Non, Jésus n'est pas né le 25 décembre croit nous informer l'Express. Affligeant.

Publié le 25 Décembre 2014

L'Express nous fait un cours d'histoire et ma foi ne boudant pas notre satisfaction ne critiquons pas. Je n'ai jamais lu dans l'Express un tel cours sur Mahomet. Mais il est vrai qe c'est risqué de nos jours. Ce qui m'agace un peu c'est le ton, celui de la blague que nos "historiens"  font aux chrétiens, du moins les rares qui ne savent pas encore que Jésus n'est pas né en Hiver, entouré de sapins et de bonhomme de Noël. Ils pourraient nous dire qu'il est né juif, bien avant que d'autres considèrent que les juifs n'ont aucune histoire dans ce pays, aucune antériorité et ont débarqué juste après la deuxième guerre mondiale. Ni Abraham ni Moïse n'étaient des prophète de l'islam à cette époque. Mais il est vrai que nos journalistes de l'express évitent les sujets qui fâchent.

Gérard Brazon

*******

Non, Jésus n'est pas né le 25 décembre

Noël. Une tradition et une fête familiale, qui, pour une majorité d'entre nous, n'a pas ou plus grand-chose à voir avec une pratique religieuse. Mais pour les 12% de Français qui se déclarent catholiques pratiquants, le 25 décembre est l'une des dates les plus importantes du calendrier liturgique: celle à laquelle on fête la Nativité, soit la naissance de Jésus. 

Oui, mais Jésus n'est pas né le 25 décembre. Si l'existence de Jésus, juif galiléen, est une vérité historique pour une majorité d'historiens, on ne sait que peu de chose sur les débuts de sa vie. Et encore moins précisément ses dates et lieux de naissance... C'est le pape Libère qui, autour de l'an 354, aurait très judicieusement décidé de fixer la date de naissance du Christ le jour d'une fête païenne déjà bien installée dans les pratiques populaires de l'époque. Le choix s'est porté sur le 25 décembre, qui correspondait à la fête romaine du "soleil invaincu" (Sol invictus en latin). Un culte païen destiné à célébrer le solstice d'hiver, c'est à dire ce moment de l'année où les journées commencent à rallonger. 

Dit autrement, tout comme certains menhirs bretons ont été transformés en symboles chrétiens en y gravant une croix, la fête romaine du soleil a été christianisée en décrétant que c'était le jour de la naissance de Jésus. 

Plus fort encore, Jésus n'est pas né il y a 2014 ans. Notre actuel calendrier débute par convention avec la naissance de Jésus. En toute logique, Jésus serait donc né au début de l'an 1, soit il y a 2014 ans. Mais d'après de nombreux historiens, Jésus serait plutôt né en -5 ou en -7... avant lui-même. 

 

Ce qui signifie qu'en toute logique, nous ne serions pas en 2014, mais en 2019 ou 2021. De quoi y perdre son latin. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

LA GAULOISE 26/12/2014 08:43


EXPRESS DE CON !

Chantal 25/12/2014 20:29


L'Express ferait mieux de s'occuper d'avantage des problèmes politiques de notre Pays ; de dénoncer cette dictature socialiste qui s'installe en France.