Noël : Dans l’école de mon fils, on a fait chanter l’hymne national marocain

Publié le 27 Décembre 2012

  Je pensais avoir déjà tout vu, tout lu, de la faillite de notre système éducatif. C’était sans compter l’amère expérience que j’ai vécue aujourd’hui.

 

par Françoise Mary pour Riposte-Laïque

En effet, nous étions conviés dans l’école primaire publique de mon fils à la traditionnelle fête de fin d’année (on ne dira pas de Noël, ce qui froisserait certains) (C'est justement pour ça qu'il faut le dire. ndlr Gérard Brazon) et c’est avec une joyeuse et naïve humeur festive que je m’y suis rendue. Les enfants devaient présenter plusieurs chants de Noël. Outre les traditionnels « Vive le vent » assez neutres pour faire l’affaire, et autres chants en allemand (nous sommes en Lorraine), nous avons eu droit à 3 chants marocains dans le texte produit par un petit groupe d’élèves, dont l’hymne national marocain. Un des élèves tenait même le drapeau du Maroc dans ses mains.

La rage au coeur, j’ai failli entonner la Marseillaise pour voir qui me suivrait. (Dommage de ne pas l'avoir fait. ndlr Gérard Brazon) Sans doute pas grand monde, et puis n’est-ce pas un chant guerrier, une honte finalement pour notre pays. Le Grand Remplacement ? Une théorie farfelue qui n’a aucun fondement bien sûr ! La haine de soi ? Mais non, c’est de l’amour de l’Autre !

Au moment où tous les indicateurs sont au rouge sur le sujet de l’intégration, où les Malika Sorel et autres Finkielkraut tirent la sonnette d’alarme et dénoncent les dangers du multiculturalisme, fossoyeur de notre civilisation, les enseignants osent l’impensable…

Or j’accuse bon nombre d’enseignants de participer au Grand Remplacement, à la diffusion de la haine du pays d’accueil, lit fécond d’où surgit les Mohamed Merah au grand étonnement de ceux-là même qui ont couvé le monstre.

Je les accuse de participer à la destruction de notre pays, de son passé, de son Histoire, et de ses traditions. Pas étonnant dans ce contexte qu’un enseignant ait proposé récemment une dissertation à ses élèves en imaginant leur propre suicide, sur la haine d’eux-mêmes qu’ils s’inspiraient…

L’année prochaine, dans une atmosphère tout aussi « bon enfant », je m’attends à écouter des fillettes voilées chanter dans leur langue maternelle. Elles seraient si mignonnes ! Il faut bien être moderne.

Françoise Mary

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Françoise Mary 31/12/2012 10:52


Réponse à Sentinelle : j'ai suffisamment de bouteille pour savoir quoi faire, j'ai travaillé dans l'Education Nationale. Les parents n'ont pas été informés du "programme" de la représentation,
difficile donc d'agir en amont. Ne vous en faites pas, il y a d'autres moyens d'actions , notamment s'adresser à l'inspecteur académique, garant de l'éxécution des programmes. Il se trouve
qu'effectivement, la Marseillaise doit être enseignée au plus tard fin CM2...


Pour vous dire : je ne me sens pas vraiment "dans l'erreur" car je fais partie du tout petit nombre de personnes qui réagissent actuellement en France, j'en suis plutôt fière, même si je n'aime
pas faire d'esclandre et agis à ma manière! ll y a des réaction épidermiques qui ne mènent nullepart...

sentinelle 30/12/2012 12:57


Autre chose Françoise Mary, parlez en avec d'autres parents et là aussi vous serez surprise car beaucoup ne veulent pas intervenir par peur de se retrouver seul face aux enseignants qui se
croient tellement supérieur a nous, mais a plusieur ont est plus forts, prenez exemple sur les immigrés qui se réunissent et qui sont solidaires pour revendiquer.

sentinelle 30/12/2012 12:47


De la part des parents "responsables" de ce que leur enfant apprennent, il aurait été judicieux de demander le programme aux profs avant la journée fatidique, quand vous dites que ne n'est pas
aux enfants d'aller au feux, vous êtes dans l'erreur, car un jour ils seront dans une situation de choix et là sauront'ils le faire? Vos enfants vous auront toujours vus vous écrasez face aux
problèmes, ils feront pareil parcequ'en plus ils ne pourrons avoir confiance en vous.


Soyez fière de votre race, de vos racines, prenez votre courage a deux mains et allez voir le prof en lui disant que maintenant vous n'accepterez plus ce genre de choses, et vous verrez vous
serez surprise, mais on vous respectera.


Je l'ai fait avec une école privée et je peut vous dire aujourd'hui que les choses se passent nettement mieux, quand il y a un problème les enfants nous en parle et nous intervenons, c'est le
rôle des parents.


Protéger vos enfants, il y a urgence................bon courage a vous 


 

Françoise Mary 28/12/2012 10:31


Petite réponse à Gérard Brazon : "il aurait fallu le faire (chanter la Marseillaise)". Les personnes qui sont "choquées" de ce qui se passe sont trés minoritaires, et puis j'ai plusieurs enfants
scolarisés dans ce groupe scolaire, les exposer ne serait pas très responsable : les enfants n'ont pas à être envoyés au feu à notre place!

helene prado 27/12/2012 18:59


Les prof ont la trouille et du grand nombre d'éléves "mal " intégrés et de leur hiérarchie qui pourrait leur demander des comptes de mille et une façons peu agréables

Epicure 27/12/2012 18:02


Essayez donc de faire chnater la Hatikvah, l'hymne d'Israël..???!!! Vous allez être bien reçu avec des "c'est pas une Nation qui a affaire avec nous, ça! " 


On est envahi avec l'assentiment anti juif d'une bonne partie des Franhouillards  de Gauche et un peu de Droite aussi quand même non? Creusez un peu l'inconscient-préconscient de vos amis et
familiers! et vous allez voir vite.....


Pourquoi les Français ne se sont Jamais au grand jamais intéressé de près ou de loin au Judaisme aux Juifs si ce n'est pour en rejeter massivement la culture en "l'ignorant superbement", alors
qu'ils se passionnent tout à coup pour l'Islam?


Bonne question, hein?