Nigéria : 15 chrétiens égorgés hier par des islamistes

Publié le 31 Décembre 2012

Les massacres de chrétiens se poursuivent au Nigéria. Au nom de l'islam, de son intolérance et de sa folie exterminatrice. De l'Egypte au Nigéria, l'islam ou l'islamisme, car c'est bien la même chose, frappe encore et toujours, à l'image de sa haine de l'autre et de sa sauvagerie. Quand les occidentaux vont-ils enfin réagir??

 

 
Dans la nuit de vendredi à samedi, quinze chrétiens du village de Masuri (nord-est du Nigéria) ont été égorgés pendant leur sommeil par des membres du groupe islamiste Boko Haram, selon plusieurs sources.

Dans la nuit de vendredi à samedi, quinze chrétiens du village de Masuri (nord-est du Nigéria) ont été égorgés pendant leur sommeil par des membres du groupe islamiste Boko Haram, selon plusieurs sources. | AFP / Pius Utomi Ekpei

Zoom

Le Nord-est du Nigéria a été le théâtre d'un violent massacre dans la nuit de vendredi à samedi. Quinze chrétiens ont été égorgés pendant leur sommeil par des membres du groupe islamiste Boko Haram dans le village de Musari, selon des habitants et des organisations humanitaires présentes sur place. Un précédent bilan faisait état cinq 

«Les assaillants sont entrés sans faire de bruit dans les maisons dont les habitants étaient tous chrétiens et ont égorgé les victimes», a déclaré un habitant ce dimanche. Parmi les victimes, «il y avait un policier de la circulation et quatorze civils. Les victimes ont été choisies car elles étaient toutes chrétiennes. Certaines avaient déménagé dans le quartier pour fuir d'autres régions touchées par les attaques de Boko Haram», a précisé une source humanitaire.

3000 morts depuis 2009


La secte islamiste Boko Haram, qui se réclame des talibans afghans et souhaite instaurer un Etat islamique au Nigéria, a installé son repaire dans cette région et a déjà été responsable de plusieurs attaques de ce genre dans le pays. Ses violences et les répressions qui leur ont succédé auraient causé la mort de plus de 3000 personnes depuis 2009, selon les dernières estimations.

Boko Haram est notamment soupçonnée d'être à l'origine de la fusillade qui a éclaté le 25 décembre dans une église de Peri, un village voisin, au  de laquelle six personnes sont mortes. Mais le groupe n'a pas revendiqué cet acte.

LeParisien.fr 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

DURADUPIF 31/12/2012 19:35


Nos otages !  Est-t'il normal qu'à notre époque nous laissions "pourrir" des situations d'honnêtes salariés français enlevés par des brigands réclamants des rançons pour leur libération. Là
aussi il n'y a pas trente six milles méthodes, il n'y en a qu'une : la militaire pour faire respecter les Droits de l'Homme et de couper SERIEUSEMENT, l'envie à des sales cons d'enlever des
humains pour les VENDRE.