Najat Belkacem une ministre bien dressée. Par Minurne

Publié le 5 Septembre 2014

Najat Belkacem est la seule à gauche qui monte dans les sondage d'opinions. C'est à se demander si les électeurs de gauche réfléchissent, sont équipés pour ce faire ou sont masochistes. Est-ce la beauté de la dame qui est bien réelle qui fascine ces socialos ? Il faudrait tout de même que ces braves gens cessent de se fier aux apparences et en politique, qu'ils apprennent enfin, et tirent des leçons à savoir, qu'à fait cette femme pour la France depuis qu'elle est ministre ?

Cela dit, ce ne sont que des sondages et nous savons ce qu'ils valent... mais tout de même, cette propagande autour d'une belle gueule est le degré zéro de la politique. Pauvre France

Gérard Brazon

Minurne  Lu sur Minurne

Sale temps pour la démocratie, avis de tempête sur les mairies, tsunami sur les libertés publiques, le régime légal mais illégitime au pouvoir se dictatorialise à grande vitesse. Il sait qu'il lui reste peu de temps à vivre s'il n'obtient pas rapidement des résultats. "Si les maires ne font pas respecter la loi, les préfets le feront à leur place" dit Najat Belkacem, le sourire carnassier mais l'œil noir et le front buté, l'obstination d'une mule et la rage rentrée du chameau souffrant d'un ulcère à l'estomac, prête à mordre et à griffer.

 

ATT111.jpg

 

Le Monde dont les salaires sont payés par un trio de milliardaires socialistes, (c'est fou le nombre de millionnaires et de milliardaires au parti réac des bobos), soutient qu'il ne reste plus que quelques petites poches de résistance aux nouveaux rythme scolaires : 60 % des Français ! Une paille ! Qui trouvent cette réforme débile, sûrement des fachos, des souchiens, des blancs. Ils la trouvent surtout mal conçue, avec des horaires abscons faits avant tout pour les profs et pas pour les enfants. D'abord, dans quelle école sont-ils les enfants de Najat ? Une école publique de quartier ou, comme tant d'enfants de ministres, dans des établissements privés, coûteux et chics, mais efficaces où nounous et chauffeurs vont les déposer et les rechercher ?

Les connaît-elle, Najat, les problèmes de la femme qui travaille et doit déposer un enfant dans un collège à huit heures, un plus jeune à l'école à huit heures trente et le petit dernier à la crèche avant neuf heures, puis les récupérer à partir de seize heures en ordre inverse avec un mari qui ayant une heure de trajet matin et soir ne peut l'aider et pas les moyens de se payer une nounou depuis qu'elles ont été refiscalisées par Pierrot-le-belge (Moscovici le bruxellois) ?

Cette réforme des rythmes scolaires a été bâclée comme les précédentes, ses coûts pour les maires qui ont à l'appliquer mal calculés parce qu'ils s'en foutent au ministère des problèmes financiers des maires : ils n'ont qu'à voter des impôts locaux supplémentaires. Et les pauvres parents qui doivent subir cette réforme n'ont toujours pas compris en quoi elle permettra que leurs enfants ne sortent pas illettrés, abrutis et incultes de l'Education nationale comme aujourd'hui.

Par contre ils se doutent qu'ils en sortiront chômeurs et la tête farcie de préjugés racistes et sexistes, et d'aprioris négatifs sur le travail : les "bruns", comme dit Mélenchon, sont gentils et les blancs méchants, les patrons des salauds qui refusent de payer les feignants, les filles et les garçons c'est la même chose, les énarques et les Science-Po sont aussi cons que les autres mais ils ont des parents et des réseaux de copains pour les caser et les recaser à des postes bien payés sans avoir à chercher du boulot ni à pointer à Pôle Emploi.

Comment non ? Vous croyez que pour les énarques et les Science-Po on ne le leur enseignera pas ça à nos petits ? Détrompez-vous, c'est déjà fait, par endroits pour le moment, mais ça fait tâche d'huile : c'est la vengeance des profs que les prédécesseurs Peillon et Hamon, les deux djihadistes de l'Education, ont entrepris de sous-payer en préférant le nombre à la qualité. Ils sont de moins en moins socialistes les profs, vous le savez ? Il y en a même qui votent FN, et de plus en plus ! Le plus drôle est que ce ne sont pas ceux-là qui sont les plus critiques avec les énarques et sciences-po socialistes au pouvoir, ce sont les profs communistes et écolos, si, si !

Donc les maires n'ont qu'à bien se tenir et obéir. Comme pour les permis de construire, s'ils n'en délivrent pas suffisamment, les préfets les délivreront à leur place. Et s'ils refusent de marier des homos, les préfets les marieront.

Ils sont gentils et obéissants les préfets, d'abord ils sont en uniforme, ils saluent bien bas le ou la ministre et ils disent toujours "oui" sans discuter. Parce que s'ils discutent, on les vire. Ah ben non, on ne peut pas, ce sont des fonctionnaires, payés jusqu'à leur mort par l'Etat, c'est-à-dire nous, les contribuables. Alors on les mute dans des endroits pourris, des zones difficiles, comme on le fait pour les profs envoyés dans des ZEP où ils auront des gamins sachant à peine parler le français, insolents, insultants, agressifs, à qui ils n'oseront pas tourner le dos.

 

images-2.jpeg

 

Seulement si on fait faire le travail des maires désobéissants par les préfets obéissants, si ceux-ci prennent les décisions à leur place, si on court-circuite le maire en quelque sorte, ça revient à court-circuiter aussi ses administrés, ceux qui l'ont élu. C'est pas très respectueux de la démocratie tout ça, ça s'appelle de l'autoritarisme, et en République socialiste la frontière entre l'autoritarisme et la dictature est vite franchie.

Ça ne les gêne pas, Manuel, Najat et Christiane, c'est dans leur tempérament la dictature. Ah, si François avait le caractère qu'avaient Joseph, Adolf ou Benito ! Ils ont construit des empires socialistes, eux, des vrais, où l'on soignait en psychiatrie les gens trop stupides pour comprendre le bien fondé des réformes, et s'ils s'obstinaient dans la crassitude de leur ignorance, on savait les rééduquer par le travail. Un maire récalcitrant ? Fusillé. Vite fait bien fait.

Non, ce n'est pas excessif, pensent-ils. Comment voulez-vous qu'on construise l'homme nouveau, émasculé, discipliné, lobotomisé, payant ses impôts et confiant l'éducation de ses enfants à l'Etat-nounou sans râler si on tolère l'indiscipline ? Ça commence par les maires, ça finit par les citoyens, c'est la chienlit qui conteste le monde socialement parfait, égalitaire et pacifié par l'islam que nous voulons.

 

images.jpeg

Milice islamiste pacifiant un paysan récalcitrant

 

Et nous avons raison de le vouloir, nous l'avons appris de nos maîtres à l'ENA et à Sciences-Po et ils nous ont dit que nous sommes les meilleurs, l'élite dans l'élite, les maitres du monde pour ainsi dire. Les seuls à savoir ce qui est bon pour la masse grouillante, sale, imbécile et indisciplinée du peuple. D'ailleurs est-ce qu'il vote pour nous le peuple, est-ce qu'il nous aime ? Ben non, justement parce qu'il est imbécile et indiscipliné. L'Education nationale est faite pour ça, pour le discipliner, lui apprendre à penser le bien socialiste et à avoir en horreur tout le reste, à comprendre qu'il doit être composé non d'êtres pensants et réfléchissants, mais de pions interchangeables que ceux "qui savent ce qui est bon pour eux" disposent où ils veulent, comme ils veulent, quand ils veulent.

Il tolérait la critique, Joseph ?  Non, la critique c'est facho, c'est un truc de blancs pervertis par le capitalisme et les religions non-musulmanes. C'est pour ça que c'est si bien l'islam, c'est une idéologie qui inculque la soumission comme son nom l'indique.

Les Français ne sont pas assez soumis. Dans le cas des rythmes scolaires, l'exemple est patent : 60 % n'en veulent pas. Alors leurs maires les suivent d'autant plus que ça leur pose un casse-tête financier aux maires, comme aux Français qui doivent embaucher des nounous qui deviennent introuvables, donc de plus en plus chères surtout depuis qu'elles ont été refiscalisées. Les maires ont des budgets serrés qu'ils ont parfois du mal à faire voter. Les rythmes scolaires socialisés, ça veut dire du personnel supplémentaire, parfois des locaux supplémentaires à trouver aussi.

Les ministres ça ne peut pas comprendre. L'argent ils n'en manquent jamais. Ils sont tous fonctionnaires, entretenus quasiment de leur naissance à leur mort par l'argent public, grassement payés alors que la plupart de leurs frais sont pris en charge par leur ministère. Et pour quand ils ne seront plus ministres, ils ont pris soin de se faire voter en tant qu'élus des retraites de parons du CAC 40. Et si l'argent manque, on fait voter par les députés, presque tous fonctionnaires eux aussi, des taxes supplémentaires, ils sont là pour payer les Français, ça a toujours été le rôle du peuple de payer pour entretenir son élite. Faut juste calculer pour qu'il ne se révolte pas le peuple, parce que là ça peut faire mal. Mais il y a encore de la marge.

Elle aime bien, miss schlague, être dans le rôle de l'élite. Elle a compris, c'est dans ses gênes, que pour faire partie de l'élite dans l'élite comme elle, il faut être soumise aux chefs et elle n'a plus que Manuel et François au-dessus d'elle. Toujours dire oui avec le sourire,

 

images-9.jpeg

Elle peut sourire ? Oui, elle le peutmais ça, c'était avant

 

toujours bien exécuter les ordres avec zèle, taper sur les sous-fifres. C'est "la voix de son maître" personnifiée. Alors les rythmes, ils les auront les Français, et la théorie du genre et leurs enfants endoctrinés par les LGBT en prime. Julien Dray ne se trompe pas, Najat se situe "sur la ligne des féministes ultras-américaines, qui sont en train d’émasculer les sexes".

 

images-6.jpeg

La James Bond girl Najat, prête à flinguer aux ordres de M annuel Valls

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Fascisme-socialiste français

Commenter cet article

Aaron 06/09/2014 01:48


Le regard noir du serpent, l'animal maudit dans le premier chapitre de la Genèse....


Moins prosaïquement: "la salope de Cendrillon...." (réplique de Julia Roberts sans "Pretty Woman")

Pivoine 05/09/2014 16:43


Tout comme la taubirate, elle a été choisie en raison de ses origines pour mener des réformes impopulaires, comme ça si le peuple proteste, on le fera passer pour un raciste !

Claude Germain V 05/09/2014 12:07


A force de serrer les dents de colére et de hargne comme elle le montre sur la photo :


" fait gaffe petite Najat , tu es comme un serpent , mais si tu serres trop  les dents tu risques de te les casser et devenir a ton tours UNE SANS DENTS " 


et là flamby va te montrer la sortie ...................