Origine de la BURQA dit-on...

Publié le 30 Septembre 2013

Se voiler entièrement n'est pas forcèment porter la burka.  A notre époque, la burqa est signigficatif du condition féminine plus proche du bétail que de l'être humain.

 

La "Burqa"vêtement portaient par les femmes en afghanistan aurait pour origine le culte d'Atsarté dans la Mésopotamie antique. J'en doute. Toutefois, dans les différentes noblesses de différentes civilisations on retrouve souvent cette idée de la femme de la haute entièrement voilée cotoyant le peuple d'en bas. Eternelle recherche du plaisir.

 

Aujourd'hui nous pouvons voir des femmes de la haute société s'habiller en peuple si ce n'est en pauvre. C'est aussi les bobos (gauche caviar d'hier) qui aiment porter des jeans déchirer pour faire peuple, oublient de se raser, font crade la plupart du temps mais dorment et pètent dans la soie. Rien de neuf... 

 

Bon voici une version. Pour honorer la déesse de l'Amour Physique, toutes les femmes sans exception devaient se prostituer une fois l'an dans les bois sacrés qui entouraient les temples de la déesse. Pour ne pas être reconnues, les femmes de la haute société prirent l'habitude de se voiler totalement. 

   

Or, n'oubliez pas ceci :  

Mustapha Kemal, alias Ataturk, premier président de la Turquie de 1923 à 1938, avait trouvé la bonne astuce pour clouer le bec aux intégristes de l'époque.  

Il avait mis un terme au port de la burqa en faisant une loi toute simple : Avec effet immédiat, toutes lesfemmes turques ont le droit de se vêtir comme elles le désirent. Toutefois, toutes les prostituées doivent porter la Burqa.

 

Dès le lendemain, on ne voyait plus de Burqa en Turquie. Et c'est toujours en vigueur.

 

C'est le même qui disait: Depuis plus de 500 ans, les règles et les théories d'un vieux sheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu'il apprend à l'école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu'à ses pensées les plus intimes. L'Islam cette théologie absurde d'un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies! 

******

En Mésopotamie, (Irak d'aujourd'hui) Astarté était la déesse du Ciel étoilé, de la Fertilité, de la Fécondité et de la Prostitution, une déesse terrible, guerrière, certes, mais pas un démon pour autant. La déesse sera démonisée ultérieurement par le judéo-christianisme pour devenir ce "démon de la débauche" et l'incarnation de toutes les déesses païennes honnies et vilipendées par les adeptes d'Abraham.(Juifs, Chrétiens, Musulmans)

 

Déesse de la Souveraineté, Ishtar/Astarté est aussi une maîtresse des animaux et dans le pays d'Akkad, on la représenta souvent armée et accompagnée d'un lion, ce qui n'est pas sans évoquer la déesse Cybèle ou encore la déesse hindoue Durga, également souvent représentées avec des fauves, tigres ou lions. Ainsi, l'attelage authentique de l'Ishtar d'Uruk serait formé de sept lions. Il semble aussi qu'Astarté fut alternativement considérée comme une déesse-vierge et comme une déesse-mère, protectrice de la maternité et des naissances. Mais certaines sources lui dénient ces rôles, ne voulant voir en elle qu'une déesse de l'amour charnel et des activités guerrières. Ne dit-on pas qu'elle est capable de faire plier les dieux comme les plus hautes montagnes ? Astarté est la fille du dieu de la Lune, Sin, et de son épouse, Nikkal. Elle a pour soeur Ereskigal, la déesse des Enfers, et pour frère, Samas, le dieu du Soleil. Divinité lunaire, Astarté est aussi le symbole du principe des ténèbres. Elle est également l'incarnation de la planète Vénus, l' "étoile du matin", que l'on nommait "Dilbat". Astarté est associée au dieu Baal qui règne sur la pluie fertilisatrice, et, à l'instar de l'histoire d'Isis et d'Osiris, Astarté verra son époux Baal assassiné par le dieu de la Mort et de la Sécheresse, Mot. La déesse retrouvera l'assassin de son époux, le tuera avec une faucille rituelle, l'écorchera et donnera sa chair aux rapaces.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Pivoine 01/10/2013 12:40


Astarté déesse du ciel étoilé... Faut-il y voir l'origine du mot anglais star ? ? ?


Quant à Abraham, on ne peut s'empêcher de penser à Brahma, le dieu hindou... C'en est presque l'anagramme.


Ces similitudes ne sont pas dues au hasard.