Nîmes Colloque du FLN : retour au calme après la Marseillaise chantée par les opposants

Publié le 11 Mars 2012

Midi Libre-



Parmi les opposants : des harkis et des élus.
Parmi les opposants : des harkis et des élus. (Photo et vidéo Michael ESDOURRUBAILH)

Devant une centaine de personnes réunies ce matin à l’auditorium de la maison du département à Nîmesle colloque historique sur la fédération de France du FLN portant sur la période de 1954 à 1962 a tout d’abord débuté par l’intervention de l’historien et universitaire nancéen Gilbert Meynier.

Ce dernier a notamment évoqué l’arrivée progressive à partir de 1914 d’Algériens en France pour travailler dans les usines dans le contexte de guerre. La thésarde Linda Amiri a plus abordé la période entre 1926 et 1954 en décrivant les parties qui allaient constituer le visage futur du FLN.

Ambiance studieuse

L’ambiance à l’intérieur de la salle fut donc studieuse avec des questions historiques très pointues venant du public. Aucune allusion n’a été faite quant à la manifestation de ce matin d’opposants au colloque.

Manifestation ce matin

Ce matin, à Nîmes, rue Guillemette, devant l’amphithèâtre du conseil général, près de 500 personnes ont manifesté leur opposition à la tenue d’un colloque historique sur la fédération de France du FLN, en chantant la Marseillaise.

 

 

Des harkis, et des élus, ceints de leur écharpes tricolores : Jean-Paul Fournier, sénateur maire UMP de Nîmes, Yvan Lachaud, député Nouveau centre, Franck Proust, député Européen UMP, Jacques Bourbousson, maire de Beaucaire, Thierry Procida, conseiller général NC, Laurent Burgoa, UMP.

Des policiers présents sur les lieux ont dû intervenir afin de mettre un terme à un début d’échauffourée. Les participants au colloque ont dû pénétrer dans l’amphithéâtre par une porte dérobée.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Francis Claude 12/03/2012 07:15


vu le climat actuel et les tensions avec les NOUVEAUX maghrebins je pense que des manifestations de cet ordre vont surement etres émaillées d'incidents voire plus. Attention a ce jour les forces
de l'ordre protégerons les ex fells et autres contre pieds-noirs et Français anciens combatants d'Algérie, ils ce doivent de respecté les ordres des Préfets, ou bien nous serons dans une
situation du pusch...l