Nous considérons que c'est l'islam qui est une ingérence étrangère. Par Gérard Brazon

Publié le 15 Février 2013

Gérard Brazon 2012 L'islam subit aujourd'hui "une ingérence étrangère"dit l'imam de Drancy, Hassen Chalghoumi.

Pour notre part, nous considérons que c'est l'islam qui est une ingérence étrangère. Son système politique, sa vision sociétale, son système juridique, son refus de séparer le temporel du spirituel n'est pas de notre culture. Cette vision totalitaire a été importée et en conséquence, c'est bien l'islam en tant que tel qui est une ingérence!

Cela ne veut pas dire que les musulmans ne peuvent s'inscrire dans la Nation française mais leur intégration signifie qu'il leur sera interdit de se référer à d'autres lois que celles de la République française. Les parents se doivent d'accepter que leurs filles, leurs fils s'assimilent à notre culture et soient des français sans croyance ou avec une autre croyance que l'islam, sans risquer des jugements en mosquée de la part de l'Imam en attendant le futur cadi (juge islamique) comme en Angleterre! La France ne doit pas se laisser déborder par une autre administration que la sienne! 

Chez nous, en France, sur nos terres, la femme née libre et égale à l'homme et le musulman qui veut devenir français doit abandonner des pans entiers de ses lois coraniques comme ont su le faire les juifs en 1807.

C'est donc vers un islam réformé qu'ils doivent s'orienter et non jouer "l'islam dormant" dans l'espoir que la population devienne majoritairement musulmane et que s'applique à la république française la charia comme beaucoup l'espèrent aujourd'hui.

Il faut donc que les français sachent que c'est de leur avenir d'hommes libres qu'il s'agit. 

Gérard Brazon

****

INTERVIEW E1 - L'imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, qui publie jeudi son livre avec David Pujadas "Agissons avant qu’il ne soit trop tard", a affirmé sur Europe 1 que l'islam subit aujourd'hui "une ingérence étrangère".

Depuis l'affaire Mohamed Merah, l'imam dresse un bilan : "on est toujours dans un islam d'ingérence étrangère. Par rapport à la formation des imams, on est encore loin. Troisièmement : l'islamisme monte en Tunisie et au Mali. En Libye ou ailleurs, on n'est pas à l'abri. C'est très dangereux, très important de donner la responsabilité des parents jusqu'aux pouvoir publics", a-t-il assuré sur Europe 1.

En publiant ce livre, Hassen Chalghoumi assure être "menacé". "Mais des vies sont encore menacées. La société est menacée", affirme Hassen Chalghoumi. Cette vision de islam est "la minorité", ajoute-t-il "Mais si on ne fait rien, l'islamisme grandit, gangrène de plus en plus. Il est en train de récupérer nos jeunes par des sites Internet de haine. Ils sont en train de récupérer les faibles d'esprit dans des prisons où ils passent à l'acte par la délinquance", déplore-t-il.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

DURADUPIF 15/02/2013 14:26


Il n'y a pas plusieurs voies relationnelles avec l'islam, il n'y en a qu'une : La Force.  L'islam N'EST PAS COMPATIBLE avec les libertés formelles et informelles d'un Etat démocratique et
républicain, étant une politico-religion maciste qui ne veut qu'imposer comme ordre d'Etat, le califat. Cette religion ne se fondra pas dans notre Ordre Républicain et sera toujours en opposition
visible ou cachée contre notre Constitution et nos lois républicaines. Donc 1) stopper l'immigration arabo-musulmane. 2) contenir la minorité musulmane, 3) interdire tous les actes de la charria
que cette minorité veut nous imposer, 4 ) expulser tous musulmans avec déchéance de la nationalité, commettants des actes contre la sureté de notre Etat et multirécidivistes par des agressions
sur les personnes et les biens. 5) Réfléchir sur l'interdiction de cette pseudo religion par ses approches sectaires, à bien des égards, sur notre Territoire.

aupied 15/02/2013 13:50


exact , chacun chez soi les vaches ou porcs serons bien gardez , mais revenons a nos moutons . croyez-vous sincèrement , qu'une famille qui sont obligés de recevoir ces gens là parce que leurs
enfants se sont marier avec , sont vraiment contents de les acceuillirs ?  pour moi c'est de l'hypocrisie parfaite 

Respectvaleurs 15/02/2013 13:04


S'il n'y avait que des imams de ce genre, on aurait rien à craindre pour notre vie, c'est certain. Mais, c'est un homme de foi, et évidemment, comme les chrétiens jadis, les musulmans veulent
convertir et se multiplier, et là...on aura des problèmes de valeurs transmises aux générations futures. Personne ne parle de conflit de valeurs, c'est pourtant majeur...et on sait que les Frères
musulmans ont tout leur temps pour attendre le califat.

L'EN SAIGNANT 15/02/2013 11:22


Tout à fait d'accord mais, ces abrutis ont leur logique à lorgnette qui est fort loin de la nôtre..!. Il fallait que les dirigeants "occidentaux" aient à TEMPS, l'intelligence d'APPRENDRE pour
CONNAÏTRE et SAVOIR DE QUOI ils PARLENT  POUR INTERDIRE à TEMPS l'ISLAM .! Car, contrairement à ce que l'on veut nous faire croire il n'y a pas plusieurs islam(s), il n'y en a qu'un celui de
la CHARRIAH .!

LA GAULOISE 15/02/2013 09:00


REVONS UN PEU : NOUS CHEZ NOUS , EUX CHEZ EUX ! ET SANS EXCEPTION AUCUNE!  VOUS VOYEZ UN PEU :  LES EUROPEENS EN EUROPE , MAIS QUE DES EUROPEENS ET LES ARABES CHEZ EUX :  LA PAIX
POUR TOUT LE MONDE . OH ZUT , JE VIENS DE M'APERCEVOIR QUE JE REVAIS......