Mourir égorger c'est d'abord mourir étouffé dans son sang.

Publié le 12 Août 2010

Fiers de quoi!

par Stéphane ARLEN

          Isla Délice va lancer une nouvelle campagne de publicité (voir ici) pour vanter le côté halal de sa viande (poulet et bœuf), avec le slogan « fièrement halal ».

Rappelons une nouvelle fois que pour qu’une viande soit halal, il faut que la bestiole soit égorgée en direction de La Mecque.

          À une époque où presque tous les pays ont interdit la chasse à courre, où l’on interdit la corrida en Catalogne, on ne va pas se gêner pour dénoncer une campagne qui place ouvertement une grande fierté sur l’égorgement d’animaux, une pratique au mieux moyenâgeuse.

           Alors voici un petit visuel de cette pub, revu et corrigé pour mieux refléter la réalité. Et nous aussi, nous en sommes fiers.

 

Stéphane ARLEN

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Cornelius 13/08/2010 09:47



Tout cela va dans le bon sens...même si les religieux musulmans ne sont pas les seuls a abattre de manière barbare les animaux. Hallal ou pas, la viande est le produit de ce processus que l'on
nous cache. J'espère que votre prise de conscience ira plus loin...



zebuloneuf 13/08/2010 09:10



Dossier/action SITA sur le halal:


http://sitasecure.wordpress.com/2010/03/28/les-2-scandales-du-halal-abattage-barbare-et-impot-islamique-cache/



Cornelius 12/08/2010 09:51



Comme vous avez raison de relayer cette lettre qui dénonce un véritable scandale. Mais cette histoire d'abattage n'est que la point émergée de l'iceberg ! Vous en êtes venu là parce que vous êtes
un habile critique et j'espère que votre liberté de ton vous autorisera a publier quelques clichés révoltants.











 


J'espère que votre engagement contre la maltraitance des animaux sera à la hauteur de votre critique de la religion et de la défense des droits des femmes et qu'il saura revenir, une fois cette
histoire de ramadam terminée, sur toutes les cruautés qu'un libre penseur comme vous se doit de dénoncer !


 


Cordialement


Cornelius Vlasopoulos