Mourad Ghazli, un curieux syndicaliste qui n’a jamais été élu par les travailleurs.

Publié le 2 Octobre 2013

ghazlisumoNous avons toujours qualifié Mourad Ghazli de « curieux » syndicaliste. En effet, rien dans son histoire ne le prédestinait à exercer des responsabilités syndicales.  Propriétaire de 36 logements, estimés à une valeur de 2,6 millions d’euros, il avait tenu des propos vis-à-vis des locataires africains fort éloignés des traditions du mouvement ouvrier.

http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2758

D’autre part, l’homme, qualifié de girouette, paraissait baigner dans des contradictions difficilement surmontables. Réussissant l’exploit d’être en même temps franc-maçon et adepte d’une mosquée réputée salafiste, il avait même un temps postulé à la présidence de l’UMP, qui n’est pas réputée pour être un parti proche des syndicalistes.

http://ripostelaique.com/les-multiples-contradictions-de-mourad-ghazli-girouette-opportuniste.html

C’est ce même homme, qui, mouillant Karim Achoui, a menacé grossièrement Gérard Brazon, soupçonné d’être Paul Le Poulpe.

http://ripostelaique.com/graves-menaces-des-duettistes-achoui-ghazli-contre-gerard-brazon-soupconne-detre-paul-le-poulpe.html

Mais nous venons d’en apprendre une belle, par des informations qui nous parviennent de la part de salariés de la RATP excédés par le personnage. En effet, à lire cet interrogatoire de Mourad Ghazli, par la préfecture de police, datant du 13 septembre 2012, on apprend que Mourad Ghazli n’a jamais été élu par les travailleurs !

 

Ghazliinterrogé

Conclusion, dans le syndicat SAT de la RATP, on peut donc être membre du bureau, parler au nom des travailleurs, sans jamais avoir été élu par eux ! Le nouveau conseiller politique du président de la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans, qui se dit contre le communautarisme, est vraiment un bien curieux syndicaliste

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article