ONU : le compas moral de la Haut commissaire aux droits de l'Homme est brisé

Publié le 12 Juin 2011

  • Mme Pillay a ignoré la plupart des pires abuseurs dans le monde. Elle n'a fait aucune déclaration sur la situation des droits humains dans 146 pays. Elle n'a exprimé aucune préoccupation pour les victimes d’abus dans 34 pays classés «non libres» par Freedom House, soit les pays ayant les pires résultats et les victimes les plus démunies. Elle n'a exprimé aucune critique envers 50 autres pays classés «partiellement libres» et 63 pays classés «libres». Les pays suivants font partie de ceux qui n’ont pas été critiqués : AlgérieAngola, Azerbaïdjan, BahreïnBélarus, Brunei, Cambodge, Cameroun, Congo (Brazzaville), Côte d’Ivoire,Cuba, Guinée équatoriale, Érythrée, Gabon, Jordanie, Kazakhstan, Kirghizistan, Laos, la Mauritanie, Corée du Nord, Oman, Qatar, Rwanda, Arabie saouditeSoudan, Swaziland, Syrie, Tadjikistan, Tunisie, Turkménistan, Émirats arabes unis, Ouzbékistan et Vietnam.

  • Il y a eu 21 déclarations sur les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. De ce nombre, 9 déclarations portent toutefois sur Israël, la seule démocratie dans la région.

  • Mme Pillay n’a émis aucune déclaration publique en réponse à la violence bien documentée contre les manifestants en Iran suivant les présidentielles de juin 2009. Sa première observation est intervenue trois mois après la diffusion des rapports initiaux et des documents vidéo démontrant que les manifestants étaient arrêtés arbitrairement, battus et tués par les forces paramilitaires soutenues par le gouvernement. En outre, son appel au gouvernement iranien à «libérer les personnes détenues pour avoir manifesté pacifiquement, à enquêter sur les rapports des mauvais traitements infligés, et à assurer le respect des droits de l'homme» a été fait uniquement dans le cadre de son discours traditionnel d'ouverture de la session du Conseil des droits de l'homme, en septembre 2009. Elle n'a pas donné de conférence de presse et elle a choisi de ne  publier aucune déclaration spécifique sur la question.

  • Dans un «effort sans précédent de mobilisation» des pays arabes, Mme Pillay a effectué une tournée de 10 jours dans les six pays arabes du Conseil de coopération du Golfe, du 17 avril 2010 au 26 avril 2010. Les déclarations publiques faites au cours de cette tournée, ou en relation avec cette visite, sont largement positives et bénignes. Bien que la Haut commissaire ait soulevé certaines préoccupations concernant les droits de l’Homme, la discussion sur la situation des droits humains dans ces pays a été largement occultée. Dans les cas où Pillay a soulevé un problème de droits humains, elle a préféré louer les progrès du pays plutôt que de dénoncer les abus documentés ou en cours.

  • Pendant cette période, le gouvernement syrien continuait d’opprimer les minorités et de restreindre la liberté d'expression et de réunion, malgré les promesses d'une plus grande transparence du président Bachar al-Assad. En juillet 2010, les procès devant des tribunaux militaires de deux avocats des droits humains de renom, Haytham al Maleh et Muhannad al-Hasani, ont abouti à leur condamnation pour avoir critiqué les autorités syriennes pour des violations des droits humains. En mars 2010, des militaires syriens ont pris d'assaut la maison du leader kurde Abdel Hafez Abdel, et arrêté des journalistes, des blogueurs et des écrivains qui avaient dénoncé les abus et la corruption du gouvernement. Le Haut commissaire n'a toutefois réagi à aucun de ces évènements, et elle n’a fait aucun commentaire public sur la situation des droits de l'homme en Syrie au cours de son mandat.

Source : Study: UN rights chief Navi Pillay turned blind eye to world’s worst abusers, UN Watch, 7 juin 2011. Traduction 

Point de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

isabelle 13/06/2011 00:50



Pas la peine d'aller chercher au-delà de nos frontières, en France aussi les droits de l'homme sont bafoués : droit à la sécurité, droit à la liberté d'expression, droit à une vie décente, droit
à une justice équitable, droit à une démocratie qui tienne compte de l'avis du peuple, droit à rester ne pas subir de mutation ethnique etc...



Marie-Claire Muller 12/06/2011 15:48



L'ONU "ce machin"comme disait le Général de Gaulle ne sert pas à grand chose et quand on voit les inutilement trop payés qui la composent,on voit bien pour qui ils roulent; à voir comment ils se
ruent sur Israël lorsque celui ci se défend contre leurs protégés arabe(il faut fermer la boutique!!)ceci est valable aussi pour l'UE( trop payés,trop nombreux pour un si piétre
résultat)d'ailleurs,ici même en Europe les droits de l'homme sont bafoués(au Kosovo)un pogrom contre les serbes chrétiens,chassés de leur terre!!!tous complices avec les rois du
pétrole!!DEHORS!!!!!!!!!!!



L'En Saignant. 12/06/2011 12:37



Pour rester dans le "vif du sujet" et dans l'esprit laxiste et profiteur d'emploi de "LA DAME" INUTILE; elle est => À LAPIDER ...!.


Pour cela, voir nos Frères musulmans.    (Il faut bien détendre l'atmosphère et plaisanter de temps à autre) .... !