Justice: à 8 ans on peut taper sur des policiers sans risque et non-lieu pour Lies Hebbadj

Publié le 27 Juillet 2012

C'est ce type d'informations qui met le français lambda en rage. C'est cette justice qui explique tout y compris quand elle libère des assassins d'enfants pour surcharge de travail.

Cette justice qui ne se remet jamais en question et à laquelle vous ne pouvez pas demander des comptes au nom de la séparation des pouvoirs. Il faudra bien pourtant que cette justice si éloignée des justiciables, des français, des citoyens prenne conscience que ses actes ont des répercutions et que les juges réalisent que les sanctions qu'ils prononcent (ou pas) ont des conséquences sur leur image et au-delà sur celle de la justice toute entière.

Voici deux exemples insupportables!

Gérard Brazon

Figaro

Deux policiers ont été agressés hier après-midi à Nantes par un enfant de huit ans, rapporte le site de Presse Océan. Alors qu'ils intervenaient pour un conflit de voisinage, les deux policiers ont été accueillis par un petit garçon qui tenait une bombe lacrymogène et un marteau. L'un souffre d'une fracture ouverte au doigt, après avoir été frappé avec le marteau par l'enfant, tandis que l'autre s'est vue notifier 3 jours d'ITT.

L'enfant et sa mère ont été conduits au commissariat. Aucune suite judiciaire ne sera toutefois donnée à cette affaire, compte tenu du très jeune âge du garçon.

On peut donc blesser deux policiers sans risque si vous avez moins de dix ans. Où est donc l'idée de l'exemplarité des peines, comment cet enfant peut-il vivre cette conclusion? Comment ses copains vont-ils le recevoir? Pourquoi la mère n'est-elle pas responsable civiquement? Bref, la société française et sa justice s'enfonce

Fraude: Lies Hebbadj innocenté !

Le juge d'instruction de Nantes Jacky Coulon a prononcé un non-lieu dans le dossier de fraudes aux prestations socialesimpliquant Lies Hebbadj, son épouse, et trois de ses compagnes, a-t-on appris aujourd'hui de source judiciaire.  Le parquet a fait appel de cette décision. "L'examen du dossier n'a débouché sur aucune preuve sérieuse à charge par rapport à Lies Hebbadj. L'essentiel des charges qui pesaient sur lui se dégonflent. La montagne a accouché d'une souris", s'est félicitée son avocate Cécile de Oliveira.

Lies Hebbadj était poursuivi pour "complicité de fraude pour obtention de prestation ou allocation familiale indue (allocation dite parent isolé et revenu de solidarité active majoré) par dissimulation d'une vie maritale de fait avec Sandrine Mouleres et Sonia Yaker pour un préjudice d'un montant estimé de 90..000 euros", selon le parquet.

Sur une période allant d'avril 2007 à mai 2010, Sandrine Mouleres - verbalisée puis relaxée en 2010 pour port du niqab au volant -, et Sonia Yaker - poursuivie fin novembre dernier pour infraction à la loi sur la dissimulation du visage - ont notamment touché l'une ou l'autre de ces allocations. L'épouse légitime de Lies Hebbadj, Miriana, était poursuivie pour fraude par fausse déclaration de présence sur le territoire national ainsi que de celle de ses enfants légitimes pendant plus de trois mois, pour un préjudice d'un montant de 3426 euros.

Lies Hebbadj a été médiatisé en défendant en avril 2010 Sandrine Mouleres, qui contestait un PV de 22 euros pour port du niqab au volant et qui a obtenu gain de cause en décembre 2010.

Lien à ce sujet du journal L'EXPRESS :

Dans le même temps, le maire gifleur a été condamné, lui ! Normal n'est-ce pas!

Non-lieu pour Lies Hebbadj dans l'affaire de fraudes aux aides sociales

 

Loquendi Libertatem Custodiamus - Gardons la liberté de parler

Cet article n'est pas protégé et peut-être diffusé comme tel ou par extrait à la condition d'en indiquer l'auteur et la provenance. http://www.gerard-brazon-com.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

island girl 30/07/2012 12:02


Je suis pour la "méthode corse "..qui a le mérite d'etre efficace ..

luc 28/07/2012 15:24


ECOEURANT.......il n y a plus de justice en france...., ça va tres mal finir.....!!!!

henri 27/07/2012 13:30


Monsieur Germain, à la Libération cela s' appelait  l'Épuration  !

Nous 27/07/2012 13:01


pére, mère ,enfant (armé) pas de distinction  ,on tire dedans.

Claude Germain V 27/07/2012 11:46


Jacky coulo ,juge dhimmis et inique fera parti bien entendu des nombreuses listes des collabos de la pseudo justice verollé jusqu'a la lie ,,,, j'espere qu'un jour ,cette chose infame se
retrouvera derriere les barreaux ......