Nationalité:Électoralisme à 6 mois des élections? l'UMP ne veut plus d'automaticité.

Publié le 16 Novembre 2011

Sarkozy.jpgNous revoilà avec les thèmes débattus avant 2007 et abandonnés par la suite au profit de la main tendue à gauche, avec l'entrée de ministres   socialistes et j'en passe!

Pendant 5 ans, le Président de la république a eu tous les pouvoirs! Par quel miracle, à six mois des élections, les idées de la nationalité resurgissent ! Chacun sait que ces lois sur la nationalité ne seront jamais votées par cette majorité, encore moins proposées par le gouvernement actuel !

Alors quoi? Info-Intox? Plutôt de l'électoralisme! C'est pathétique car rien n'indique et encore moins avec le Sénat passé à gauche avec une vice-présidente pro-algérienne et surtout musulmane sunnite pratiquante comme elle le revendique, que l'on verra une loi cadre sur la nationalité française! Il y a eu un débat qui a été abandonné en rase campagne par la majorité! Je n'oublie rien et surtout pas les trahisons à la parole donnée!

Gérard Brazon

************** 

Source JDD

L'UMP veut revenir sur la Loi Pasqua. Actuellement, en vertu du droit du sol et de cette loi, tout enfant né en France de parents étrangers devient, sauf refus de sa part, automatiquement français à sa majorité s'il vit en France ou a vécu en France pendant cinq ans depuis ses 11 ans. Mais le parti majoritaire veut que ça change. Désormais, l'enfant né de parents étrangers devrait, à 18 ans, "en faire la demande" écrite, préconise jeudi le parti majoritaire parmi les 15 propositions de son "atelier" sur "La Nation dans la mondialisation", destinées à alimenter le projet pour 2012 du futur candidat Nicolas Sarkozy. Tous les intervenants ont réclamé que l'acquisition de la nationalité redevienne "un projet" et non plus "seulement un automatisme".

La proposition avait été initiée dès l'an dernier par la Droite populaire, l'aile droite du parti, qui a obtenu la tenue de cette rencontre, organisée assez discrètement à l'Assemblée nationale par l'UMP et marquée par un mouvement d'humeur de Jeannette Bougrab. En "fille de harki", la secrétaire d'Etat à la Jeunesse s'est élevée, depuis la tribune, contre "certains mots qui blessent". Elle visait nommément l'historien Dimitri Casali et l'essayiste Malika Sorel-Sutter, invités à débattre à cet atelier auquel ont assisté très brièvement le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants Marc Laffineur, membre des Humanistes de l'UMP, et le patron du parti Jean-François Copé. Les deux historiens avaient pointé un déficit d'intégration, une mauvaise maîtrise du français et une ghettoïsation des immigrés plus "voulue" que "subie".

"La carte d'identité, elle n'est souvent que la carte bancaire"

"Il est légitime d'attendre de nos compatriotes qu'ils manifestent leur adhésion à la Nation", a estimé Marc Laffineur. "La carte d'identité, elle n'est souvent que la carte bancaire, voire la carte Vitale pour certains", a pour sa part lâché le député Lionnel Luca (Droite populaire). La démarche d'acquisition de la nationalité serait couplée à "une cérémonie d'entrée dans la vie citoyenne", en mairie, qui concernerait, elle, tous les Français atteignant l'âge de 18 ans. Arno Klarsfeld, président de l'Office français de l'immigration et de l'intégration et ancien conseiller de François Fillon, a aussitôt mis en garde contre le risque de "faire des jeunes qui ont toutes leurs attaches en France des CDD de la nationalité française". La suppression de la double nationalité, prônée par une partie de la Droite populaire mais rejetée par l'UMP et l'exécutif, a elle été soigneusement écartée du débat.

Avec ce nouveau débat, l'UMP compte aussi se lancer dans "bagarre sans concession" contre le projet socialiste d'élargir aux ressortissants hors Union européenne le droit de vote et d'éligibilité aux municipales, cheval de bataille jusqu'à présent de la Droite populaire, qui a lancé, tout comme le FN, une pétition "Non au droit de vote des étrangers". Jean-François Copé a promis donc de se battre contre cette "proposition phare" du PS, synonyme de "démantèlement de la citoyenneté". "Nous sommes le parti des droits et des devoirs alors qu'à gauche, vous ne les entendez jamais parler des devoirs", a-t-il accusé. D'ici à la présidentielle, "nous allons alerter les gens" contre cette mesure "électoraliste" du PS, a renchéri le ministre des Transports, Thierry Mariani.

Le PS n'a pas tardé à réagir. Najat Vallaud-Belkacem, secrétaire nationale du PS aux questions de société, a dénoncé jeudi soir "l'inexorable dérive de la droite républicaine". "Le Front national et la Droite populaire peuvent se réjouir : ils viennent de remporter une victoire idéologique et politique majeure au sein de l'UMP qui renonce, dans l'élaboration de son programme présidentiel, au droit du sol dans l'acquisition de la nationalité française", a-t-elle déclaré dans un communiqué. "Désormais, ce sont tous les enfants nés en France de parents étrangers qui sont soupçonnés - avant même d'être nés! - de représenter un danger pour la Nation, une menace pour la République, un ennemi de l'intérieur", dénonce-t-elle. Selon Najat Vallaud- Belkacem, "de phobique, l'UMP est devenue paranoïaque lorsqu'on sait que l'automaticité de la nationalité qui est aujourd'hui remise en cause concerne environ 3.000 jeunes par an!"

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 16/11/2011 22:01



It's too late mister president  TOO LATE TO APOLOGIZE on a compris ...good bye mister president !



Marie-Claire Muller 16/11/2011 16:29



C'est l'UMPS!!! que du bla bla pour gagner des électeurs,les gens pour la plupart ne sont pas dupes,ils ont des yeux pour voir que la préférence est pour les ressortissants africains du Nord (là
où il ya des contrats pétroliers et autres) ah j'oubliais la repentance Pourquoi? je ne sais; et aussi les ordres venant de l'UE qui nous dictent ce que nous devons faire dans un de ses satellite
qu'est devenu la France!


CITOYENS REVEILLEZ VOUS AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD; VOTEZ JUDICIEUSEMENT!!!!!!



LA GAULOISE 16/11/2011 16:08



C 'EST DROLE, TOUT DE MEME, QU'ON REPARLE DE CELA MAINTENANT !  EN 5 ANS CELA AURAIT DU ETRE FAIT, NON? QUANT AUX FRAUDES SUR LA SECURITE SOCIALE :  PAROLES , PAROLES , PAROLES ! ! ! !
! POUR ETRE , UN PEU, CREDIBLES, IL FAUDRAIT,AUSSI, S'INTER ESSER AUX AUTRES FRAUDES : LA CAF , LES ALLOCATIONS FAMILIALES LA CMU ETC   ETC   .