MPT : Christine Boutin en plein malaise. les Femen éjectées de la Manif.

Publié le 25 Mars 2013

Les organisateurs de la « Manif pour tous » revendiquent 1,4 million de manifestants, nous étions sur place.

Christine Boutin après "l'intervention" des forces de l'ordre. Heureusement cette dernière n'est pas présidente d'un syndicat, ce qui a rassuré les forces de police.

Christine Boutin après « l’intervention » des forces de l’ordre visant à « lutter contre les groupes extrémistes » selon la formule des forces gouvernementales.

Difficile de donner un chiffre de manifestants tellement ces derniers étaient dispatchés dans tout les quartiers de l’ouest de Paris.

Une chose est sûre, la Police a bloqué les sorties des métros Charles de Gaulle-Etoile, Argentine, Ternes, Georges V, Franklin Roosevelt. La Police a aussi fait face aux manifestants à Kléber une des rares stations de métro ouverte.

Jusqu’à ce soir, des manifestants de droite et d’extrême droite faisaient encore face à la police aux Champs-Elysées où DTOM.fr a constaté la présence des identitaires et des nationalistes au milieu des nombreux manifestants, ainsi que beaucoup de militants de droite. Même cas de figure à la station Kléber en fin d’après midi mais avec des manifestants plus « rose et bleu ».

Le gouvernement avance le chiffre de 300.000 personnes, un chiffre qui n’est pas crédible face à la simple étendue des heurts entre manifestants et policiers.

Christine Boutin victime d’un gaz lacrymogène

L’ancienne ministre Christine Boutin a demandé dimanche soir sur i-télé la démission de Manuel Valls et du préfet de police suite aux incidents en marge de la manifestation contre le mariage gay à laquelle elle a participé.

« Je demande la démission du préfet de police et de Manuel Valls », a déclaré la présidente du Parti chrétien-démocrate.« Un jeune de 14 ans a été mis KO par des gaz lacrymogènes », a-t-elle assuré, en ajoutant avoir elle-même été « ciblée » par les forces de l’ordre.

Des enfants ont également été victimes des gaz lacrymogènes:

 

Les Femen ridiculisées

Canal+ ne risque pas de vous en parler, Les Femen ont tenté comme d’habitude de faire le travail. Elles en ont été empêchées par l’intervention immédiate du service d’ordre avant que la Police ne prenne le relais pour la propre sécurité du groupuscule, qui une fois repéré était escorté vers l’extérieur par la police.

Les Femen n’ont pas eu le temps de se déshabiller, au grand dam de quelques médias totalement indépendants et totalement a-partisans… on a l’habitude.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

FRANHENJAC 26/03/2013 00:43


Je suis décue, je pensais mieux de la police..particulièrement de la gendarmerie, qui fonce sur une manifestante ? les CRS, eux, avaient déjà une mauvaise renommée...donc..


N´ont-ils pas appris de la révolution, lorsque le peuple s´est révolté.. c´est pas leur gaz lacrymogène qui arrêtera les gens... ne craignent-ils pas pour leurs peaux, et leurs familles...ils
n´ont pas toujours leur troupe avec ?


On leur dirait de tuer les enfants, ils le feraient...


Obéir aux ordres dans un cas pareil ne doit pas être éxécuté !


 Plus question de m´engager à les défendre,  lorsque les crapules leur tireront dessus à la Kalach, ou qu´ils leur fonceront dessus sur le périphérique,  à 160 à l´heure.


J´espère que l´Institut pour la Justice en tiendra compte, j´en suis membre, et ne paierai pas,  pour défendre des S.S.


 

Yves IMBERT 25/03/2013 20:19


La police comporte nombre de pleutres comme en 40 et préfère taper sur des FDS plutôt que sur des musulmans pour ne pas risquer de se faire flinguer au coin de la rue


Mais quand les FDS vont se mettre à se comporter de la même façon qu'ils sont traités, la police se dira résistante comme les journaleux

Marie-claire Muller 25/03/2013 19:21


Michel Garroté, réd en chef – Dimanche 24 mars 2013, à Paris, des hommes, des femmes et des enfants, du groupe la Manif pour Tous, marchent pacifiquement, dans les rues, pour
défendre le mariage classique, c’est-à-dire le mariage entre un homme et une femme. Le régime socialiste français leur avait refusé le lieu sur lequel ils souhaitaient marcher pacifiquement et
les avait contraints de marcher sur un espace trop réduit au vu du nombre de manifestants. Pire, la police française a tiré dimanche 24 mars des gaz lacrymogènes sur des enfants.


Un commandant de gendarmerie explique : « Quand on (ndmg – le préfet de Paris) met un nombre de personnes trop important dans un lieu insuffisant pour les contenir, c’est évident qu’il
y a des débordements. Vous serez 100’000 pour la police mais en réalité vous êtes plus d’un million, nous le savons, ils le savent. C’est le bordel partout dans la gendarmerie comme dans la
police ; nous sommes gérés par des amateurs », conclut le commandant de gendarmerie.


Pour ce qui me concerne – cela sera ma conclusion – je prends acte du fait que le régime socialiste français blesse des enfants à coups de gaz lacrymogènes. C’est une première dans l’histoire de
la République française. Je n’ai rien à ajouter. Si ce n’est que le régime socialiste français, avec ses procédés fascistes, risque de finir par provoquer une sanglante guerre civile dont il
portera l’entière responsabilité devant l’histoire.


Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info


La police doit être dégoutée de devoir obeir à des ordres d'un autre âge!!Les socialistes abusent du pouvoir pour dominer:DEMISSION DE VALLS, HOLLANDE ET TAUBIRA!!!!!!!!!!!!!!!

Pivoine 25/03/2013 17:51


Les Femen n'ont pas eu le temps de se déshabiller


Bien fait pour ces espèces de putasses  !