Nazislamisme (bis): enseignement de la Charia en Angleterre (suite)

Publié le 28 Novembre 2010

Suite de cet article           

 

             Un documentaire de la BBC affirme que certaines écoles coraniques expliquent à leurs élèves les procédures d'amputations sur les voleurs et les méthodes d'exécution concernant les hommes reconnus coupables d'homosexualité. (Il faut croire que les lesbiennes ont plus de chances dans ce domaine)

               Ces leçons sur la charia sont le programme de près de 5000 jeunes de 6 à 18 ans au Royaume-Uni, révèle un documentaire de la BBC. Cet épisode du magazine d'investigation Panorama, diffusé lundi soir, a découvert que 40 écoles coraniques appartenant au réseau Saudi Students Clubs and Schools in the UK and Ireland, enseignent le strict cursus national saoudien en utilisant des manuels qui versent "parfois" dans l'antisémitisme ou l'homophobie et qui n'hésitent pas à aborder les aspects les plus durs de la charia.

            Les établissements du Saudi Students Clubs and Schools dispensent des cours de religion le soir et le week-end. (Qu'en sera-t'il des écoles coraniques des mosquées en France?)  Panorama a découvert qu'un manuel destiné aux écoliers de 6 ans leur explique que ceux qui ne croient pas en l'Islam sont voués au «feu de l'enfer» après la mort. Un autre livre, à l'attention des élèves de 15 ans , détaille les châtiments prévus dans la charia. L'ouvrage stipule que les voleurs ont «leur main tranchée au premier délit et leur pied au second». Le manuel comporte à côté de ces explications des schémas indiquant à quels endroits du corps les amputations doivent avoir lieu. Une autre section discute des différents moyens d'exécutions prévus pour les homosexuels : lapidation, bûcher, chute du haut d'une falaise. Les manuels qu'a pu consulter la BBC comptent aussi des passages antisémites. L'un demande aux élèves de lister les qualités «répréhensibles des juifs». Un autre prétend que les juifs ont été maudits par dieu et ressemblent à des singes et à des cochons. Un troisième explique que les sionistes veulent établir la domination du monde par les juifs.

               L'ambassade saoudienne dément tout lien (On sait que l"Arabie Saoudite et le premier fournisseur de finances pour les mosquées d'Europe. Qu'elle rétribue des femmes pour se voiler, que le wahabisme et la doctrine religieuse saoudienne la plus rétrograde qui soit)   

               Les enquêteurs de Panorama affirment que Saudi Students Clubs and Schools est lié au gouvernement saoudien. Un des bâtiments abritant un établissement dans l'ouest de Londres appartient, selon la BBC, au gouvernement saoudien. Le directeur du réseau éducatif a expliqué au journaliste que l'association dépendait du bureau culturel saoudien. Des affirmations qui ne sont pas du goût de l'Arabie saoudite. «Toutes les activités d'enseignement qui peuvent avoir lieu au sein de la communauté musulmane britannique ne sont ni affiliées ni soutenues par l'ambassade saoudienne», affirme dans un communiqué la représentation diplomatique. Interrogé par la BBC, l'ambassadeur saoudien a souligné qu'il était trompeur de sortir ces extraits de leçons et des passages du Coran de leur contexte historique, linguistique et culturel.

              Face aux questions que soulève son enquête, Panorama a interrogé le ministre britannique de l'Education. «Je ne souhaite pas intervenir dans les décisions du gouvernement saoudien qui organise son propre système d'éducation mais je reste persuadé que du matériel pédagogique antisémite, quel qu'il soit, ne peut être utilisé dans les écoles anglaises», a confié Michael Gove. Le ministre a ajouté que l'Ofsted, l'organisme britannique chargé de l'inspection des établissements scolaires, lui adresserait bientôt un rapport sur les moyens possibles pour mieux contrôler les écoles du dimanche et du soir. Jusqu'à présent, l'Ofsted n'est pas habilitée à les inspecter. La question des mécanismes de contrôle est d'autant plus importante que David Cameron veut laisser le droit aux parents d'élèves, à des enseignants ou à des organisations caritatives le droit de gérer des écoles libres.

 

A propos d'une stupéfiante enquête de la BBC

          Les Droits de l'Homme, tels que l'Occident les défend, sont une aubaine pour l'idéologie islamiste qui sait habilement s'en prévaloir pour se faire sa place en Europe. Ce que vient de révéler une enquête de la BBC à propos d'écoles musulmanes ouvertes dans la tolérante Grande-Bretagne est stupéfiant (Le Figaro d'hier). Une quarantaine d'établissements y proposent, pour des élèves âgés de 6 à 18 ans, des ouvrages d'Arabie saoudite, écrits en arabe et enseignant la charia. Dès 6 ans, les enfants apprennent que les non-musulmans sont condamnés à périr "dans le feu de l'enfer". Le livre destiné aux élèves de 14 ans explique "qu'un voleur aura la main tranchée pour son premier crime et le pied tranché pour le crime suivant". Un ouvrage reprend les thèses antisémites des "Protocoles des sages de Sion", ce faux qui prétend révéler le plan de conquête du monde par les Juifs. La BBC révèle aussi la teneur des sites web de certaines de ces écoles, où l'on peut lire: "Nos enfants sont exposés à une culture qui est en opposition avec presque tout ce qu'enseigne l'islam", ou encore : "Nous avons besoin de défendre nos enfants contre les forces du mal".

En France, le journalisme "d'investigation" se pousse du col, en annonçant régulièrement son "Watergate" qui a chaque fois se dégonfle. Nombre de ces enquêteurs, en réalité plus justiciers que journalistes, sont visiblement moins curieux que leurs confrères britanniques quand il s'agit de débusquer les dérives de l'islam radical. Serions-nous à l'abri de ces subversions, qui prennent la communauté musulmane pour cible? Non.

               L'iman Hassen Chalghoumi, dont j'ai déjà eu l'occasion de saluer ici son courage solitaire, écrit  (Pour l'islam de France) : "Je suis conscient que l'espace musulman est pris en otage par l'islamisme et par le nihilisme. Il faut savoir le réparer et le structurer avec l'islam de l'humanisme". Mais qui l'aidera, si les médias ne s'attachent pas à dénoncer (sauf trop rares exceptions) l'instrumentalisation des libertés par ceux qui n'ont cure de la démocratie? Il est là, le scandale qu'ils recherchent. Les droits de l'hommistes, les antiracistes et trop de belles âmes sont devenus les alliés d'intégristes qui se jouent de leur naïveté ou de leur lâcheté. Cette faiblesse peut être mortelle.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Sébastien 28/11/2010 17:59



Bonjour Gérard Brazon,


merci à vous et à quelques autres ( je pense à Riposte Laïque et Résistance Républicaine) de dénoncer l'avancée du nazislamisme dans la plupart des pays européens, la bataille contre ces nouveaux
fascistes doit déjà se gagner par l'information des citoyens.


Pour ce qui se passe en Angleterre , il y a eu un reportage sur le JT de France 2 à 20h jeudi soir. Je ne comprends pas qu'on laisse se faire ce genre d'enseignement dans un pays européen au nom
d'une pseudo-tolérance alors que Mein Kampf et le nazisme sont combattus et sanctionnés. Le deux poids deux mesures. Je pense que les Brittaniques ont besoin d'un Geert Wilders dans leur
échiquier politique, ou tout au moins un homme qui a autant de caractère que Winston Churchill. Quand je pense que G. Wilders a été considéré comme indésirable en GB et qu'on laisse des imams
vomir leur haine du monde occidental en toute impunité en même temps


Ces écoles où sont enseignées les lois de la Charia s'apparentent plus à des centres de lavage de cerveaux. J'aimerais que les associations de la protection de l'enfance ainsi que celles qui
combattent les sectes se penchent là dessus.


Car pour moi, j'ose le dire, il ne s'agit que d'une secte dangereuse pour nos libertés. Je le dis à vous tous


GAGNONS LA BATAILLE DE L'INFORMATION



henri 28/11/2010 16:27


sont barjos et ne s'en rendent peut-être pas compte !