"Va pensièro": non, Madame Aurélie Phillippetti, nous ne sommes pas rances, mais vous, vous êtes ridicule au minimum!

Publié le 24 Mai 2012

Ce n'est pas l'habitude de "Puteaux-Libre" de faire dans le lyrique, dans l'Opéra mais je ne résiste pas à vous montrer cette vidéo que certains imbéciles jugeront moisie et rance.

Une amie contributrice, Sylvia Bourdon, a pleuré à la fin de cette vidéo et j'avoue que j'avais les larmes aux yeux également. Nabucco de Verdi, "va pensiéro" sublime extrait d'un Opéra sublime qui revêt à ce jour un message si puissant qui me bouleverse tant les pseudos modernes, ces nouveaux barbares, ignorent la douleur que nous ressentons devant "notre Patrie si belle et perdue". Ce chef d'orchestre a fait chanter la salle lorsqu'un spectateur lanca un vibrant "Viva Italia". Il  a prouvé ce faisant que les patriotes italiens, aimaient leur pays l'Italie comme nous aimons le nôtre la France et que la culture, notre culture a bien plus de force que cette bouillie mondialiste que les nouveaux barbares veulent nous imposer!

Notre culture est millénaire, nos écrivains, nos musiciens, nos chants et Opéras, nos penseurs, nos philosophes, nos scientifiques et j'en passe ne doivent rien à l'immigration africaine et arabo-musulmane n'en déplaise à la haineuse et affligeante Ministre Aurélie Philippetti qui fait honte à ces ancêtres italiens. Toutes les cultures ne sont pas égales entre elles comme l'affirme ces doctrinaires de la gauche et la nôtre, la Française bien sûr, mais aussi celles venues du fond des peuples européens sont bien plus grandes et puissantes que certaines venues d'ailleurs! 

Ecoutez, regardez et dites-vous que vous n'êtes pas seul en Europe. Un jour, nos peuples retrouveront la liberté de parler et briseront les chaînes de l'Europe liberticide. Ils se débarrasseront de ces imbéciles ignares Ministres ou non qui nous enferment et tentent de nous détruire en nous traitant de rassis  et de rance par la même occasion!

Gérard Brazon

******

Par Sylvia Bourdon

La vieille misanthrope que je suis ne s'émeut pas de grande chose. Mais voilà, et c'est à çà que l'art doit servir, le Maestro Muti qui casse tous les codes de l'opéra et fait chanter la salle entière après qu'un Viva l'Italia résonna dans la salle. Et, pour la première fois depuis longtemps j'ai pleuré à chaudes larmes. Etonnant et sublime Riccardo Muti !

Loquendi Libertatem Custodiamus - Gardons la liberté de parler

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Bertrand 29/05/2012 10:29


Voilà de l'art qu'on demande

Ignatius O. Reilly 25/05/2012 01:10


M. Brazon, quand on se réclame de la culture française, on prend soin de corriger son orthographe avant de poster son message. Pour commencer, on apprend à écrire correctement le nom de celle à
qui on prétend donner des leçons : FILIPPETTI. Je vous laisse le soin de corriger les autres fautes dont votre texte est émaillé. Ensuite, que je sache, l'homme qui siège actuellement à l'Elysée
n'a pas obtenu sa place suite à un coup d'Etat mais a été élu au suffrage universel. C'est CELA, la liberté.


Enfin, je vous suggère de vous informer sur les circonstances du fabuleux coup d'éclat de Muti à la Scala : il s'attaquait, par son discours et cette reprise du choeur des esclaves, à Berlusconi
et à sa politique d'ultralibéralisme sauvage. Présent dans la salle avec sa garde rapproché, ce dernier a failli quitter sa loge pour ne pas subir "l'affront". Question subsidiaire : quelle place
occupait la culture dans le programme de Sarkozy ? De quelles avancées culturelles peut se prévaloir son quinquennat ?


Aurélie Filippetti, "haineuse" ? Amusante accusation, quand ce sont vos mots qui suintent la haine (de l'étranger, du gauchiste, de tout-ce-qui-ne-pense-pas-comme-vous), l'intolérance et le
racisme. Une suggestion : comme votre bibliothèque ne doit pas être encombrée de dictionnaires, vous aurez sûrement la place d'y ranger les deux excellents romans de la ministre de la Culture :


2003 : Les Derniers Jours de la classe ouvrière, Stock
2006 : Un homme dans la poche, Stock


Car contrairement à vous, Mme Filippetti SAIT ce qu'est la langue française et la littérature.

S. Dekerle 25/05/2012 00:27


"Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine, pour l'univers, je n'en ai pas acquis la certitude absolue." Einstein

Loly 24/05/2012 16:46


Hélas, elle n'est pas la seule, nous sommes cernés par ces abrutis l'autre qui appelle sa fille Térébenthine et dont le mari ( frère de bertrand cantat) ose déclarer que la France n'est qu'1
accident de l'histoire et qu'il n'en a rien à f....!!! Qui se ressemble s'assemble - d'ailleurs qui peut me dire si un seul de nos nouveaux politiques se bat pour notre pays et l'aime?


Le Général pressentait tout ceci:


http://www.ina.fr/politique/politique-internationale/video/I00012375/charles-de-gaulle-esperanto-ou-volapuk-integres.fr.html


Et vive l'art, vive la France et moi aussi je pleure à l'Opéra

mika 24/05/2012 15:24


FILIPPETTI...ça s'écrit sans PH (normal, aucun
POTENTIEL et encore moins d'HYDROGENE)


et avec double P-T (c'est son choix... tant qu'elle ne conduit pas  !) 


La méthode MLP face à une effrontée...


http://www.youtube.com/watch?v=lBKLqAYAyko


 

mika 24/05/2012 14:56


Ministre ? http://www.youtube.com/watch?v=IoQaYb5BaA4