Nouvelle envolée de la dette française, une autre façon de penser est nécessaire!

Publié le 4 Octobre 2011

dette, france, 2eme trimestre, 2011, jean marc sylvestre

Selon l’INSEE, la dette française a bondi de 1.7 points, dépassant les prévisions du gouvernement.


Selon l’Insee, la dette cumulée de l’Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale représente à la fin du deuxième trimestre 86,2% du produit intérieur brut . L’Institut précise que la dette publique s’est accrue de 46,4 milliards d’euros à la fin du deuxième trimestre par rapport à la fin mars pour s’établir à 1.692,7 milliards, une progression de 1,7 point.La dette publique a dépassé la projection annuelle du gouvernement.

Selon le projet de budget 2012 présenté mercredi, la dette publique qui s’était établie à 82,3% du PIB en 2010, devrait s’élever cette année à 85,5% du PIB pour culminer en 2012 à 87,4%. Elle amorcerait son reflux en 2013, à 87,3% pour revenir d’ici à 2015, à 84,1%. L’objectif des 2% de PIB de déficit ne sera toutefois pas atteint avant 2014, selon le gouvernement, qui table encore sur 5,7% cette année.

 

Croissance – La dette publique française s’envole grâce à Sarko & Cie

Encore un satisfecit de plus pour le quinquennat du gouvernement Sarkozy/ Fillon puisqu’on apprend que la dette publique de la France atteint un record sans précédent pour s’installer à 86,2 % du produit intérieur brut.

En effet, au deuxième trimestre, d’après les chiffres publiés par l’Institut national de la statistique et des études économique, le gouvernement de Nicolas Sarkozy et de François Fillon a réussi le déplorable exploit d’accroître la dette publique qui s’élève désormais à 1.692,7 milliards d’euros, ce qui représente la modique somme de 46,4 milliards d’augmentation en seulement 3 mois. L’INSEE précise enfin que cette augmentation est principalement attribuable à l’État.

Les Français qui travaillent (actifs) seront heureux d’apprendre qu’ils sont redevables à l’État de 66.126 euros, afin de procéder au remboursement de la dette des gouvernements successifs au pouvoir en France depuis 36 ans. (Les mêmes qui prétendent avoir des solutions pour demain, les mêmes qui gèrent la sécurité déplorable des citoyens français, les mêmes qui ont promis de stopper l'immigration, les mêmes qui facilitent l'islamisation, etc. On les écoute, on les croit ou non, on vote et au final... on paie la note! Est-ce interdit de penser autrement désormais ? Note de Gérard Brazon)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article

Claude Germain V 04/10/2011 19:26



Raymond et millions d'autres vous n'etes que de braves citoyens plus réalistes que d'autres .Je n'ai pas carte FN ,apres etre passé par  le PS jusqu'en 83/84 et l'UMPs jusqu'a aujourd 'hui
,JE VOTERAIS MARINE LE PEN comme des millions de Français .Au ryhtme ou va la chose ,elle a interet a etre bien protégée a tout point de vue



raymond 04/10/2011 11:35



36 ans gauche ,droite,et on coulealors j'ai decide d'etre un fils de pute car je voterais a toutes les elections Marine car il me semble que ce soit la seule a presenter un destin digne pour son
pays la FRANCE.et voila tout j'espere que nous serons suffisant, nous ,fils de putes pour balayer toute cette vermine qui ronge  notre pays depuis quarante ans