Olivier Besancenot et le NPA n'ont pas de limites. Même pas celles de la décence.

Publié le 5 Février 2010

Olivier Besancenot fait des siennes. Il fait sa pub dans les voiles et vogue la galère. Monsieur Besancenot fait le « gendre » idéal, se déclare au grand cœur mais ce sont les mêmes techniques, les pires des techniques de la promotion politique.

Au delà du voile de sa candidate dont tout le monde se moque en fait, il utilise le croustillant, et la provocation. Une femme voilée aujourd’hui pour se faire mousser et quoi d’autres demain?

Sur son blog, Yvan Rioufol dit très justement, En janvier 2009, le NPA était déjà, avec les Verts et le PCF, auprès des islamistes qui manifestaient à Paris contre l'état hébreu en brûlant les Etoiles de David et en s'époumonant de slogans anti-juifs.

Jusqu’où peut on aller ?

Pourtant, l’extrême gauche bénéficie toujours d’un regard indulgent de la part des médias. Elle est reçu chez Michel Drucker le dimanche . Elle s’invite dans les familles bourgeoise ou non. Pas un mot de trop pour les qualifier. Au regard de l’histoire elle est vierge cette extrême gauche. Les trotskistes sont des innocents . Trotski et son collègue Lénine ont été des anges. Pourtant ils ont saigné la Russie en attendant Staline. Mais pour nos médias, les Rouges bolchéviques sont blancs comme neige. Au point qu’ils ont inventé le vocable d’ultragauche pour qualifier les plus extrémistes d’entre eux.

Le Parti Socialiste condamne Georges Frêche mais n’hésitera pas une seconde à s’allier avec les héritiers d’un système politique meurtrier. Et jusqu’ici, que ce soit de la part des trotskistes tout comme des communistes,  il n’ y a jamais eu de regrets de leur part. Décidément, les français n’ont pas de mémoire.  

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Sacco 06/02/2010 16:15


j'avais déjà lu cette information sur le site de novopress, un site de vrais nationaliste "pure souche" que Gérard fréquente aussi.
Merci pour ces informations.
Nationalement votre Bruno Sacco/


Claude Hein 05/02/2010 23:16



Comment a-t-il progressé aussi vite dans la hiérarchie de la LCR, jusqu'à en
devenir le porte-parole et candidat à la Présidentielle ?
O. Besancenot a eu pour compagne la propre fille d'Alain Krivine, fondateur de la Ligue Communiste Révolutionnaire et encore le réel "patron" de ce
parti... Il a rompu il y a 3 ans mais est resté proche du beau-papa... Olivier Besancenot est devenu en quelques années le porte-parole de ce parti grâce à l'action efficace du beau-père... Chez
les troskystes, on pratique la solidarité, mais d'abord envers la famille.
- Où Besancenot travaille-t-il réellement ?A cette question, le candidat Besancenot parle de
salaire de moins de 1200€ à La Poste... Bienheureux les croyants... La réalité est un peu différente, Besancenot n'étant à La Poste de Neuilly-sur-Seine que pour les photographes, c'est à dire,
quasiment jamais. Il est surtout rémunéré par le parti. A titre d'exemple, il a touché très régulièrement une indemnité d'assistant parlementaire européen lorsque Alain Krivine était Député
européen, dont le montant était très largement supérieur aux 5000 € mensuels.
- Quel est son patrimoine ?A cette question, O. Besancenot parle avec modestie d'un petit
studio dans le 18ème, arrondissement populaire. Le journaliste avisé ira voir sur place... un appartement en réalité de bonne taille et dans le quartier du Sacré Coeur en plein Montmartre, le
quartier le plus cher du 18ème, un des quartiers les plus recherchés des Bobos (Bourgeois bohèmes) parisiens. Bien évidemment, il en est propriétaire... Un salaire à vie de postier n'y suffirait
pas...
 - Comment expliquer ce block-out sur Besancenot ?
O. Besancenot a épousé Stéphanie Chevrier, une des principales éditrices de Paris, appartenant à la direction de Flammarion. Pour Besancenot, elle a plusieurs avantages : c'est l'un des plus
hauts salaires de l'édition mais c'est surtout une habituée des médias. Ancienne compagne du chanteur Yves Simon, elle a construit sa carrière sur les relations presse... Dirigeant une armée
d'attachées de presse, elle a certains moyens de pression et de rétribution, ce qui incite sans doute les journalistes à plus de modération dans les attaques...
Tous ces faits sont strictement exacts, je vous incite à en parler autour de vous... Puisque la presse française oublie de faire son travail...


Claude Hein



Claude Hein 05/02/2010 23:15



Comment a-t-il progressé aussi vite dans la hiérarchie de la LCR, jusqu'à en
devenir le porte-parole et candidat à la Présidentielle ?
O. Besancenot a eu pour compagne la propre fille d'Alain Krivine, fondateur de la Ligue Communiste Révolutionnaire et encore le réel "patron" de ce
parti... Il a rompu il y a 3 ans mais est resté proche du beau-papa... Olivier Besancenot est devenu en quelques années le porte-parole de ce parti grâce à l'action efficace du beau-père... Chez
les troskystes, on pratique la solidarité, mais d'abord envers la famille.
- Où Besancenot travaille-t-il réellement ?A cette question, le candidat Besancenot parle de
salaire de moins de 1200€ à La Poste... Bienheureux les croyants... La réalité est un peu différente, Besancenot n'étant à La Poste de Neuilly-sur-Seine que pour les photographes, c'est à dire,
quasiment jamais. Il est surtout rémunéré par le parti. A titre d'exemple, il a touché très régulièrement une indemnité d'assistant parlementaire européen lorsque Alain Krivine était Député
européen, dont le montant était très largement supérieur aux 5000 € mensuels.
- Quel est son patrimoine ?A cette question, O. Besancenot parle avec modestie d'un petit
studio dans le 18ème, arrondissement populaire. Le journaliste avisé ira voir sur place... un appartement en réalité de bonne taille et dans le quartier du Sacré Coeur en plein Montmartre, le
quartier le plus cher du 18ème, un des quartiers les plus recherchés des Bobos (Bourgeois bohèmes) parisiens. Bien évidemment, il en est propriétaire... Un salaire à vie de postier n'y suffirait
pas...
 - Comment expliquer ce block-out sur Besancenot ?
O. Besancenot a épousé Stéphanie Chevrier, une des principales éditrices de Paris, appartenant à la direction de Flammarion. Pour Besancenot, elle a plusieurs avantages : c'est l'un des plus
hauts salaires de l'édition mais c'est surtout une habituée des médias. Ancienne compagne du chanteur Yves Simon, elle a construit sa carrière sur les relations presse... Dirigeant une armée
d'attachées de presse, elle a certains moyens de pression et de rétribution, ce qui incite sans doute les journalistes à plus de modération dans les attaques...
Tous ces faits sont strictement exacts, je vous incite à en parler autour de vous... Puisque la presse française oublie de faire son travail...Claude
Hein