Mosquées: formation islamique dans les écoles coraniques française!

Publié le 27 Août 2011

Lu sur un site de l’islam une interview qui me démontre s’il le fallait l’inconscience de nos élites politiques qui ne réalisent pas encore à quel point le jeunesse issue de l’immigration n’est pas française mais bien musulmane et d’abord musulmane. Alors je sais que l’on me répondra que l’on peut être français et pratiquer la religion  musulmane mais, c’est ignorer que l’islam ne reconnaît pas les nations. C’est l’oumma la communauté musulmane qui transcende les nations. Être  français ne veut rien dire pour cette jeunesse ! Ils sont Marocains, Algériens, Tunisiens et que sais-je encore mais d’abord et avant tout, musulmans.  C’est pourquoi je les appelle « français de papiers ».

Voici un extrait dithyrambique sur un jeune musulman de 19 ans tout fier de ses études islamiques. Ce n’est pas Victor Hugo qui lui vient à l’esprit. La seule culture abordée est islamique. Le seul admiré est un « récitateur » de coran. La seule formation pour l'avenir c'est l'islam. Voici donc nos futurs ingénieurs, chercheurs, ouvriers, techniciens! Des fanatiques formés dans des écoles coraniques construit en même temps que les mosquées au frais des contribuables français. Le principe de la vipére dans le nid

C’est cette jeunesse qui grandit en France et qui un jour aura les moyens d’imposer une croyance qui défie nos valeurs de liberté. Ce n’est pas à eux que j’en veux en premier ! Ce gamin a été manipulé, formaté définitivement et perdu pour la France éternelle. Les responsables sont nos élites politiques et médiatiques qui ont trahi cette France éternelle !

Voici un extrait de cet interview qui vous fera toucher du doigt un avenir sombre, cet abîme dans lequel nous sommes en train de tomber. Au nom disent-ils, de la liberté !

Gérard Brazon

***********

(…) Je suis français d’origine marocaine. Je suis issus d’une famille modeste de huit enfants, 4 filles et 4 garçons. J’ai arrêté l’école avant le BAC, pas parce que j’en avais assez mais plutôt parce que j’étais très motivé d’apprendre et de réciter le Saint Coran. J’étais plutôt bon élève, j’avais des bonnes notes sans rien faire, il suffisait que j’écoute le professeur et le cours était acquis pour moi. (…)

Depuis le plus jeune age, j’ai étudié avec les imams de ma ville qui ont tous joué un rôle important en m’encourageant à apprendre le Coran (…)

 J’ai commencé le hifhd à plein temps en internat dans une madrassa de ma ville natale (en France) à l’age de 16 ans. J’ai vite fait de comprendre à cet âge là que la récitation du Saint Coran était une adoration qui doit sincèrement être vouée à Allah (…)

C’est en 2006 que j’ai parachevé l’apprentissage du Coran, j’avais il me semble 19 ans. Ce jour là tout le monde était très content, tant mes professeurs que ma famille. (…)

 Mon récitateur préféré est Cheikh Mostafa Ismail qui fut la référence de tous les Chouyouh d’Égypte comme Cheikh Abdul Samad Abdul Basit et Cheikh Al Minshawi (qu’Allah leur face miséricorde et leur accorde une place spéciale au Paradis). (…)

L’apprentissage du Coran est une œuvre quotidienne à la portée de tous à partir du moment ou on le respecte et l’on fait de lui une priorité et un mode de vie. Il faut savoir donner au Coran pour recevoir. (…)

Ajib.fr

Tout l’ensemble est à l’avenant ! 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

francis Claude 27/08/2011 13:36



je ne voudrais surtout pas me mettre en avant mais il y a quelques jours j'ai sur ce blog succintement mis a l'indes ce probléme ches nous oui il y a des écoles coraniques en France qui
apprennent la charria pour mieux vous égorgé mes compatriotes ... je ne voudrais pas plagié le Marin mais j'en suis fatigué de mettre en garde nos compatriotes sur le fléau Islamiste mais
bon dieu qu'attendez vous pour ouvrir les yeux de faire égorgé vos enfants??