Nicolas Doze : l’obscurantisme syndical à Sephora et les lumières des initiatives privées.

Publié le 25 Septembre 2013

Les syndicats sont-ils des partenaires sociaux ou des adversaires sociaux ?

Par Nouvelle de France

C’est la question que pose Nicolas Doze mardi midi sur BFM TV alors que la Cour d’appel de Paris, saisie par une intersyndicale gauchiste absente de l’entreprise, a décidé lundi de contraindre le magasin Sephora des Champs-Élysées à fermer ses portes à 21h (contre minuit ou 1h du matin, selon les jours, actuellement) sous peine de payer 80 000 euros par infraction constatée et par salarié. En attendant le résultat du pourvoi en cassation, les 50 salariés concernés par cette décision comme la CFTC, majoritaire chez Sephora, ne comprennent pas cette décision.

Heureusement, constate Nicolas Doze, il n’y a pas que Sephora dans l’actualité, il y a aussi la Halle Freyssinet et Carmat…

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

mika 25/09/2013 15:43


Zemmour : les églises syndicales sont vides 


 https://www.youtube.com/watch?v=ImnhUyQZtsM


 


 


 


Réaction de Union Syndicale des Magistrats aux propositions de MLP sur la justice


 


https://www.youtube.com/watch?v=RK79B0nMCFg