Roubaix change! et des commerces change de mains aussi.

Publié le 23 Février 2011

Par ROBERT LEFEBVRE

Installés rue des Ogiers, en plein cœur de l'Épeule, depuis vingt ans, les époux Delval qui tiennent la boulangerie Saint-Roch, jettent l'éponge après avoir été victimes de ce qu'ils appellent la mafia locale.

         Dans la nuit de lundi 24 à mardi 25 janvier, des poubelles étaient sciemment installées devant la devanture de la boulangerie Saint-Roch, située rue des Ogiers à l'Épeule quartier de Roubaix. Quelques minutes plus tard, l'individu à la manœuvre répandait un liquide inflammable tout autour de l'entrée de la boulangerie avant d'y mettre le feu. Grâce à la vidéosurveillance qui a filmé la scène, un suspect a été interpellé. T. C., 28 ans, a été placé sous mandat de dépôt dans l'attente de son jugement.

Un incendie qui est intervenu deux jours après qu'un client de la boulangerie eût menacé de mettre le feu au commerce.

L'énième épisode d'intimidation qui conforte les époux Delval, propriétaires du commerce, dans leur décision de jeter l'éponge après vingt ans passés dans le quartier de l'Épeule.

Ça fait vingt ans que nous sommes installés ici. Avant, on n'avait pas de problème mais depuis deux ans, c'est une catastrophe. En huit mois, c'est la troisième fois que nous devons refaire la vitrine suite à des incendies criminels ou des dégradations. On dérange, ils nous chassent, on quitte Roubaix. Et d'évoquer ouvertement une mafia locale qui veut tout s'accaparer. Sous prétexte de violences urbaines, certains tentent de chasser des commerçants pour pouvoir prendre leur place. Il y a un malaise.

Lors d'un précédent incendie, le nom d'un homme avait même été inscrit sur la planche que nous avions dû installer pour sécuriser. Le couple a donc décidé de jeter l'éponge et d'aller proposer ses services loin de Roubaix. Ce que déplorent nombre de clients, venus constater les dégâts : C'est quand même dramatique, rien ne va plus dans ce quartier. D'autant que les parents du suspect, clients de la boulangerie, sont venus voir les commerçants pour leur demander de retirer la plainte. Une situation ubuesque. Les époux Delval, après vingt ans de bons et loyaux services, quitteront la boulangerie Saint-Roch en mars. Devant une telle situation, la mairie envisage de préempter pour permettre à un autre boulanger traditionnel de s'installer. Jusqu'à quand ?

Les policiers découvrent rapidement le coupable. Et d'une, il a été vu par un riverain qui le connaît. Et de deux, une caméra de surveillance a filmé la scène. Présenté en comparution immédiate, Tariq Ech Charaoui, 28 ans, n'a guère le choix : il reconnaît mais il demande un délai pour préparer au mieux sa défense. La question de sa détention ne se pose même pas. N'ayant pas respecté les mesures accompagnant un contrôle judiciaire, un précédent sursis de cinq mois a été révoqué dès son arrivée au palais de justice. L'intéressé proteste. « J'ai pas pu répondre aux convocations car j'habite dans un HLM où les boîtes aux lettres sont tout le temps détériorées. » La présidente Joëlle Spagnol avoue son incompréhension. « On se demande vraiment ce qui vous est passé par la tête ? Vous aviez bu ? » Ech Charaoui se lâche : «Oh oui !» Mais l'alcool, une bouteille de vodka en l'occurrence, n'explique pas tout. Le procureur a, en effet, une hypothèse. « Il règne depuis des mois un climat dangereux autour de cette boulangerie. » Olivier Dabin se dit convaincu qu'il s'agit d'un règlement de comptes. Dans la salle, le boulanger est dépité. « J'arrête tout. On me rend la vie impossible. » Le prévenu rejoint la maison d'arrêt. Il sera jugé fin février. Son avocate, Me Anne-Laurence Delobel, a réclamé et obtenu une expertise psychiatrique.

Quant aux autres boulangeries, elles ont déjà changée de mains et en voici la liste avec les noms des propriétaires :

Boulanger Pâtissier, Alimentation, DAFFAF Mokhtar, 46 Rue de lEpeule, 59100, ROUBAIX

Boulanger Pâtissier, Alimentation, DBARA Aicha née DEBARA, 161 Rue de lEpeule, 59100, ROUBAIX
Boulanger Pâtissier, Alimentation, LES DELICES DU MACHREB, 112 Rue de lEpeule, 59100, ROUBAIX
Boulanger Pâtissier, Alimentation, AMARI Hadjali, 83 B Rue Pierre de Roubaix, 59100, ROUBAIX
Boulanger Pâtissier, Alimentation, AMARI Hitman, 83 B Rue Pierre de Roubaix, 59100, ROUBAIX
Boulanger Pâtissier, Alimentation, ASANI Ertan, 150 Rue de lalma, 59100, ROUBAIX
Boulanger Pâtissier, Alimentation, AYATE Meftah, 4 Rue de Lannoy, 59100, ROUBAIX
Boulanger Pâtissier, Alimentation, BELAIDI Mouloud, 25 Rue de Tourcoing, 59100, ROUBAIX
Boulanger Pâtissier, Alimentation, BEYYOUDH Nasreddine, 86 Rue de lHommelet, 59100, ROUBAIX
Boulanger Pâtissier, Alimentation, BOULANGERIE PATISSERIE KEBAILI, 222 Rue de Lannoy, 59100, ROUBAIX
Boulanger Pâtissier, Alimentation, BOUNOUA Samir, 66 Rue de Mouvaux, 59100, ROUBAIX
Boulanger Pâtissier, Alimentation, DALI Fatiha nee BOURAHLA, 52 Rue de Cassel, 59100

             Roubaix sera la première ville de France qui sera dirigée uniquement par des musulmans, confirmant ainsi, et si besoin en était, que notre pays est en cours d'envahissement par la secte politico-religieuse que tout le monde connaît. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

MASCARA 23/02/2011 21:06



Ce dont la plupart des Français ne savent pas, c'est qu'ils ont commencé à peu près de la même sorte à Marseille vers 1980. Cette Canebière remplie de boutiques diverses exposant parfums et
vêtements de belle qualité, a commencée a être envahie de bohémiennes assises sur les marches d'entrées qui faisaient l'aumône.  Dans qq grands bars il y avait souvent des querelles entre
soit-disant : des musulmans ivres... au bout de qq mois, curieusement, les propriétaires de ces commercent se sont vu arriver comme acheteurs: des arabes qui leur proposaient d'acheter leurs
commerces pour une "poignée de figues"! comme cela a continué de + belles, eh bien ce qui devait arrivé est arrivé! plus de propriétaires Marseillais de fonds de commerces. Idem pour ces
magnifiques immeubles "HAUSMANIENS" du Bd. d'Athènes, dans lesquels ont trouvait bcp de médecins spécialistes. A force d'avoir leur portes en chêne massif détériorées + entrées souillées, ils ont
tous déguerpi vers Ste Marguerite ou les 7 et 8e arrondis. Cette rue d'Aubagne qui grouillait de commerçants en tout genre et notamment un charcutier basque qui vendait sa charcuterie maison, a
dû à son tour laisser sa place aux arabes, pourtant, je me souviens qu'un jour, il criait haut et fort, car il était quotidiennement injurié par deux individus : s'ils s'imaginent que je vais
partir, ils se mettent le doigt jusqu'au fonf de l'oeil!!!  Or, qq mois après être retournée lui acheter ses bons produits du terroir, eh bien il n'y était plus!!! A l'époque, ils
procédaient différemment, mais le but recherché était le même que celui auxquel nous assistons ds le Nord de la France et ds bien d'autres grandes ville de notre Pays.


Mascara83



Nancy VERDIER 23/02/2011 10:38



Cette population est magnifiquement logée dans des Hôtels particuliers et maisons bourgeoises de la Belle Epoque de Roubaix, autrefois capitale du textile. Maisons acquises à vil prix....Les
français de souche ou non musulmans doivent quitter les lieux, acheter dans des zones plus onéreuses ou dans des coins reculés, jusqu'à ce qu'ils soient (ou leur descendance) à nouveau
délogés...mais les politiciens s'en foutent, tant qu'ils sont réélus...Il faudrait organiser un colloque sur : "Dans quelles zones peut-on vivre en France aujourd'hui quand on n'est pas
musulman". Sur la Côte d'azur (Nice en particulier) la situation est en train de dégénérer aussi. Avec les évènements qui se profilent en Lybie, Maroc, Tunisie, Algérie...l'immigration sauvage va
prendre des proportions incroyables.



Sébastien 23/02/2011 10:20


Bonjour Gerard, ça devient une catastrophe à Roubaix,c'est devenu le laboratoire de ce qui attend la France si on laisse faire encore quelques années. Ce qui me révolte, c'est l'inertie des élus,
pour ne pas dire la complicité