Une loi utilisable pour interdire le Coran ?

Publié le 25 Février 2011

Une loi adoptée pourrait-elle permettre à terme, « d’interdire le Coran » !  Cette loi est chargée de sanctionner la violence faîtes aux femmes. Une interdiction du Coran du fait qu’il appelle à la violence envers les femmes dans certaines sourates en contradiction avec nos lois. Ce ne sont pas les seules sourates qui soient intrinsèquement violentes.

Au nom des termes de cette loi un collectif citoyen pourrait déposer plainte en interdiction de divulgation du Coran et de son contenu, du fait des violences préconisées pour les femmes par de nombreux sourates et versets !

L’interdiction, pour tout ce qui est dit dans le Coran au sujet de la femme et de son positionnement par rapport à l’homme.

La polygamie par ailleurs est explicitement interdite par nos lois. C’est aussi une violence faite aux femmes. Tout citoyen ou groupe de citoyens et citoyennes peut donc, dès maintenant, saisir le tribunal pour interdire le coran, à partir de la loi maintenant votée ! Chiche !

Je doute qu’un procureur ne soit pas tenté de classer l’affaire sans suite pour éviter d'avoir quelques soucis avec sa hiérarchie ou se retrouver avec une fatwa sur la tête ! En conséquence, je crains fort que cette loi ne changera pas grand chose. Car en France, on empile les lois.  On ne les applique pas ou trop rarement.

Richelieu disait Faire des lois pour ne pas les appliquer, revient à autoriser ce que l'on veut interdire !

Gérard Brazon

 

La proposition de loi sur les violences faites aux femmes a été adoptée jeudi soir par les députés. Le texte crée notamment une "ordonnance de protection des victimes", permettant à un juge de statuer dans les 24 heures en cas d'urgence, et un "délit de violence psychologique". La proposition de loi, déposée par les députés Danielle Bousquet (PS) et Guy Geoffroy (UMP), a été cosignée par des députés issus de tous les bancs de l'Assemblée.

L'une des principales dispositions du texte porte sur la création d'une "ordonnance de protection des victimes". Celle-ci doit permettre à un juge de statuer dans les 24 heures, par exemple sur l'éviction de l'auteur des violences du domicile conjugal ou sur la garde temporaire des enfants, dans les situations urgentes. Seront concernés les couples mariés, mais également les partenaires d'un Pacs et les concubins.

Le texte vise également à compléter l'arsenal juridique français, en créant un "délit de violence psychologique ou morale" et un délit de "contrainte au mariage".

Par ailleurs, il instaure la possibilité d'utiliser un bracelet électronique pour contrôler l'effectivité de la mesure d'éloignement du conjoint violent.

La secrétaire d'Etat à la Famille Nadine Morano s'est réjouie jeudi soir "de la mobilisation des parlementaires, au-delà des clivages, en faveur du droit des femmes", se félicitant de l'adoption à "l'unanimité" de deux amendements "essentiels" déposés par le gouvernement.

Dans un communiqué, elle précise que l'amendement "pour la mise en place du dispositif du bracelet électronique pour conjoints violents permettra son expérimentation dans certains départements dès la fin du premier semestre, avant sa généralisation à l'ensemble du territoire d'ici trois ans".

"Ensuite, l'amendement pour l'aide juridictionnelle pour les femmes étrangères sans condition de résidence bénéficiant d'une ordonnance de protection répond à l'engagement de Nicolas Sarkozy sur le droit des femmes pour que la France soit toujours aux côtés des femmes victimes de violence".

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Alain 26/02/2011 14:13



Ne soyez pas étonné
qu’une association Athée mette sur le même plan le coran et la bible, ils sont dans leur rôle.


De plus, le nouveau
testament et surtout l’ancien contiennent pas mal de passages sexistes, homophobes  et très violents envers les non-croyants (1 ex : Le
Lévitique, Chapitre 20. Châtiments : l’homme qui commet l’adultère avec la femme de son prochain devra mourir, lui et sa complice), heureusement comme vous le dîtes, il y a eu 1905.


 Mais j’en conviens le coran est encore beaucoup plus violent et il est la parole d’allah donc sans aucune interprétation possible  et  il attaque les fondations de notre civilisation et de ses valeurs avec la participation de la plupart de nos
élus.


En tant que membre de
la LDF (Ligue de Défense Française) je respecte notre
culture judéo-chrétienne et des lumières, et je m’opposerais à l’idée totalitaire qu’est l’islam.


En conclusion je dirais
que signer cette pétition ne dérangera pas fondamentalement les chrétiens de bonne foi, car ils savent faire la part des choses et ont sû évoluer par rapport à leur textes, tandis que les
musulmans sont encore aveuglés par les leurs et que cela pourrait leur donner à réfléchir


Merci pour vos textes
que je fais partager sur facebook



Gérard Brazon 26/02/2011 16:38



J'approuve dans l'ensemble. Bien à vous.



Sautreau 25/02/2011 20:40



Le 16 fevrier 2010, l’association « Athées en action / Atheists in Action » lance une nouvelle action juridique
en France contre des éditeurs de la bible et du coran.


Avec le soutien de son avocat, maitre Loic Waroux, une plainte a été déposée au commissariat
central de Rennes. C’est le début d’une procédure qui va nous permettre de demander à ce que la bible et le coran soient commercialisés avec un avertissement en couverture.


Texte de la pétition :


« Je soutiens l’action juridique des Athées en action à l’encontre d’éditeurs de la
bible et du coran, afin que ces livres soient commercialisés avec un avertissement en couverture. Un tel avertissement pourrait être : Ce livre contient des passages sexistes,
homophobes, sectaires et criminogènes. Il convient de le remettre dans son contexte historique, sachant qu’il a été écrit bien avant le moyen-âge. »


http://atheists-in-action.com/363


 


 



Gérard Brazon 26/02/2011 11:25



          Ce qui m'étonne c'est de mettre la bible au même niveau que le Coran. La Bible, relate une série d'histoires allant de Moïse à Jésus. Parfois ces histoires
sont violentes, parfois elles sont riches en enseignements. Si ce n'est historiques ou de connaissance des hommes et des femmes de l'époque.


         Le Coran a la particularité d'être un livre comportemental, d'ordres, d'exigences. Sinon, c'est la mort et l'enfer. Le Coran est ue source qui énumère ce qu'il
faut faire et ne pas faire. Il n' y a pas une histoire des hommes. C'est une compilation même pas chronologique de "révélations" venant en direct (live) de Dieu. Aucune interprétation n'est
possible en dehors des Haddidts (la vie de mahomet). La Bible est interprétable et l'est toujours. Si je suis d'accord pour expurger les sourates qui appellent aux meurtres des infidèles, qui
positionnent la femme comme un être inférieur, qui explique comment tuer, je ne vois pas comment on peut expurger tous les passages qui relatent des histoires d'hommes et de femmes comme par
exemple la destruction de Sodome. Sur le plan juridique, l'un est condamnable pour ces appels clairs aux meurtres, l'autre reste relativisable par ces interprétations que l'on trouvent dans les
différentes églises et temples. Le temps du bûcher est loin. de l'eau a coulé sous les pont. Il y a eu 1905 depuis.


         La Bible et les testaments sont la base de notre culture judéo-chrétienne qui vaut ce qu'elle vaut.


         Le Coran n'a rien produit d'autre que la soumission totale à rien. Il suffit de voir dans quel état social et économique sont les 57 pays musulmans.


          Je ne signerai donc pas cette pétition que je trouve un peu faux cul. Simplement parce que l'on ne souhaite pas affronter les musulmans directement on y
inclue la Bible qui ne dérange plus personne.