Olympe de Gouge, les droits de la femme et ces horreurs voilées qui traînent dans nos rues - Par Gérard Brazon

Publié le 12 Octobre 2013

Gérard Brazon  Les droits de la femme. Ces droits remis en cause par les islamophiles et autres amis de l'islam qui font semblant de croire que la femme voilée est une femme libre, une femme indépendante qui choisit d'elle-même le port de sa prison de tissu.  Cette honte des auteurs masculins qui en profitent au nom d'un dieu parmi d'autres, de rendre la femme sujette, mineure à vie.

Le masochisme de certaines s'allie avec la lâcheté d'autres et font que désormais elles hantent les supermarchés, nos rues de France, ombres noires avec en avant, leurs débiles de maris à barbe et djellaba.

Mais il y a pire encore, il y a la même ombre soumise derrière l'homme habillés à l'occidental qui ne semble pas gêné par la mise en condition de son épouse. Elle pousse une poussette et sa marmaille avec le regard baissé, la modestie apparente égale au vide intérieure d'un objet juste bon à engrosser.

En sortant des Quatre-Temps, grande surface de la Défense au coeur du quartier des affaires dans les Hauts de Seine, cité moderne s'il en est une, l'horreur existe. Cette chose informe est une femme me dis-je, une  qui vient d'un autre monde, celui de l'obscurantisme et de la bêtise alors même qu'elle se croit révolutionnaire cette idiote par la défense dit-elle de sa "pudeur"!

L'acceptation de sa domination, sa culpabilité d'office, parce que femme aux formes pouvant plaire et susciter le désir de l'homme est une ineptie sans nom. Nous naissons nus et Dieu n'a pas jugé utile de nous faire porter une culotte à la naissance.

Que penser de cet homme musulman qui se croit fort et se pavane avec sa femelle soumise qui trottine derrière lui, alors même qu'il ne fait que prouver à nos yeux de citoyens qu'il n'est au fond, qu'une bête en rut, incapable de se contrôler comme le font les occidentaux dans l'immense majorité des cas lorsqu'ils se promènent avec leurs femmes. C'est le message que ce malade de dieu donne à l'occident. C'est le message de la bête à l'homme civilisé. Comment le comprendre autrement ?

Une femme peut encore de nos jours, dans nos pays, hormis dans les cités occupées par les malades de dieu, se promenait habillée comme elle le souhaite. C'est sa liberté.

C'est pour cela que des femmes sont mortes à l'échafaud ou d'une autre manière.

Ces femmes voilées sont la honte de notre société et ne méritent même pas le nom de femme. Tout simplement parce que la femme est l'égale de l'homme dans nos contrées et qu'elle le restera pour peu que notre société se réveille enfin et se rappelle que la femme est l'avenir de l'homme comme le disait Aragon,  un salaud de communiste qui lui, n'a pas dit que des conneries. 

Gérard Brazon


Déclaration des droits de la femmes par Olympe de Gouge (1791)

 Olympe-de-Gouge-et-les-droits-de-la-femme.jpg

Buqa femme cachéesfemme en Islam40 coups de fouet pour un pantalon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article

henri 13/10/2013 00:11


Merci de cet exellent article ,Gérard !