Chantal Brunel a raison! cela lui vaut condamnation! Pathétique.

Publié le 9 Mars 2011

            Haro sur Chantal Brunel ! Elle dit la vérité il faut l'exécuter. Cela en dit long sur l'état de déliquescence de nos élites politiques qui, sous couvert d'un humanisme béat de bon aloi, donnent des leçons. Qui connaissait Chantal Brunel auparavant! Personne. C'était un bon petit soldat. Une députée obéissante, levant la main lorsqu'on lui demandait, votant les textes à fur et mesure qu'ils arrivaient sous la houlette du chef de groupe. Comme dans tous les autres partis politiques, le député n'a pas vraiment son mot à dire. Il est cadré si ce n'est encadré. Ce que détestait le général de Gaulle s'est reconstitué dans les années qui ont suivi son abandon de pouvoir. Quel est l'homme politique qui renoncerait au pouvoir simplement, parce qu'il aurait été désavoué lors d'une élection, d'un vote aujourd'hui ? Les Partis politiques ont repris le pouvoir. Les élus sont sous contrôle. Chacun "ferme sa gueule" sinon pas d'investiture aux prochaines élections, pas de couvertures financières, pas de soutien de barons et autres grands ténors. La démocratie sous contrôle est la réalité d'aujourd'hui. Comment ne pas être en rage à la lecture de l'édito de Gérard Carreyrou dans France-Soir qu'il faudra bien un jour se pencher sur le mode de scrutin des Présidentielles puisque par deux fois, ce ne n'est pas automatiquement "des partis de gouvernements" sans que l'on sache ce que cela veut dire! Ou plutôt l'inverse bien sûr, à savoir qu'il ne doit y avoir aucun autre parti hormis les deux puissances actuelles! L'UMP et ses satellites et le PS et les siens. Démocratie? Vous avez dit démocratie? Je ne suis pas Front National! Chacun le sait ici et ailleurs. Mais je suis profondément démocrate. Je suis ulcéré de lire, noir sur blanc, la méthode de confiscation de la souveraineté populaire. Nous sommes trop loin de la Suisse, trop loin des modèles de démocratie de l'Europe du Nord, admirés par ailleurs sur d'autres plans. Et pour cause. Ainsi donc, hors ces deux parties, aucun autre parti ne peut, pire, n'a le droit d'émerger.

 

Je le savais mais, mis brutalement en face de cette réalité, c’est un choc dont je ne suis pas sûr que l'aimable Carreyrou se soit rendu compte tellement ces hommes, ces journalistes sont sur une autre planète. 

Voici donc le crime de Chantal Brunel. Elle a raison, cela vaut condamnation ! Je n’ai qu’un regret, c’est que nos députés ne soient pas plus nombreux à émettre cette réalité qu’ils savent pertinente. Dommage qu'elle finisse par s'excuser de parler vrai. Le politiquement correct oblige et les élections législatives dans 15 mois. Là aussi Jean François Copé n'aurait pas dû sur-réagir ! Mais même dans cette phrase d'excuse, il y a de la vérité. 

Gérard Brazon

 

Le sondage publié par Le Parisien-Aujourd'hui en France ce mardi, qui confirme la poussée du Front National en vue de l'élection présidentielle de 2012, enflamme les débats dans le monde politique et au sein du parti présidentiel.  

«Si j'ai pu blesser quelqu'un en utilisant des mots qui ont pu choquer, je m'en excuse, mais vraiment, si on ne peut plus utiliser des mots qui ont été utilisés par le Front national, nous allons faire son lit.» Chantal Brunel, l'ancienne porte-parole de l'UMP, qui a suggéré mardi à la presse dans les couloirs de l'Assemblée de «remettre dans les bateaux» les immigrés «qui viendraient de la Méditerranée», s'est excusée pour ses propos. Toutefois, elle confirme au Nouvelobs.comqu'elle assume ses propos. «Le temps n'est plus à la parole, confie-t-elle au site internet de l'hebdomadaire. Les Français attendent des mesures : des mesures contre les fraudes aux prestations sociales, ou encore pour que dans les cités, les caïds de la drogue cessent de narguer les gens qui travaillent honnêtement.»


Lire la vidéoLire la vidéo




Dans la soirée de mardi, Jean-François Copé, le patron de l'UMP, a déclaré qu'il «désapprouvait» ces propos, déclarant dans les couloirs d'une convention de son parti sur la justice : «Bien entendu, je les désapprouve et à vrai dire, je ne les comprends pas du tout».

Il a par ailleurs réfuté tout lien entre les propos de Mme Brunel et les sondages plaçant la vice-présidente du Front national, , en tête du premier tour de présidentielle. «Cela n'a rien à voir, a déclaré le député-maire de Meaux. Il peut arriver que de temps en temps on dise des choses qui soient en décalage avec ce que l'on pense profondément. Et je pense que cela peut-être le cas de Chantal».

«C'est un point de vue que je ne peux pas partager», a confié au Parisien.fr Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale. A la question de savoir s'il allait condamner ces propos, il a affirmé, mal à l'aise, qu'il n'a «pas à condamner». L'ancien ministre Marc-Philippe Daubresse a, lui, été plus clair : «Ca ne fait pas partie de mon discours, moi je suis un centriste humaniste».

«Surenchère permanente entre la droite et l'extrême-droite» pour le PS

Dans la journée, Harlem Désir, le numéro deux du Parti socialiste, avait demandé au patron du parti présidentiel de «désavouer immédiatement et de condamner clairement les propos» de la députée Chantal Brunel. «Avec cette proposition ignoble, la députée UMP entend contrer la concurrence que le Front national représente pour l'UMP», écrivait-t-il dans un communiqué. 

Pour l'eurodéputé, ancien leader de SOS Racisme, «cet énième dérapage d'une responsable UMP montre le danger de la surenchère permanente entre la droite et l'extrême droite». «Chantal Brunel est-elle passée de porte-parole de l'UMP à porte-parole du Front national» en «reprenant quasiment la proposition de Marine Le Pen de «repousser les migrants dans les eaux»»?, demande Harlem Désir.

«Cette débile de député UMP» selon Cécile Duflot

«Face au chômage», «il y a des solutions et les solutions, ce n'est pas de dire «renvoyons les immigrés dans des bateaux» comme cette débile de députée UMP» Chantal Brunel, a réagi , interrogée sur Europe 1. Pour elle, «la vraie bonne solution, «c'est «aider à organiser la solidarité avec les pays du sud».

La responsable écologiste a désigné «l'épuisement des vieilles solutions politiques». «La réponse, ce n'est pas la haine, pas de trouver les coupables, ni essayer de fracturer notre pays mais trouver de nouvelles solutions qui répondent à la crise économique» et qui sont «des solutions écologistes».

Le MoDem estime pour sa part que ces «paroles d’exclusion et de rejet à l’emporte pièce» ne sont «pas à la hauteur des solutions qu’il nous faut apporter avec les pays d’origine, pour résoudre ces exodes de guerre» et dénonce «le mépris» de la députée pour «les victimes de violences, de rapts et de meurtres qui pourraient trouver refuge, temporairement, au nord de la Méditerranée». Le président du Mouvement démocrate  a même qualifié les propos de Chantal Brunel de «déraillement programmé».

«Des propos racistes» pour le Parti Communiste et le NPA d'Olivier Besancenot

Pour Pierre Laurent, le secrétaire national du Parti communiste, «cette sortie atroce de la part de la députée UMP donne envie de vomir. On touche le fond». «L'affolement gagne les rangs de l'UMP. Ces propos racistes doivent être condamnés au plus vite par Jean-François Copé. Toute autre attitude de la part du secrétaire général de l'UMP serait comprise comme une approbation», poursuit-il, en dénonçant «les noces brunes entre l'UMP et le FN».

Au NPA également, on a condamné «les propos racistes» d'une députée «sur les traces de Marine Le Pen». «Cédant à la panique, la droite au pouvoir multiplie les déclarations ambiguës ou ouvertement racistes. Mais il ne s’agit pas seulement de mots. Dans les jours qui viennent la loi Besson qui complète le dispositif législatif xénophobe sera votée», dénonce le parti d'Olivier Besancenot.

LeParisien.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Jean-Pierre 12/03/2011 13:02



http://www.les4verites-islam.fr/europe/remettre-les-immigres-dans-les-bateaux-chantal-brunel-est-elle-credible-2



Nancy VERDIER 11/03/2011 09:53



Je ne décolère pas contre ceux de l'UMP qui font de l'inaction et du double langage leur fonds de commerce quand il s'agit de l'avenir du peuple et de la Nation.  Idem contre les mielleux de
tous bords.Mais pour défendre les finances Christine Lagarde s'y emploie et dans son sillage Chantal BRUNEL. C'est bien elle qui avait proposé en septembre dernier un curieux amendement
"Charia-compatible,
tentative de modifier, non pas les dispositions fiscales, mais la loi. "Le 17 septembre, l’Assemblée a adopté, dans la loi sur les PME, un bien curieux amendement. Celui-ci ne concernait
en rien les petites et moyennes entreprises. De l’aveu même de celle qui le présentait, la députée UMP Chantal Brunel, il était destiné à permettre « aux détenteurs de sukuks,
c'est-à-dire d'obligations conformes au principe de la finance dite islamique, de pouvoir se prévaloir d'un droit de propriété des actifs supports afin d'être en conformité avec les principes
éthiques de loi musulmane ou charia ». Le marché des sukuks (prononcer soukouks), dont la valorisation repose sur des actifs physiques (du genre contrats de cession-bail),
devrait représenter 200 milliards de dollars en 2010."



Loly 10/03/2011 19:22



Mr Koutquekout !


Pauvre de vous, vous voilà donc vous aussi frappé de la dhimmitude, un mal bien contagieux actuellement. Un remède tout simple, recevez chez vous quelques-uns de ces "pauvres réfugiés", prenez-en
grand soin, à votre charge bien évidemment...et pour occuper vos soirées, lisez "La Lice et sa Commagne" de J. de la Fontaine.


Une conservatrice et fière de l'être et qui pleure de voir  que l'on assassine mon si beau pays qu'était la France -pays que le monde entier nous enviait (peut-être trop d'ailleurs...ceci
expliquant cela.


 


 



Nancy VERDIER 10/03/2011 09:34



Je pense aussi que la déclaration de Chantal BRUNEL est purement opportuniste. Elle songe à prendre une "posture qui va dans le sens du vent" (purement électoraliste). Si encore elle avait
fait cette proposition bien avant Marine Le Pen, on aurait pu penser qu'elle avait réfléchi à la question, qu'elle avait fait valoir ses arguments à l'Assemblée. Non, là ça c'est
ex-nihilo.  Ca fait plutôt "bête", un "Copier - Coller - du FN. Il n'y a ni ethique, ni grandes visions politiques. Que du petit calcul électoraliste. Par ce clash médiatique, on sait
qui est Chantal Brunel. Mais, désolée, je ne suis pas convaincue de sa sincérité.



Gérard Brazon 10/03/2011 17:00



Il n'en reste pas moins qu'il y a à l'UMP des glissements, des failles, des interrogations, des sentiments. Il ne faut pas s'en moquer ni même douter de la sincérité. Chantal Brunel a pris un
gros risque. Il faut au moins respecter celà. C'est tellement rare ches les politiques!



KoutqueKout 10/03/2011 00:05



HAHAHAHAHAH

De passage par hasard, je rigole bien fort.
Ça se prétend profondément démocrate et ça soutient l'UMP, ou Union pour Moins Partager.
Quelle blague de défendre cette crado de Brunel qui fait juste son trou médiatique. Faut bien vivre quand on se lisse les fesses la moitié de l'année à voter des lois sans avoir le moindre mot à
dire.
Et en plus elle aurait raison ?! 
Et argumentez vous dans ce sens ?
Non, non, simplement, elle a raison !
Sympa, un peu léger, mais drôle.

Se prétendre porte étendard de la liberté d'expression est le nec plus ultra des lieux communs pour la droite actuellement. Comme si elle avait le monopole de la pensée
progressiste. 


Et en plus vous vous auto-citez en bon modeste dans l'encart gauche...

Néanmoins il subsiste un coté positif : vous avez un beau Chapôôôôêau.


Alors Chapeau bas Gérard Brazon, merci pour ce fou rire



HAHAHAH


A jamais, conservatos. 


 


(je sais pertinemment que vous ne mettrez pas en ligne mon commentaire, considérant qu'il ne fait pas avancer votre jolie débat entre conservateur. Pas grave, parce que vous allez le
lire, et j'aurai au pire réussi à vous faire rire, et mieux réussi à vous mettre en boule)



Gérard Brazon 10/03/2011 17:08



"Crado"? Il semble que vous apportez là une argumentation de poids. Du même genre que "débile" de Cécile Duflot. C'est profond et surtout, cela en dit long. Elle se "lisse" les fesses comme vous
dites avec délicatesse comme la plupart des 577 députés et je crois 353 sénateurs. Vous devez y trouver quelque uns de vos amis la dedans. Ne pensez-vous pas qu'en terme de légereté, vous faîtes
vraiment fort? La droite "nec plus ultra? "Monopole de la pensée progressiste"? Tout cela à droite. Ouvrez les yeux. Merci pour le chapeau. 


Tout cela pour dire que vous n'apportez rien à ce débat hormis votre cocasserie. Amusez-vous bien et "heureux les simples d'esprits le royaume des cieux leur appartient". Vous devriez
être rassuré. Bien à vous.



island girl 10/03/2011 00:03



C'est vrai qu'un bateau qui flotte versla france peut aussi bien flotter dans l'autre sens ,il n'y a la rien qui choque !


La gauche crie au scandale (cela permet de faire l'impasse sur les problèmes de mafia au sein du PS à Marseille)


L'UMP , le 1er ministre en tete joue les vierges effarouchées (et perd par là meme qq voix supplémentaires!)



richa83 09/03/2011 17:52



Bof!


je ne suis pas très convaincu de la sincérité de cette députée  qui prend ici une position diamétralement opposée à celle qu'elle a habituellement (
http://www.islamisation.fr/media/00/01/818208982.JPG)


Je pense plutot, qu'elle commence à penser à sa "bonne" place.


Ne pas oublier que du fait du madat élyséen de 5 ans, les législatives vont suivre de peu celles du futur occupant de l'élysée; et les plus lucides s'apperçoivent qu'il convient peut être de
donner des gages de bonne volonté... 


ça me fait penser a ces députés qui ont formé un groupe qui reprend un peu les thèmes du FN; mais plus trad avouent que leur but est la lutte contre ce parti; belle démonstration de takia !!


je me trompe peut être, mais...



Sylvie 09/03/2011 15:47


Il a l'estomac délicat, le secrétaire national du PC. Ben à vrai dire moi aussi, j'ai envie de vomir. Ce sont tous ces compatissants qui poussent des cris d'orfraie, prêts à accueillir tous les
déshérités du monde, spécialement du monde arabe, qui me donnent la nausée.


henri 09/03/2011 15:19



courageuse prise de position ....ou élections ???