pays, et nous enraciner ici puis alors construire ce qui nous paraît approprié avec votre consentement et avec le soutien de vos lois. » Et l’actuel premier ministre Turc, Monsieur Erdogan : « Nos musulmans sont nos soldats, les mosquées sont nos casernes et les minarets nos baïonnettes. »

 

Voyez, Monsieur Caselli, on ne peut pas être plus clair. La construction de mosquées sur notre sol historiquement judéo-chrétien, est un élément majeur djihadiste qui s’installe chez nous dans l’islamisation de notre société, une caserne, un instrument de guerre sur notre sol contre notre civilisation.

« Il s’agit d’une lutte organisée pour changer progressivement une société existante en une autre basée sur le Coran, et la Sunna, et appliquer l’islam qui est un code pour la vie entière, suprême et dominant, surtout dans les domaines sociopolitiques ».

C’est ce qu’expliquait Khuram Murad, un théoricien musulman à la question suivante : » Qu’est ce qu’un mouvement islamique ? » Et il continuait comme de nombreux théoriciens musulmans « La suprématie de l’islam dans la société occidentale, constituerait une priorité de la plus haute importance. »

 

L’impossible assimilation de l’islam dans la société civilisé : exemples, le lâche assassinat de quatre de nos soldats en Afghanistan par un soldat de l’armée afghane profitant que ceux-ci, désarmés faisaient du sport.

Ils étaient là, pourtant pour exercer les forces armées du pays afin de mieux les protéger des agressions talibanes. Mais pour le terroriste déguisé en soldat nous n’étions que des mécréants que son devoir de musulman commandait de tuer.

Ils n’en sortiront jamais tant que nous n’apporterons pas la bonne nouvelle : « musulmans, vous êtes asservis à une doctrine mensongère mortelle pour vos droits qui vous jette pieds et poings liés dans les bras de despotes : libérez-vous, Mahomet est un faux prophète d’un faux dieu qui fait de vous des esclaves »

 

On ne devrait pas tolérer ces grotesques burkas qui déshumanisent les femmes dans cette société musulmane qui leur interdit tout : l’école, la libre circulation, l’habillement, la simple parole, le libre choix de vivre. Pour l'islam, l’homme est un esclave, la femme est l’esclave d’un esclave! Cette mosquée est funeste.

Vos intrigues en vue de faciliter son permis trahissent les valeurs fondamentales de la République : c’est indigne d’un enfant du Panier.

Roger Korda

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Roger Korda 03/02/2012 11:38


Colbert, tu te trompes, car je dirais l'inverse. A savoir que tous les  articles contre l'escroquerie islam-religion ne les concerne pas pour leurs mentalités collabos d'où ils bénéficient
d'avantages considéérables. Or, s'ils sont poursuivis par nous, et le sont publiquement on les gène considérablement en mélant des voix discordantes dans le discours pro-islam convenu dans le
politiquement correct.


Ils s'agit de leur faire honte et de déranger leur quiétude, et cela publiquement bien sûr. Il faut accompagner ces articles d'accusation publique par des tracts distribués dans les boîtes aux
lettres de leur circonscription, ce qui les rappellera à notre bon souvenir. A force de remuer le cocotier on fini par faire tomber le fruit de nos efforts. donc, citoyen, à vos huiles de coude,
en avant toute, nous gagnerons et percerons le mensonge d'Etat du soi-disant islam troisème monothéisme.

Colbert 03/02/2012 09:31


Ne soyons pas naïfs que diable !!!


M. Caselli est un politicien, qu'il soit juif, bouddhiste, chrétien ou autre, il fera ce qui lui rapportera le plus de voix !


Toute les lettres que vous pourrez lui envoyer ne modifieront en rien le pré-décompte de ses voix...


Cela, SEUL, compte chez ces gens là !

Francis Claude 03/02/2012 04:59


ouai....pas drole!.

23bixente23 03/02/2012 01:55


o_O j'allais laisser quasiment MOT POUR MOT le même commentaire que Danielle B...!!!


sincèrement, j'aurais éctit, s'il n'y avait ce 1er commentaire, "bravo M. Korda, voilà une lettre bien couillue  et exemplaire à tout point de vue"... comme quoi, "les grands esprits se rencontrent"... lol

Danielle B 02/02/2012 21:51


Bravo monsieur Korda! Clair, net, couillu et sans langue de bois!