Nous sommes tous des chrétiens de Mossoul - par Marc Le Stahler

Publié le 23 Juillet 2014

Bannière 2013.png Par Marc Le Stahler

 1814 - Défait après 10 ans de guerres européennes, l'Empereur abdique et part en exil.

1914 - L'assassinat de l'archiduc François Ferdinand à Sarajevo va provoquer, par le jeu d'alliances combinées, une conflagration mondiale dont nul n'aurait osé prévoir ni la durée, ni la cruauté, ni la terrible réplique de 1939...

2014 - Les observateurs les plus lucides sentent confusément que notre planète se prépare à une convulsion plus grande encore, sans doute la plus cruelle hélas, compte tenu des "progrès" réalisés dans le développement des armes chimiques, biologiques, nucléaires, des modes opérationnels nouveaux centrés - entre autres - sur la guerilla urbaine et sur le terrorisme. 
Le tout sous-tendu par une haine totale et un fanatisme religieux sorti d'un autre âge.

Il y a un siècle, c'est essentiellement la compétition impérialiste entre les grands états européens qui fut à l'origine de la Première Guerre Mondiale. Aujourd'hui, la situation, tout aussi explosive, est mille fois plus complexe à appréhender, ce qui rend encore plus inquiétante et dangereuse la débilité congénitale du pouvoir actuellement aux commandes de la France qui ne voit rien - ou fait semblant de ne rien voir - venir.

Dans la conflagration géopolitique qui se prépare depuis le 11 septembre 2001, Israël (comme la Russie) est pourtant objectivement l'allié de la France et de notre civilisation. Ni Gaza ni le Hamas ne sont nos amis, c'est le moins qu'on puisse dire, et pourtant, ce sont eux que certains partis dits "de gauche" (PCF, EELV, NPA), quelques associations bidons (MRAP, LDH), racailles des cités et pseudo-français de papiers se préparent à soutenir en participant activement à ces manifs contre nature

Allons nous assister à de nouvelles émeutes (vidéos en fin d'article.)
Des synagogues vont-elles être brûlées ? 
Paris va-t'il s'enflammer, ouvrant un 2ème front - européen celui-là - du conflit israélo-arabe ? 

Mon objectif n'est pas de revenir sur la douloureuse histoire du Proche Orient depuis la Déclaration Balfour. Je me contenterai de rappeler qu'à chaque fois qu'Israël a tendu la main à ses voisins, ce fut pour être mordu férocement.

Ce qui peut légitiment nous inquiéter, c'est cette état de pré-mobilisation générale dans les banlieues, les "quartiers" comme on dit maintenant, comme s'il s'agissait déja de "townships", territoires perdus de la République ayant édicté leurs propres lois. Cet "ennemi intérieur", prêt à tout pour en découdre, attend un signal, qui pourrait bien venir de ce nouveau califat proclamé récemment, pour lancer une intifada généralisée dans les banlieues des grandes villes d'Europe. A commencer évidemment par Paris.

Un sondage IFOP / Le Figaro publié ce matin indique que 62 % des Français étaient favorables à l'interdiction de ces manifestations, preuve d'une certaine prise de conscience - lente mais résolue - de la véritable nature de cette "intifada hexagonale" qui nous menace. Enseignement plus surprenant encore de ce sondage, le clivage "gauche droite" semble avoir explosé, dans ce qui pourrait bien constituer un embryon d'unité nationale...

Et pourtant, bon nombre de parlementaires, héritiers spirituels des traîtres de 1940, se disent prêts à rejoindre ces manifestations subversives (voir en bas d'article les videos de guerillas urbaine). Citons entre autres Alexis Bachelay, Pascal Cherki, Pouria Amirshahi, Karine Berger, Fanélie Carrey-Conte, Kheira Bouziane, Barbara Romagnan, Patrick Vignal, Mathieu Hanotin, Razzy Hammadi, Edouard Martin et Guillaume Balas. Cette liste n'est hélas pas exhaustive...

Nous sommes en France - fille ainée de l'Eglise jusqu'à il n'y a pas si longtemps -. Mais ce qui se passe en Irak intéresse moins les médias que la propagande du Hamas. Et il y aura mille fois plus de monde pour crier ce soir "Mort aux Juifs" que pour défendre les chrétiens de Mossoul menacés de mort. 

Voici à ce sujet le message poignant du Père Hannis Anap, reçu hier de Mossoul :

Mardi 15 juillet : l'État islamique a décrété que les maisons des chrétiens appartiennent désormais à l'État islamique de l'Irak. Les maisons des chrétiens ont été marquées à l'extérieur par une signalisation : " propriété de l'État islamique ". 
Jeudi 17 juillet : le dirigeant de l'État islamique a convoqué les dirigeants de la communauté chrétienne à Mossoul, dans le but de définir le statut des chrétiens dans de l'État islamique. Aucun dirigeant de la communauté chrétienne n’était présent à cette convocation. Finalement un décret a été donné de la part de l'État islamique. 
En voici la teneur : 
Nous avons informé les dirigeants des chrétiens de venir découvrir leur statut sous le régime de l'état du califat dans la province de Ninive. Ils ne se sont pas présentés au rendez-vous fixé. 
Nous avions prévu les trois choix suivants : 
1- devenir musulman 
2- accepter le statut des dhimmi 
3- en cas de refus du premier et le deuxième choix ils seront exterminés par l'épée. 
Le prince des croyants, le calife Ibrahim a généreusement laissé aux chrétiens de s'exiler par eux-mêmes à l'extérieur des frontières de l'État islamique. Cela devra être fait avant le dernier délai qui est prévu pour le samedi 19 juillet à midi. Après ce délai, il n'y aura que l'épée. 
Ce décret a été diffusé à Mossoul et donné à toutes les familles chrétiennes qui restaient à Mossoul. Il y avait un peu près 65 familles encore attachée à leur ville. Depuis jeudi après-midi, les familles chrétiennes commençaient à quitter la ville de Mossoul. Elles ont pris avec elles tout ce qu'elles pouvaient emporter : des choses des valeurs comme argent, bijoux, des documents, ...etc. Mais en quittant la ville, et au point de contrôle, ces familles ont été dépouillées complètement de tout ce qu'elles avaient. Elles étaient les mains vides ! 
La plupart de ces familles se sont retrouvées nouveaux réfugiés à Qaracoche. D'autres familles se sont dirigées vers Érbil, la capitale du Kurdistan. 
Actuellement aucune famille, aucun chrétien ne se trouve à Mossoul. Tout a été abandonné. En outre, l'État islamique a coupé l'eau potable des villes chrétiennes de Telkeif, Tellesqof, Batnaya. La peur et la panique habitent le cœur des habitants de ces trois villes. Déjà la ville de Qaracoche (ville chrétienne de 45 000 habitants) a été sanctionnée de la sorte par l'Etat Islamique, il y un mois. Les habitants de Quaracoche ont trouvé une solution provisoire en creusant des puits d'eau potable. Le premier puits a été fini et mis en fonction le samedi 12 juillet. On attend encore 3 autres puits d'eau potable à creuser et à mettre en fonction. 
En général, la situation des chrétiens irakiens reste très fragile en cette période où l'État islamique désire absolument appliquer sa feuille de route pour aller conquérir Bagdad et avoir le pouvoir sur la capitale irakienne.

 
Le Conseil de Sécurité des Nations Unies, pour une fois prompt à condamner une agression contre les chrétiens, vient de sévérement dénoncer les persécutions menées contre eux à Mossoul par le nouvel Etat Islamique. Dans une déclaration unanime adoptée lundi 21 juillet, les 15 pays membres du Conseil "condamnent le plus fermement possible la persécution systématique par l'EI et des groupes qui lui sont affiliés d'individus issus de minorités et de personnes qui refusent l'idéologie extrémiste de l'EI". 

Les "individus issus de minorités", ce sont évidemment les chrétiens, évoqués par ce langage ésotérique et bien-pensant, comme si le mot "chrétien" était une injure ou un chiffon rouge à ne pas agiter devant des fous furieux. 

Mais il faut reconnaître que le Secrétaire Général des Nations Unis a tout de même précisé que de tels agissements pouvaient constituer un crime contre l'humanité. Tout de même...
"Les attaques systématiques et à grande échelle contre des populations civiles en raison de leur origine ethnique ou religieuse ou de leur foi peuvent constituer un crime contre l'humanité pour lequel les responsables devront rendre des comptes".

L'Organisation de la coopération islamique (OCI), qui représente 57 pays musulmans, a également dénoncé "comme un crime intolérable" la persécution des chrétiens en Irak par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) et offert son assistance aux déplacés.

Le secrétaire général de l'OCI, le Saoudien Iyad Madani, a même jugé que "le déplacement forcé des chrétiens de Mossoul est un crime intolérable" de la part de l'EI, dont "les pratiques n'ont rien à voir avec l'islam et ses principes de tolérance et coexistence".

"Ces atrocités sont contraires aux principes de l'OCI", dont l'Irak est membre, a souligné Iyad Madani, ajoutant que son organisation était "prête à apporter l'assistance humanitaire nécessaire aux personnes déplacées jusqu'à ce qu'elles soient en mesure de retourner dans leurs foyers".

On ne peut que saluer ces prises de positions courageuses. En restant toutefois vigilants, le retournement de veste étant chose courante chez les islamistes. "Quand on commence une guerre, ce n'est plus le droit qui importe, c'est la victoire", disait Hitler, qui sert encore de référence politique et stratégique à bon nombre de djihadistes.

Marc Le Stahler

 

Quelques videos édifiantes de la guerilla urbaine...

https://www.youtube.com/watch?v=Ypv8s1J8VZ8 https://www.youtube.com/watch?v=f4vRSVu1K5U https://www.youtube.com/watch?v=_jn2cMu_Xg4...https://www.youtube.com/watch?v=R2g51W-HCYwhttps://www.youtube.com/watch?v=-uixWQTDF4khttps://www.youtube.com/watch?v=QOTrJn1p_N8https://www.youtube.com/watch?v=jfbFr4ZVheY https://www.youtube.com/watch?v=Wp8V02N5YPE https://www.youtube.com/watch?v=1bgW8-0o6po
   

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

Pivoine 23/07/2014 19:12


La troisième guerre mondiale est en marche, bientôt c'est en France que les non-musulmans seront persécutés. A cause de qui ? Des gouvernements occidentaux : Bush qui a envahi l'Irak et fait tuer
Saddam (par autochtones interposés), et les pays d'Europe de l'Ouest, avec leur politique immigrationniste folle ! Sans oublier l'Arabie Séoudite et le Qatar, et le sarkophage, qui a aidé les
rebelles islamistes ! N'oublions pas les Américains, Anglais et Français qui soutiennent les islamistes en Syrie. De par leurs actions, leur islamophile, ils auront tous contribué à cette
déflagration mondiale !


Cependant, les électeurs ont aussi une responsabilité, car en reconduisant toujours les mêmes au pouvoir depuis + de 40 ans, ils se sont rendus complices de ces dirigeants irresponsables et
malfaisants  !