Non à la proposition de la gauche de rendre un hommage national à Stéphane Hessel!

Publié le 28 Février 2013

par Liberté Chérie Nice, jeudi 28 février 2013, 11:05 ·

NON à la proposition de la gauche de rendre un hommage national à Stéphane Hessel !

 

Suite à la disparition de Stéphane Hessel, auteur du fascicule Indignez-vous !, l’ensemble de la gauche française et , bien évidemment, azuréenne, s’est lancé dans un concert de louanges qui conduit même certains élus de gauche à vouloir qu’on lui rende un hommage national.

 

Sur le blog de Patrick Allemand (www.patrickallemand.fr), conseiller municipal d’opposition à Nice et vice-président du Conseil Régional PACA, on lit d’ailleurs que Stéphane Hessel « incarnait une part de l’âme universaliste de la France, par les valeurs qu’il portait, les combats qu’il a menés. » (…) Toute sa vie, il porta également une voix originale dans le conflit israélo-palestinien. (…) Sa voix doit continuer à résonner dans nos consciences pour nous guider dans cette période délicate. »

 

Rappelons que ledit Stéphane Hessel, au-delà de véhiculer une idéologie simpliste contre la « dictature des marchés financiers » et visant à condamner les « possédants », a pris d’inacceptables positions sur le terrorisme ou sur le conflit israélo-palestinien, positions que Patrick Allemand présente donc comme « une voix originale » :

 

Non seulement Stéphane Hessel justifiait le terrorisme palestinien, mais il déclarait que l’occupation nazie valait mieux que les Israéliens en Palestine : "... la souplesse de la politique d'occupation allemande permettait, à la fin de la guerre encore, une politique culturelle d'ouverture. (...) j'affirme ceci: l'occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l'occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une occupation relativement inoffensive, abstraction faite d'éléments d'exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’œuvres d'art. Tout cela était terrible. Mais il s'agissait d'une politique d'occupation qui voulait agir positivement et de ce fait nous rendait à nous résistant le travail si difficile." (Frankfurter Allgemeine Zeitung, 21 janvier 2011).

 

De plus Stéphane Hessel, « indigné » si prompt à condamner les Etats-Unis ou Israël, ne s’indigna jamais contre les atteintes aux droits de l’homme perpétrés en Birmanie, en Chine, en Iran, en Corée du Nord, en Libye, en Tunisie et dans tant d’autres pays puisque son indignation était…à géométrie variable.

 

Nous adressons évidemment toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches, mais nous refusons qu'un homme aux positions si peu lucides puisse devenir un héros national.

 


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

island girl 02/03/2013 09:24


Ce rat est crevé ,champagne !

aziliz 28/02/2013 20:24


Sa famille n'est évidemment pas responsable des délires de cet individu ignoble et peut-être, est-elle même soulagée, car il est difficile quand on n'est pas partie prenante, de supporter
toute l'opprobe que ce sale type a généré. Les socialos feraient des courbettes à un tas de merde pour peu qu'il y ait inscrit dessus "droit de l'hommiste, anti-sionniste, pro palestiniens et
pourquoi pas mahométan"