Napoléon III, je persiste et signe. Ce fut un grand souverain, un grand homme. A quand le prochain pour ce pauvre pays qu'est la France.

Publié le 4 Décembre 2013

Suite à mon article sur les comparaisons entre le triste sire qui nous préside en ce moment et l'Empereur Napoléon III, un courrier d'une lectrice me signale l'article d'un blog défend la mémoire de Louis Napoléon Bonaparte.

Un grand souverain qui fût maltraité par la III iéme République et qui fût banni des livres scolaires. Un simple exemple devrait nous faire réfléchir: l'instruction publique a été au centre de son intérêt principal. Victor Duruy fut son ministre de l'instruction et prolongea l'école gratuite qui existait également du temps de nos Rois avec la religion en plus.

La plupart des programmes économique et politiques de la III iéme République fut un véritable suivi de la politique de l'Empereur. Il fallut attendre les années 1890 pour que Jules Ferry y ajoute sa patte Laïque à l'école qui était déjà gratuite sous le second empire. 

Il serait temps de rendre à César ce qui lui appartient. 

Gérard Brazon

*****

Miroir du 19 iéme siècle

La légende raconte que c’est un légionnaire de César qui découvrit les eaux chaudes, en voyant son chien ressortir fumant après un bain dans la rivière l’Augronne. Les Romains, grands amateurs de Thermes, fondèrent en ce lieu un des plus vastes établissements balnéaires qu’ils aient édifiés en Gaule. Ces travaux exécutés avec un plan d’ensemble parfait, une technique remarquable, une solidité à toute épreuve subsistent encore en grande partie.

Recommandée par de grands médecins, la ville d’eau est fréquentée par d’illustres personnages : les Ducs de Lorraine Léopold 1er, Stanislas Leszczynski, mais aussi, Montaigne, Voltaire, Beaumarchais,  Lamartine, Berlioz, Alfred de Musset, Ernest Renan, Alexandre Dumas,  Gustave Doré, Guy de Maupassant, Georges Feydeau viennent à leur tour demander aux eaux de Plombières le soulagement de leurs maux. Stanislas Leszczynski fait construire la Maison des Arcades  pour ses petites filles Adélaïde et Victoire (fille de Louis XV), cette maison est appelée aussi Palais Royal.

Durant le Premier Empire, la famille impériale multiplie les séjours dans la ville d’eau. Joséphine de Beauharnais, épouse de Napoléon 1er, vient en cure cinq fois. A cette même époque, en 1802, l’ingénieur américain Robert Fulton réalise, sur l’Augronne les essais fructueux du premier bateau à vapeur, modèle réduit.

Mais petit à petit, une calme somnolence envahit de nouveau Plombières, il faut qu’une haute personnalité s’intéresse de nouveau à elle et lui insuffle une vie nouvelle : ce sera Napoléon III. Il y effectue sept séjours, dont cinq cures. Plombières doit à Napoléon III, son église, son parc, ses thermes, les grands travaux souterrains réalisés par l’ingénieur Jutier

Le développement de la station thermale des Vosges chère à Napoléon III, est lié de manière irréfutable à l’arrivée du chemin de fer. Très rapidement, le succès de cette petite ville vosgienne aux vertus régénérantes, va entraîner la compagnie des chemins de fer de l’Est à la création d’un train avec voitures directes de Paris.

L’ingéniosité des cheminots va permettre la mise en place d’un train rapide à tranches multiples, desservant les principales stations thermales de l’Est, et les villes d’Epinal et de Gérardmer. Ainsi va naître «le train des eaux» pour devenir un service ferroviaire prestigieux, avec sa voiture-restaurant de la Compagnie des wagons-lits et des grands express européens.

Plombières les Bains est une ville mythique avec ce mélange de simplicité, de grandeur et de solitude pendant l’intermittence de la saison des eaux. 

 ********************

« Quoi ! Parce que nous avons eu Napoléon-le-Grand, il faut que nous ayons Napoléon-le-Petit ! » (Victor Hugo en parlant de Napoléon III)

De tous les gouvernements qu'a connu la France depuis la Révolution, le Second Empire est resté un des plus impopulaires.

Et les imprécations de Victor Hugo qui, de son exil à Guernesey pestait contre celui qu'il appelait " Napoléon-le-Petit " ont fait oublier que sous son règne la France a commencé sa révolution industrielle et qu'elle a profité d'un essor économique sans précédent dans son Histoire.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article

lombard 06/12/2013 17:51


bonjour


d'accord avec vous tous !!vivement une grande dame !! je trépigne d'impatience...

LA GAULOISE 04/12/2013 16:56


TOTALEMENT VRAI  : NOTRE PROCHAIN GRAND HOMME SERA UNE GRANDE DAME  : MARINE LE PEN.

aupied 04/12/2013 14:23


Tout a fait d'accord avec vous Miledeux , a l'heure actuel c'est Marine le Pen qu'il faut , au commande de se qui était notre belle FRANCE 

miledeux 04/12/2013 14:16


Comme quoi,avant de parler ou d'écrire bêtement,il serait plus judicieux de revoir l'histoire de notre beau pays.Et il est vrai que sur FaceBook,il faut bien analyser ce que l'on trouve avant de
le recervir.Comme dit Mr Brazon,il nous faudrait un nouveau Napoléon II,ou plutôt en ces temps çi,une Marine LePen.

aupied 04/12/2013 14:09


il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes, hollande ne sera jamais NAPOLEON III