Nous sommes islamo-critiques, ce qui diffère considérablement des infamies dont nous faisons l'objet.

Publié le 13 Novembre 2012

Par Michel Garroté 
Vous devez le savoir, mes amis de Résistance Républicaine et Riposte Laïque ont organisé, Samedi 10 novembre une marche contre le fascisme islamique. Date au combien symbolique. Il y a 72 ans, à la même date, des courageux étudiants manifestaient dans les rues de Paris contre l'occupation nazi.
Concernant notre résistance au fascisme islamique, c'est un combat duquel l'église que vous représentez est cruellement absente, comme le dit Michel dans son éditorial. 
Vous le savez, je suis laïque, cependant mes racines sont chrétiennes, notre pays et l'Europe sont de culture judéo-chrétienne. Dans nos rangs marchaient des Français Juifs qui se sentent menacés par l'anti sémitisme musulman.  C'est pour préserver nos racines judéo-chrétiennes et la laïcité que nous résistons à la pression grandissante de l'islam en France et en Europe. Je m'honore d'avoir marché dans cette foule de 3000 personnes qui fut passée sous silence en France et, lorsqu'on a évoqué la marche, le nombre en fut minimisé à quelques centaines. Il faut croire que l'islam fait peur au point que nous ayons été ainsi ignorés. Heureusement que les médias étrangers firent leur travail, eux ! Notre combat va aller en grandissant car, toute grande chose a toujours un petit commencement. 
Enfin, nous sommes seulement islamo-critiques, ce qui diffère considérablement des infamies dont nous faisons l'objet. Comme par exemple nous ranger dans les rangs de l'extrême droite à laquelle nous sommes étrangers. Ou alors de nous insulter de racistes, alors que nous critiquons un dogme politico-religieux obscurantiste. Que nous refusons, comme Renaud Camus l'intitule, le grand remplacement de populations.  
Pourtant Benoit XVI s'était exprimé comme il le fallait à Regensburg pour ensuite revenir sur ses propos pourtant si justes. Tout cela à la pression des foules musulmanes éructantes. Et là, Monseigneur, votre chef ne s'est pas honoré. Je vous le dis comme je le pense, d'ailleurs, à cette époque, j'avais envoyé un message au Père Ardura au Vatican, avec lequel j'avais gardé le contact. Mes propos n'étaient certes pas drapés d'un langage diplomatique de rigueur au Vatican, c'est la raison pour laquelle il ne m'a jamais répondu. Pour ma part, ce discours du Pape était marquant, remarquablement clair et d'une vérité que l'on ne saurait contredire. 
J'espère qu'au sein de l'église on réfléchit à l'avenir judéo chrétien de la France et de l'Europe. Cette Europe qui refusait la requête du Pape, d'inscrire sa chrétienté dans le traité ! La laïque que je suis approuvais sa requête.  Il ne faut pas lâcher, Monseigneur, je vous implore de prendre des décisions, quitte à déplaire aux musulmans toujours prompts à monter au créneau à la moindre critique. C'est ainsi qu'ils essayent d'intimider pour mieux avancer. Je pense que vous le savez. Le peuple de France est dans une situation insurrectionnelle. Les médias font ce qu'ils peuvent pour le cacher. Cependant le message passe maintenant par le net et ces mainstream médias n'ont plus la maîtrise. Heureusement. Si vous le souhaitez, je vous enverrai tous les reportages filmés de cette marche.
Espérant que mon message ne restera pas sans écho.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

DURADUPIF 13/11/2012 16:57


Tétanisée l'église apostolique et romaine ne bougera pas contre le cobra islamiste qui la fige. Elle espère, je suppose, que sous cette pression de la foi exarcerbée des arabo-musulmans pour leur
politico-religion, les français de l'ex-catholique France rejoindront, en brebis égarées depuis peu, le sérail des Cathédrales et des 36000 églises. Erreur on ne peut plus funeste. les Français,
catholiques ou pas, veulent que l'Eglises défende, avec eux, la CIVILISATION JUDEO-CHRETIENNE de plus de 2000 ans de NOTRE Histoire et non les retour éventuel de tous les enfants prodigues dans
les berceaux sacerdotaux. Eclésiastiques de France défendez, avec nous, votre Eglise Catholique pour qu'elle RESTE LA NOTRE.Le Christ a tendu une joue, les Français croyants ou pas, ne VEULENT
PLUS qu'il tende l'autre.