Non à un tribunal islamique en France ! Par Marc Noé

Publié le 8 Janvier 2012

Signalé par Nadia Furlan 

 

par Marc NOÉ  legaulois.info 

Décidément, les mahométans ne doutent de rien : maintenant, c’est ni plus ni moins que de la création d’un tribunal islamique en France dont il est question. La date de création est même annoncée : le 1er février 2012.

L’information en a été faite, le 23 décembre dernier, par le site islamiste « Forsane alizza » afin, écrivent-ils, de permettre « aux musulmans vivant dans ce pays d’accéder à des jugements tirés du Coran et de la Sounna de la part de savants du haq ».

La Justice française ne suffit pas ou ne convient pas à ces gens-là. Mais ça, on le savait déjà. En conséquence de quoi, ils décident, en contravention avec toutes nos Lois, de créer leurs propres instances juridiques sur notre sol afin d’appliquer les principes inhérents à la religion de leurs pays d’origine.

Au summum de l’outrecuidance, ils ajoutent : « L’organisation a par conséquent l’ambition d’ouvrir un “tribunal” chargé de régler, selon la justice islamique, les différends matrimoniaux et les questions d’héritage. C’est en somme un “Centre de Services et de Conseils Islamiques” qui traitera, en accord avec la charia, tous les cas de divorces, d’annulation de mariage, de réconciliation ou de différends conjugaux et remettra un certificat si nécessaire. 

Nous avons conscience que les tribunaux mécréants ne seront pas forcément d’accord avec cette idée cependant nous estimons que l’initiative est profitable même pour eux puisqu’elle se limitera à de la médiation et que cela permettra de désengorger peut-être leur tribunaux qui prononcent et exécutent des peines sur des musulmans parfois alors que cela contredit le kitab et la sounna. » Ben voyons !

En clair, ces gens-là arrivent en France, chez nous, sans y avoir été invités, trouvent que la maison et les manières de vivre ne leur conviennent pas et ont la prétention de vouloir tout changer. Tout en nous accusant de colonialisme et en qualifiant nos tribunaux de « mécréants ». Cela s’appelle tout simplement « se foutre du monde ».

Mais les nervis de « Forsane alizza » ne s’arrêtent pas là. Ils menacent même ouvertement ceux qui viendraient à les critiquer : « Nous mettons en garde nos détracteurs et les jaloux du web qui passent leur temps à nous dénigrer et calomnier notre groupe de surveiller leur propos. Nous sommes en période de fin des temps et le jour des comptes est proche. 

Il existe malheureusement dans cette communauté des gens qui n’épargnent pas les musulmans de leur bouche mais laissent tranquille les kouffars. Que ceux-ci prennent garde de ne pas être les responsables de la fitna*. »

Pour ces excités du bulbe, nous ne sommes donc que des « kouffars » et des « mécréants ».

Qu’ils sachent alors que la porte de sortie leur est grande ouverte. Et que s’il le faut, on les y poussera.

 

*Ndlr. Fitna est un mot arabe se référant à la guerre civile, au désaccord et aux divisions parmi les musulmans, en particulier pour les périodes comprenant des épreuves de foi. Le mot peut être traduit par « révolte, sédition ou émeute » – selon Wikipédia.


Reproduction autorisée avec la mention suivante :

© Marc Noé pour legaulois.info

source avec la pétition : http://www.legaulois.info/2011/12/mobilisons-nos-compatriotes-non-un.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Repost 0
Commenter cet article