Mosquée de Poitiers : La Voix de la Russie interview Damien Rieu sur le devenir du mouvement identitaire

Publié le 26 Octobre 2012

Le Front chrétien contre l’islam. La résistance s’organise !




Le Front chrétien contre l’islam. La résistance s’organise !

 
© AFP


Télécharger 

Enfin c’est arrivé! Les Français se sont réveillés et ont occupé la mosquée ! Décidément il était grand temps que la population commence à réagir à toutes les humiliations dont les Français de souche pâtissent sur leur sol national ayant peur de se prononcer et de réclamer à haute voix leur dû c’est-à-dire le droit à leur propre identité et culture. Après les événements d’Echirolles que l’on a déjà décortiqués sur nos ondes et qui ont fait deux morts, deux garçons âgés d’une vingtaine d’années, les choses ont pris une sale tournure. Donc lorsque la mosquée de Poitiers a été occupée par la jeunesse se réclamant du mouvement « Génération identitaire », il ne fallait pas vraiment s’en étonner. Ca fait des années que les Français parlent à mots couverts et vivent sous la chape de plomb qui pèse sur le pays. Ils font des courbettes devant le « politiquement correct » qui leur est imposé de l’extérieur. Mais l’œuvre au noir s’est opérée et finalement les gens ont vu clair où était la racine du mal.

Qu’on n’aille pas blâmer « Génération identitaire » pour racisme ! Vouloir vivre tranquille dans son pays est l’aspiration naturelle de toute personne physique d’une culture donnée. Après tout, les Africains n’ont pas voulu de métissage avec les Français et les ont boutés dehors. Alors que chacun construise son propre modèle sans chercher noise au voisin ! Seulement voilà : le voisin marche déjà sur vos platebandes et toute la police du monde ne suffira pas pour l’en déloger. Il faut réagir même si une coercition s’impose ! Les révolutionnaires français, eux, ont bien exécuté la dernière Reine de France pour un acte de haute trahison : elle a tout bonnement appelé son frère l’Empereur autrichien à occuper l’Hexagone! Alors pourquoi est-ce que les Français d’aujourd’hui ne réagiraient-ils pas contre l’occupation de leur pays par une culture étrangère qui se gausse bien de leurs idéaux et de leurs idées sans parler de la religion?

Pour en savoir plus, nous avons cherché à interviewer un représentant, un délégué du mouvement en question. Voici ce qu’il nous a livrés :

La Voix de la Russie. Damien Rieux, bonjour ! Vous êtes le porte-parole de « Génération identitaire ». Vous avez occupé le chantier de la grande mosquée de Poitiers et vous vous réclamez de l’héritage de Charles Martel, si je ne m’abuse. Pourriez-vous nous cerner un peu votre mouvement ? Où allez-vous ? Que voulez-vous ? Etes-vous nombreux ?

Damien Rieu. « Génération identitaire », nous avons deux mois d’existence. Nous faisons partie de la mouvance identitaire qui est un mouvement qui défend l’identité des Européens, de différentes identités. Et on a voulu faire une action symbolique pour porter des revendications, pour porter les débats en public. Donc on souhaite l’établissement d’un référendum sur l’immigration et un référendum sur la construction des mosquées dans notre pays sur le modèle de ce qui a pu se faire en Suisse, par exemple avec le référendum sur les minarets. On voulait mettre le débat sur la table pour faire réagir la classe politique et médiatique à ce sujet. Et on a pris pour ça un symbole, une date symbolique puisque c’est l’anniversaire de la bataille de Poitiers et un lieu symbolique puisque c’est une ville où il s’est passé un événement : l’Europe a affronté les Arabes à l’époque et puis c’est une mosquée cathédrale avec un minaret de 32 mètres, avec 4 étages – une gigantesque mosquée qui vaut plus de 5 Millions d’euros et qui a été financée par l’Arabie Saoudite notamment… Pour porter nos revendications on est allé au toit de cette mosquée afin de nous permettre d’accéder aux médias.

La Voix de la Russie. On a recensé plus d’un millier de Français sur le site… Combien êtes-vous ?

Damien Rieux. Sur le toit on a été 73. On est venu de toute la France. En termes d’adhérence, sur Facebook aujourd’hui nous sommes 5 mille. On est en train d’avoir des dizaines d’adhésion par heure. Donc c’est un peu difficile de vous avancer un chiffre. On est en plein bol mais d’ici 15 jours on y verra plus clair. Moi je pense que l’on va avoir plusieurs centaines de milliers d’adhérents. Mais pour l’instant on ne peut pas vous dire parce que le secrétariat est débordé et ne peut répondre à toutes les demandes. Il ne nous a pas encore informés du nombre d’adhésions. On a un mouvement qui est très récent. On ne peut vous donner des chiffres de ce côté-là mais ce qui est sûr que l’on est énormément soutenu. On a reçu des milliers de dons et de mails.

La Voix de la Russie. Quand vous citez l’exemple suisse est-ce que vous pensez à Oscar Freysinger qui a obtenu à cors et à cris cette loi sur les minarets ou à Yvan Blot en France ?

Damien Rieu. Complètement ! Pour nous ce sont des modèles de lutte. Ce sont des modèles de gens courageux qui essaient de porter le même poids que nous et suivre la voie de la résistance comme nous on peut le faire. Donc que ce soit Freysinger ou Monsieur Blot ce sont des modèles à suivre pour les Français.

La Voix de la Russie. Dernière question à vous poser pour ne pas abuser de votre temps, une question un tantinet provocatrice : à supposer que l’on renonce à la construction des mosquées et qu’il n’y ait plus d’islamisation de la France comme je l’appelle de mes vœux en tant que Français, est-ce que vous comptez procéder à une dé-islamisation de la France ? Est-ce que c’est faisable ou cela n’entre pas dans la ligne de mire ?

Damien Rieu. Nous, très clairement, pourquoi est-ce qu’on attaque l’islam ? Ce n’est parce que l’on ait quelque chose contre l’islam : chacun a foi en ce qu’il veut… Mais parce que l’islam n’est pas une religion européenne et surtout au-delà l’islam est le reflet de l’immigration et nous en fait ce qu’on veut c’est arrêter l’immigration ! Nous, on veut leur retour au pays. Nous, on veut leur retour au pays volontaire, de ces millions d’immigrés qui sont en France… On veut qu’ils rentrent chez eux dans leurs pays islamiques. Parce que nous, on n’a pas envie de finir comme le Kosovo. On n’a pas envie de finir comme le Liban. On n’a pas envie de finir en guerre avec les Musulmans. Nous, on veut la paix ! Et pour qu’il y ait la paix, il faut qu’ils rentrent chez eux ! Parce qu’il n’y a aucun pays qui cohabite pacifiquement avec les Musulmans. A chaque fois qu’il y a des Musulmans, il y a des guerres… Il suffit de regarder la planète à l’heure actuelle. Il n’y a aucun pays musulman en paix. Donc nous, on veut la paix. Il vaut mieux qu’ils partent ! Qu’ils rentrent chez eux ! »

Le couperet est tombé et le message n’a pas été mâché. Il vaut mieux que les ressortissants des pays arabes s’en retournent chez eux de façon pacifique. Le problème est que les musulmans sont en France depuis plusieurs générations déjà. Lorsque dans les années 50, le parlement français a refusé gîte et couvert aux ressortissants de l’URSS qui étaient au nombre de 8 Millions après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le même parlement a décidé de faire appel au contingent des colonies. Ce que l’on a aujourd’hui est dû aux actes des collègues de l’Abbé Pierre et autres illuminés. Le réveil sera dur parce que en face des Français décidés se dresseraient des gens aguerris dont un grand nombre a fait la guerre dans le Caucase, au Proche-Orient, en Afghanistan ou au Mali. Ces gens ont aussi la foi. Ils croient vraiment à ce qu’ils font : ils veulent apporter la terre de France en don à leurs enfants qui, eux aussi, veulent vivre. Le conflit paraît inextricable. Parce que la France est petite. Parce qu’il n’y a pas suffisamment de place pour tous. Parce que l’Europe est et restera chrétienne comme le Proche-Orient est musulman. Enfin on pense à un retour de balancier par rapport aux croisades. En ces temps, la population du royaume de Jérusalem était déjà devenue locale avec trois générations derrière mais Salah Ad-Din les a jetés dehors. L’écho de Saint-Jean d’Acre cogne encore ma poitrine parce que j’avais un ancêtre anglo-normand qui a défendu l’enceinte du château. Il s’appelait Sir Pointer. Et donc maintenant la civilisation européenne rejette une culture qui n’est pas sienne. On ne peut que dire : « Courage ! On est avec vous contre l’occupation étrangère !» Et souhaiter bonne chance à tous les indifférents !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

yves IMBERT 26/10/2012 22:27


c'est un bon début , la suite c'est la marche du 10 novembre et aprés le maquis comme en 40