Nice encore! Une drôle de salade à l'amertume forte !

Publié le 15 Septembre 2011

 

Substitution de population

Voici une photo parue dans Nice Matin, présentant Christian Estrosi avec des enfants de l’école Nice Flore.

Dans la dernière livraison du journal de la ville de Nice on pouvait lire « Il est temps pour les chères têtes blondes ou brunes de reprendre l’école. » Si l’on dépasse l’incroyable acte de soumission au politiquement correct que représente cette modification volontaire d’une expression française traditionnelle, on peut en tous cas se demander où sont les têtes blondes sur cette photo…

Le soi-disant refus du modèle multiculturel évoqué par Christian Estrosi lors des dernières élections cantonales, a vite été contredit par Dominique Estrosi affirmant à l’occasion de la rupture du jeune du ramadan dans Direct Matin : « Notre souhait le plus cher est que toutes les communautés puissent vivre côte à côté dans la sérénité ».

Oui Dominique, bien sûr. Comme au Liban, en ex-Yougoslavie ou au Brésil ?

Une société marseillaise pour réaliser la communication de la ville de Nice !

Posted: 08 Sep 2011 09:39 PM PDT

[Communiqué du 9 septembre 2011]

C’est désormais la société marseillaise CBW Méditerranée qui va conseiller la ville de Nice et la CUNCA sur leurs campagnes de communication. Voici ce que nous révèle le bulletin d’information La lettre A, consacré à l’actualité des institutions et des administrations.

Lors de la dernière réunion de campagne des candidats UMP aux élections cantonales, en mars dernier, Christian Estrosi avait osé évoquer son « patriotisme niçois ».

Nous savions déjà que ce patriotisme ne prenait manifestement pas en compte l’identité, tant Estrosi se plait à faire de notre ville une cité n’ayant plus rien de niçoise. Nous savons aussi désormais que ce patriotisme n’est pas non plus un patriotisme économique.

Ne se trouve-t-il pas une seule société de conseils en communication à Nice, dans le Pays Niçois, ou bien même dans les Alpes-Maritimes, que la mairie de Nice pourrait faire travailler ?

Est-il normal que les impôts des contribuables de Nice et de la CUNCA servent à financer une société marseillaise ?

Ainsi, Nice se retrouve avec sa communication assurée par la même société que la ville de Marseille. Car il ne serait jamais venu à l’idée des Marseillais de venir chercher une entreprise niçoise pour faire ce travail !

Une fois de plus cette municipalité démontre toute sa considération pour Nice et les Niçois. 2014, vite !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

isabelle 15/09/2011 23:42



Ils sont mignons tout plein, ces petits.


Puisse l'école de la République en faire des Français de coeur !



Colbert 15/09/2011 15:57



Hé oui, braves gens, les parents de ces charmants bambins votent.


Pour un individu comme Estrosi :


Si les chiens votaient, il viendrait faire des caresses, des os pleins les poches !


Si les dauphins votaient, il viendrait leur gratter les dos, des sardines pleins les poches !


Si les grecs votaient, bref...



tn requin 15/09/2011 10:04













Info


 PR: n/a


 I: 3,370


 L: 10,152


 LD: 11,349


 I: