Nous vivons décidément une époque formidable... Par Martin d'Auch.

Publié le 26 Novembre 2011

Par Martin d'Auch

… Bon, je dois admettre que ce titre est provocateur ; notre époque n'est franchement pas glorieuse, surtout quand on a encore trente (et bientôt quarante ?) annuités à tirer dans la France de 2011. Mais au moins, j'ai la satisfaction d'être au courant et de pouvoir former ce jugement par moi-même.

Quoi ! Il suffit de lire un peu d'anglais, d'avoir une connexion à Internet et de connaître les bons liens, pour sortir du cadre, briser les carcans et balayer les prismes déformants que nous posent quotidiennement les Libération, Nouvel Observateur, Le Figaro et autres Marianne...

J'en ai récemment fait l'expérience avec la finance et l'économie. Marianne, justement, nous a sorti quarante pages de « refonder le capitalisme », où de nombreux « penseurs » – presque tous de gauche – ont plutôt disserté sur l'art et la manière de le bureaucratiser et de l'étrangler ; et même Le Figaro, qu'on pourrait croire plutôt « libéral » en matière économique, sort de temps à autres des titres comme « Les marchés jouent l'effondrement de la zone euro »... comme les autres. Comme tout le monde.

Alors j'ai franchi le pas. Radicalement. D'abord chez Objectif Eco, où sévissent d'affreux ultralibéraux : certains ont en effet l'outrecuidance d'affirmer qu'il y a trop d'État ! Mais la lucidité crue d'un Loïc Abadie, quand bien même il aurait tort, vaut bien les incantations mielleuses de dix mille Attali, Généreux ou Minc.

Puis je suis allé chez ZeroHedge. Des Américains, en mélange éclectique. J'y ai vu des analyses diverses à propos de la situation de l'euro, de l'Europe, et de ses banques. Tout ne se recoupe pas, mais tout est rafraîchissant. Enfin, non ; plus exactement, c'est la liberté de ton qui est rafraîchissante. Le contenu, que nos « élites » voueraient rapidement aux gémonies, à la case Catastrophisme, donne plutôt envie de faire comme si on était en plein cauchemar, comme si on allait se réveiller... 

J'ai aussi vu un message de ces autres résistants, ceux du Liberty Movement, guère mieux traités là-bas que les Résistance républicaine d'ici.

Et aussi quelques petites nouvelles intéressantes qu'étrangement, ce qui nous sert de médias n'a pas jugé utile de commenter ou même de rapporter : avant-hier, la marine américaine a envoyé un porte-avions au large des côtes syriennes, alors que la Russie sort les crocs (cliquer sur le petit bouton CC pour avoir les sous-titres en anglais) ; et aujourd'hui, l'État grec tenterait de renégocier tout seul une décote sur sa dette.

 

Bref, informez-vous ! Par vous-même ! Vous avez tout à y gagner.

******

Post-scriptum. À propos de provocation, voici justement une petite émission sur ce thème (sur TMC, jeudi soir à 22h30). Une belle exécution en règle pour le représentant de Civitas (vous savez, ceux qui dénoncent la christianophobie), affublé à sa droite d'une pimbêche tout à fait insupportable, et surtout pour le patron du FNJ... collector, comme on dit.

 

Elle n'est pas là, la vraie provocation ?

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

francis Claude 27/11/2011 07:42


hier, je me suyis laisser aller a regardé le 13 heures présenté par le dandy décoloré de service dont le petit sourire ironique permanent sur son visage m'énerve prodigieusement!!!mais bon,
ce qui m'a hier scandalisé outragé c'est le montage scandaleux fait contre Marine le Pen et le Front National, sur un médiat public c'est proprement de l'intoxication des masses a la façon des
soviets de la belle époque.Comment peut on avillir de la sorte une candidate a la Présidence de la République qui plus est a de fortes chances de ce retrouvé au second tour et a la magistrature
supréme qui plus est en final.Elle n'a pas la possibillité de ce défendre contre cet outrage a la démocratie caractérisée, la seule chose qui peux me consolé c'est que les Français ayants du bon
sens irons voter pour elle au vu de ces infamies surement orchestrées par les dirigeants de l'umps!!!

Epicure 26/11/2011 18:48


Je n'ai plus autant d'annuuités à tirer dans ce beau Pays mais si j'en avais autant (30ou 40!!) je me hâterais de quitter le navire avant les rats mêmes!


Conseil de vieux au bout du rouleau, heureusement! Car m'imaginer "Piégé" ainsi qu'aujourd'hui, à 45 ans par exemple , m'aurait mené à coup sûr en Hôpital psychiatrique pour mélancolie
chronicisée...


Gens intelligents! Fuyez...  la sottise paranoïaque massive est incurable...