On devrait inviter plus souvent le gouverneur de la province de la Mecque!

Publié le 16 Avril 2010

Un lecteur m'envoie ce texte amusant

En visite en France à l'invitation du Sénat, le progressiste prince saoudien est venu présenter «un projet de rénovation grandiose» pour les quartiers insalubres de La Mecque et Djedda. Il envisage ainsi de reloger et de régulariser près d'un million de sans-papiers qui vivent dans ces quartiers.

Alors que François Fillon a annoncé jeudi soir qu'un projet de loi sur l'interdiction du port du voile intégral serait déposé au printemps, le prince saoudien Khaled al-Faysal gouverneur de la province de La Mecque, berceau de l'islam est venu apporter un avis qui devrait conforter les plus ardents défenseurs de cette future législation.

 «Chez nous, je demande aux pèlerins de respecter nos règles. Je demande la même chose aux musulmans qui habitent en France. S'ils ne veulent pas obéir à ses lois, ils ne devraient pas vivre en France» a-t-il déclaré au journaliste Pierre Prier du quotidien Le Figaro.  

« Je dirais que l'islam n'est l'ennemi de personne, que l'on peut se dire musulman sans inclure dans ses prières les prophètes Moïse et Jésus», a ajouté Khaled al-Faysal, pour prendre la défense de sa religion qui occupe une place centrale en Arabie saoudite.

 

            Que peut-on en dire? Si un responsable politique français avait prononcé cette phrase, elle aurait aussitôt été qualifié de raciste par les bien pensants et les droit-de-l’hommistes du MRAP, SOS-Racisme, LDH et autres LICRA. Ces organisations auraient rameuté le ban et l’arrière ban afin de déclencher des manifestations contre la droite infâme et fascisante voire raciste. Elle aurait sûrement réclamé la démission du coupable et nous aurions eu droit à quelques bons mots faussement scandalisés de la gauche en émoi.
Cependant, il aurait été intéressant d’entendre les principaux responsables et dignitaires musulmans installés en France, (notamment ceux qui siègent dans les instances représentatives) demander à leurs ouailles de respecter les lois de la République.

           J’imagine donc qu’ils ne manqueront pas d’expliquer à ce Khaled al-Faysal (gardien des lieux saints) qu’il ne connait rien à l’Islam et qu’il n’a rien compris écrit ce lecteur qui ajoute : ce n’est pas aux musulmans de France de se conformer aux lois de la République, c’est à la République de se plier à leurs volontés semble t’il !

Il ajoute caustique : il est urgent de nommer Cheikh Khaled gouverneur de Paris ! Ministre de la Défense, de la justice et de l‘ intérieur !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Duchnock 16/04/2010 15:59



Que dire de plus qui n'a été déjà dit. Des anlphabètes  embués dans une politico-religion de demeurés mentaux dans des pays imbéciles. Seule la pression internationale peut faire bouger le
hadith qui autorise cette pédophile et qu'ils fassent adopter la loi pour élever la majorité des femmes à 18 ans. Cela s'appelle La Raison, mais savent-ils ce que sait ? J'ai bien peur que non !
Qui va modifier les paroles de mahomet avec aïcha ? I



Duchnock 16/04/2010 15:50



Nos chers kouffars, bobos dhimmis collabos n'ont rien entendu, encore une fois. Il faut dissoudre SOS Racisme, la Halde et la LICRA. Et demander à certains droit-hommistes des plateaux de
télévision d'aller faire un séminaire en Arabie de Saoud. Ils sont encore nombreux on ne peut pas tous les citer.



Jacques COUTELA 16/04/2010 12:35



Je ne crois absolument pas à la sincérité d'un musulman, encore moins lorsqu'ils sont radicaux comme les saoudiens.


voila un échantillon de la pratique de l'islam. Dire que l'on critique l'église pour ses pr^tres pédophiles.


Est-ce cela que l'on veut pour la france???

On critique à juste titre les curés pedophiles mais on ne dit rien de ce qui ce passe dans les pays musulmans pourtant chez
eux c'est considéré comme normal




Une petite fille Yéménite de 11 ans qui a été mariée à un homme dans la province de Hajja a été
hospitalisée aujourd’hui avec des blessures génitales, rapporte un groupe d’humanitaires à Sanaa.


C’est le second accident impliquant une enfant mariée depuis la semaine dernière. Une fille de 13 ans est décédée après
avoir été violée par son époux adulte. [ lien ] Les deux fillettes étaient mariées dans la [même] province.


L’enfant de 11 ans a été mariée l’année dernière sous la seule condition que son mari adulte attende qu’elle atteigne l’âge de la
puberté pour consommer le mariage. Il n’a pas attendu, comme de nombreux conjoint qui se lient à de jeunes mariées, déplore Amal Basha, directrice du Forum des Soeurs Arabes.


On estime que 50% des femmes Yéménites sont mariées de force avant leurs 18 ans, 8 ans pour certaines.


“On aurait dit qu’on l’avait charchutée” dit la mère de la fillette, Nijma Ahmed.
L’agence de presse AP a aussi cité le rapport de la police décrivant que le mari a pénétré de force l’enfant
mariée, se sentant sous pression pour prouver sa virilité. [y’a des sociétés… je les déteste en lisant des trucs pareils]


Une moyenne de 8 femmes meurent chaque jour au Yemen à
cause des mariages précoces, beaucoup lors des accouchements, selon le Forum des
Soeurs Arabes. Le groupe a ouvert une ligne pour les victimes de violences domestiques et constitue un soutien dans le soutien de la loi  aujourd’hui en discussion au parlement pour imposer
un âge minimum au mariage.


Faire pression contre la proposition est une mission principale pour les Conservateurs
Islamiques du Yemen. Les chefs religieux ont déclaré que les femmes comme Amal Basha sont des apostats de l’Islam pour s’opposer aux mariages des enfants, qu’ils conçoivent comme une prescription
divine. Le gouvernement, dit-elle, est intimidé par les traditions religieuses et tribales.


“Ils disent que c’est islamique… Et ils ont déclaré le jihad contre un traité des Nations unis sur les droits des femmes. Ils prétendent que ma campagne est un complot occidental, que cela va mener vers une sexualité hors-mariage et la
prostitution” [Ah parce que maintenant, les rapports sexuels hors mariages consentis et amoureux sont
pires que le viol des enfants ? Qu’ils aillent au diable. Et bravo à cette femme pour son courage !]