Moyen-âge en terre d'islam: le Royaume d'Arabie Saoudite a déclaré la guerre à un ennemi juré : la sorcellerie.

Publié le 30 Mars 2012

L'Arabie Saoudite dont les Princes ne se gênent pas, une fois dans les pays occidentaux, pour vivre comme des vieux  "Princes Charmants" à coups de milliers d'Euros et en buvant l'elixir de champagne, subissant bien sûr les milles tortures des sorcières démoniaques et si belles qui gravitent autour d'eux, ont donc horreur des magiciens et des sorcières!

Comment peut-on avoir des liens avec ces gens-là. Le pétrole n'excuse pas tout et surtout pas l'immense bêtise qu'ils représentent.

Gérard Brazon

*****

Saudi-Wicked_witch1La tâche colossale d’éradiquer la sorcellerie a été confiée à la redoutable police religieuse du Royaume.

La sorcellerie est punissable de mort dans le Royaume d'Arabie Saoudite, et le mode d'exécution de choix est la décapitation publique par l'épée, suivie de la crucifixion.

La police religieuse, dont le nom officiel est la Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice, a annoncé la création d'une «escouade sur le terrain» dont le mandat consiste à débarrasser le Royaume de la magie noire, une pratique blasphématoire. Ceux qui pratiquent la sorcellerie sont considérés comme «la cause principale de l’instabilité sociale et religieuse dans le pays ».

La nouvelle escouade est dirigée par le cheikh Adel Al Muqbil, un savant religieux d’Arabie Saoudite. Le président de la Commission, le cheikh Abdul Latif Al Shaikh, a ordonné la création de cette escouade qui devra «activer la lutte contre les sorciers et les charlatans dans toutes les régions du royaume.» L'escouade a également «reçu l’ordre de procéder à l’arrestation immédiate des sorciers et des charlatans pour les remettre aux autorités spécialisées qui leur appliqueront les châtiments divins et mettront fin à leurs actes nuisibles pour les musulmans ».

La création de cette escouade est la dernière en date d'une série de mesures adoptées par l'Arabie saoudite contre la sorcellerie dans le cadre d'une campagne menée par la Commission, une agence étatique autonome fondamentaliste soutenue par le roi Abdallah. Les journaux saoudiens en langue arabe ont rapporté l'an dernier que le roi Abdallah avait demandé à la Commission de mettre au point de nouvelles méthodes de lutte contre le délit de sorcellerie, et alloué 2 millions SR à ce programme.

L'Arabie saoudite applique l'une des interprétations les plus draconiennes de la charia islamique dans le monde. Le pays aurait récemment connu une augmentation de la magie noire. La campagne de lutte contre cette pratique, qui se poursuivra indéfiniment, comprend des conférences, des stages de formation, une coordination accrue entre les diverses autorités compétentes, l'échange d'informations entre les régions du royaume et des descentes policières chez les suspects. Il y a eu une série de décapitations pour sorcellerie ces dernières années.

Source : Saudi Arabia on quest to eradicate sorcery, Bikyamasr, 28 mars 2012. Traduction par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article