Conférence de presse: le point de vue d'un journal de gauche bien pensant. "Libé"

Publié le 7 Avril 2011

Débat sur la laïcité : Bloc identitaire et Riposte laïque en guerre contre «l'islamisation». A la veille du débat sur la laïcité, les désormais célèbres organisateurs de l'apéro «pinard et saucisson» proposent des mesures allant jusqu'à l'interdiction de l'Islam en France

 

PAR MATHILDE BOUSSION ET MARIE SLAVICEK


A la veille du débat de l’UMP sur la laïcité, ils n’imaginaient pas rester les bras croisés. Après «l’apéro saucisson-pinard» en juin dernier et les «assises sur l’islamisation» en décembre, le Bloc Identitaire, Riposte Laïque et Résistance Républicaine - à nouveau réunis - ont décidé de frapper fort, lundi après-midi, en réaction à ce qu’ils nomment«l’islamisation de la France». Face à l’UMP qui, selon eux, ne va pas assez loin et «face au spectacle d’une classe politique qui continue de nier les périls qui menacent notre pays», le trio exige des «mesures de salut public».

Autour de la table d’un restaurant berbère de Paris, ils sont trois. Des sensibilités différentes mais un combat commun. Fabrice Robert, ancien conseiller municipal FN à la Courneuve (Seine-Saint-Denis), est président du Bloc Identitaire, un groupuscule d’extrême droite. Il souhaite l’instauration d’un «référendum sur la place de l’Islam en France», ainsi qu’un arrêt de l’immigration. «Pour inverser le rapport de force avec les musulmans, nous pensons que le message doit être clair: ni mosquée, ni voile, ni subvention, ni revendications», explique Fabrice Robert sans sourciller.

Cerise sur le gâteau, l’ancien élu propose la «re-migration en Terre d’Islam» des musulmans. Celui qui refuse toute idée de subvention plaide en revanche pour un partenariat avec les pays musulmans «pour que les musulmans de France puissent aller vivre leur foi en Terre d’Islam».

Si Fabrice Robert refuse le terme «d’islamophobie», la présidente de Résistance républicaine, elle, l’assume totalement. Pour cette «laïque de gauche»«il n’y a pas d’autre solution que d’avoir peur de l’Islam. Que les gens ne soient pas islamophobes, ça me sidère».

Elle propose l’interdiction du voile dans tous les services publics et la mise en place d’un moratoire sur la construction des mosquée. «Le temps de savoir, dit-elle, si ce qu’il s’y dit, respecte la loi française.» Elle affirme que certains imams «ont un discours de haine envers la France qui fait que le vivre ensemble n’est pas possible». Enfin, elle demande que les musulmans «expurgent le Coran» car, selon elle, «ce n’est pas à la France de s’adapter à l’Islam, mais à l’Islam de s’adapter à la France». Et Christine Tasin de conclure: «S’ils ne le font pas, il faut interdire l’Islam.»

Une position que partage Pierre Cassen, mari de Christine Tasin et président de Riposte Laïque: «L’Islam n’est pas qu’une religion (…) c’est un projet politique religieux en conquête.
»

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article