Oui il faut rapidement s'investir dans un parti de droite - Par Gérard Brazon

Publié le 10 Juillet 2012

Gérard- 2006-2Faut-il ou non continuer à s'investir en politique ou plus clairement s'investir dans un parti politique? Je vois trois types de comportement.

1/ Si l'on croit à la vie démocratique, à la nécessité d'être présent dans le débat politique, à la certitude qu'une action, la vôtre peut être déterminante, que vous pouvez peser en interne dans une orientation politique, que vous pouvez changer par votre action les fondements de votre société, alors oui, il faut s'investir dans la vie politique!

2/Par contre si vous pensez que vous ne valez pas grand-chose, que votre opinion ne changera rien à l'affaire, qu'ils feront ce qu'ils veulent de toutes les façons, qu'il n'y a pas d'espoir de changement, que vous ne servirez à rien alors, vous êtes très utiles à des partis qui justement ne veulent pas que les choses changent ou uniquement dans le sens qu'ils le souhaitent.

3/Si vous pensez que cela ne sert à rien, que c'est une perte de temps, qu'il vaut mieux regarder un match de foot, boire une bière, que tout est joué à l'avance, que rien ne changera, que voter ne sert à rien, alors oui, ne cherchez même pas à vous investir en quoique ce soit. Surtout pas...

Pour ma part, toute ma vie j'ai voulu et cherché à changer le monde qui m'entourait (Vie politique). La société dans laquelle je travaillais (vie syndicale), la résidence dans laquelle je vivais et je vis encore, la vie de quartier (vie associative),  l'éducation de mes enfants, les parents d'élèves. Je me suis aussi souvent planté, j'ai commis des erreurs, me suis trompé de route, ai rectifié le tir après coup. Cela fait partie de l'apprentissage de la vie citoyenne. C'est pourquoi j'ai bien plus de respect pour un militant de gauche que pour un militant de rien. Bien plus de respect pour le cégétiste de base avec lequel je me confrontais parfois violemment qu'avec le multicarte, ou le faux-cul de base, lécheur de pompes, brosseur de vestes de la hiérarchie.

Je crois qu'une femme, un homme qui n'est pas animé par le désir de bien faire en tant que citoyen dans son environnement, dans sa société, en tant que collègue et ami est une femme, ou un homme à qui il manque une dimension. Certes, on peut vivre sans cela. Mais laissez-moi vous dire que l'on vit mieux avec.

A notre époque, dans notre société consumériste, où le rouge à lèvre pour certaines a autant, sinon plus d'importance que les massacres de chrétiens en Irak ou ailleurs, où un match de foot est qualifié d'Historique au même titre que le débarquement des américains sur les plages de Normandie, où le relativisme règne en maître partout, il est bon de se retrouver avec d'autres, de reprendre ses marques et réaliser que la vie n'est pas relative, les meurtres non plus, les massacres encore moins, en fonction des époques et des situations.

Mais pour cela, il faut faire l'effort simple mais pour beaucoup, semble-t-il, insurmontable de sortir son esprit du cadre télévisuel, des idées toutes faîtes, de la culture prémâchée, du qu'en dira-t-on et de retrouver la vraie vie. Avec des amis, des collègues, des syndicalistes, des militants politiques. On peut finalement la faire évoluer cette vie et dans tous les cas, ne rien faire est une garantie que rien ne changera jamais dans votre vie, ni celle de vos enfants!

La plupart des Français ont horreur du changement. Napoléon III disait à ses Sénateurs: "n'ayez pas peur du peuple, il est bien plus conservateur que vous"! Cette horreur du changement et la volonté paradoxale de vouloir révolutionner la société fait partie de l'âme française. Il se trouve que la vie mondiale va plus vite désormais que l'horloge culturelle française. Il est temps de s'investir dans des partis politiques pour éviter, pour ma part du moins, l'effondrement de notre pays en tant que nation, l'effondrement de sa culture judéo-chrétienne deux fois millénaire, son Histoire de grande nation européenne que les européistes veulent réduire à la hauteur d'une province sous domination bruxelloise avec la Turquie dominatrice.

Tout ce débat, ce discours pour vous dire que rien n'est perdu, que tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. J'ai envie de dire à ceux de la troisième catégorie, ceux qui pensent que tout est réglé à l'avance, qui préfèrent une bonne bière, que c'est vous in fine, qui avez décidé par votre abstention, par votre refus de voter, par votre insouciance, votre inconscience, de mettre les socialistes dans une situation où tout est permis pour eux. Ayant tous les pouvoirs: départementaux, régionaux, législatifs, exécutifs, ils ne se priveront pas de les mettre en action et changer la société! Celle-là même que vous pensiez impossible à changer. Grâce à vous, vous aurez l'islam, les mosquées, l'immigration, le laxisme judiciaire, la police désarmée, l'insécurité de facto, une éducation nationale inefficace, des cités armées jusqu'aux dents, une polygamie autorisée, le mariage homosexuel et l'homoparentalité en suivant. Bref, une autre société ou vous ne serez pas plus riche mais encore moins libre qu'avant avec les lois qui viendront ficeler la liberté d'expression.

Vous aurez une nation encore un peu plus diminuée chaque jour et vous aurez droit à un repeuplement d'origine arabo-africano-musulmane avec les comportements et la culture qui vont avec.

Vous qui ne pensiez pas que les choses puissent changer, prenez conscience que c'est parce que vous ne faîtes rien que justement les socialistes et leurs affidés feront bouger les choses y compris dans votre vie privé, professionnelle et familiale! Les choses auront bougé sans que vous n'ayez rien fait pour empêcher les socialistes de le faire! C'est le message de fond que je donne ici. Vous pouvez en faire ce vous vous voulez et continuer à roupiller ou vous mettre à réfléchir.

Il est consternant au vu des résultats que ce soit le parti de l'abstentionnisme et celui de l'anti-sarkozysme qui ait fait gagner des partis de la gauche minoritaire en France. Par deux fois: aux présidentielles, aux législatives.

La France est de droite. Les Français aiment leur pays mais ces dernières élections furent une véritable tromperie, en partie due au système électoral pour les législatives. La gauche n'est pas majoritaire en France et pourtant, elle va nous emmener dans un type de société qui n'est pas celui que les Français souhaitent du fait que bon nombre d'entre eux n'ont pas pris part aux votes.

Alors oui, il faut s'investir dans les partis de droite, de la vraie droite, pas celle qui s'est montré complice ou qui se mélange avec des centristes qui mangent à tous les râteliers. Il y a aujourd'hui une volonté de reconstruire une droite fière d'elle et pour moi elle ne peut être exclusive. Cette nouvelle droite à naître, doit-être ouverte à tous les courants d'idées y compris celui du Front National qui est, quoiqu'on en dise aujourd'hui, le seul parti qui répond présent  aux demandes des patriotes avec, je le reconnais bien volontiers, les identitaires.

Ce parti politique, au-delà des déclarations de son fondateur qui en agacent plus d'un au FN, ne mérite pas l'ostracisme. Le seul parti qui se soit montré à la fois traître à la nation et meurtrier de soldats français à travers sa collaboration avec les nazis jusqu'en juin 1941, ses sabotages dans les usines d'armements pendant la guerre d'Indochine, ses passeurs de billets pour acheter des armes aux FNL servant à tuer des soldats français, est le parti communiste! Ce parti à qui nul "républicain" comme ils disent ne demandent de compte!

Alors il est temps à deux ans d'élections européennes, municipales, territoriales de reconquérir la France par le bas en commençant par s'investir dans un parti de la droite réelle.

Gérard Brazon (Puteaux-Libre)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

laisney 12/07/2012 15:58


Je suis tout à fait d'accord avec votre point de vue,la France doit rester elle même c'est la diversité qui fait la beauté du monde pas ce boudiboulga sans nom qu'est le multiculturalisme et les
dangers d'une certaine religion.Néanmoins quelque chose m'a frappé dans votre commentaire, vos positions sur le mariage gays et de ce qui suis,moi je suis pour, du moins en ce qui concerne les
droits par contre je refuse le communautarisme quel qu'il soit,ethnique,religieux,sexuel.Je suis gay et conservateur,je ne l'ai pas choisi contrairement à ce que peuvent penser certain.J'ai des
principes étant lié avec la même personne depuis quinze ans,j'ai le respect des valeurs et je ne pense pas qu'il y est incompatibilité.Je suis avant tout Français et fiers de l'être et je ne
pense pas que la vie intime des gens est un rapport avec ce qui se passe dans notre beau pays.Salutation

Suzanne 11/07/2012 16:02


Tu aas mille fois raison Gérard. Il y en a marre de cette idéologie du "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil". Non, tout le monde n'est pas gentil ! IL FAIT SEMBLANT d'être
gentil. Ca s'appelle la taqqya, mais combien de personnes connaissent cette méthode ? On nous a tellement abreuvés de conseils de modération, d' ouverture aux autres, de partage, qu'on en est
arrivé à être la risée des pays étrangers et notamment de ceux qui veulent nous voler notre territoire comme ils ont volé, en son temps, l'Egypte, Constantinople, et tous les territoires du moyen
orient qui, il ne faut pas l'oublier, étaient chrétiens avant d'être envahis.

Marie-claire Muller 10/07/2012 21:00


lundi 9 juillet 2012





MASSACRE EN SOCIALIE DECADENTE – par Félix MARTEL



Publié par legaulois.info



 





Moa Président, on allait voir ce qu’on allait voir, et … Zorro d’opérette est arrivé…


Je ne suis pas sûr qu’une partie importante du petit peuple de France qui a apporté imprudemment son vote positif à
l’avènement de François II le Ruineux ait bien saisi l’ampleur du massacre de nos valeurs sociétales ancestrales qui est en train de s’opérer…


Si, connaissant l’incurie congénitale inhérente à l’idéologie socialiste, peu de gens sensés se sont fait la moindre
illusion sur la capacité de la nouvelle bande de pieds nickelés à résoudre quelque problème que ce soit en matière économique, par contre, sur les mesures idéologiques décadentes, nous pouvons
être certains que les désastres des forfaitures morales qui vont s’abattre sur notre pauvre Nation martyrisée auront une portée irréversible et feront de notre belle France d’antan un immonde
goulag où l’envahissement des cultures exogènes sonnera le glas de nos traditions chéries, où les socialo-collaborationnistes islamophiles séides de l’Eurafrique vont propager leur politique
criminelle de dissolution de l’essence même de notre patrimoine intellectuel, artistique, historique, linguistique.


 






Et les projets  farfelus et ô combien démagogiques comme la délivrance de reçus obligatoires lors de contrôles de
police en disent long sur d’un côté l’ignoble mansuétude de ce pouvoir socialiste envers la racaille multirécidiviste, et de l’autre la suspicion malveillante à l’égard de nos forces de police et
de sécurité. Deux poids deux mesures dans le sens de « l’anti-France » institutionnalisée. Le tout servi par une Magistrature hyper politisée et pervertie, à la solde des idéaux
socialo-mondialistes.





Tout d’abord sur le Vote des étrangers :


Outre le fait que l’idée même que des élus de la Nation se trouvent adoubés par des citoyens non assujettis à notre drapeau,
à nos valeurs, quand ce n’est pas tout simplement à notre langue, est totalement absurde et choquant à plus d’un titre, ce vote s’avérerait inconstitutionnel sur le plan de la loi, mais de plus
cette disposition s’assimilerait à une Haute trahison sur le plan de la Justice Républicaine, puisque déléguant de facto une part de l’autorité nationale à des puissances étrangères pouvant avoir
le caractère d’entente avec l’ennemi en cas de conflit avec des pays dont ces étrangers seraient ressortissants. Mais de toute évidence, ce n’est pas le patriotisme qui étouffe ce nouveau pouvoir
qui ne semble guère voir plus loin que le bout de son nez, tout engoncé qu’il est dans ses œillères idéologiques.





Puis avec le mariage des homosexuels :


La Nature a prévu qu’un couple, c’est l’association d’un être féminin et d’un être masculin, doués d’attributs sexuels
complémentaires nécessaires à la procréation et donc nécessaires à la vie et à la perpétuation de l’espèce humaine. Notre civilisation a consacré ce que nous appelons respectueusement Mariage
afin de solenniser l’union de ce couple dans la durée et la famille ainsi constituée, ciment constitutif de l’équilibre et du caractère perdurable de notre société.





Que des individus de même sexe, pour quelque raison que ce soit, choisissent une autre orientation sexuelle que celle prévue
par l’ordre naturel des choses, c’est leur droit, et au nom de la liberté, ce choix doit être respecté, certes.





Par contre, cette orientation homosexuelle stérile déviant de la norme ne peut, ne doit et ne saurait leur conférer aucun
droit spécifique ni ne leur autorise à prétendre à quelque avantage que ce soit. Ces deux êtres associés, amis, amants, ne formeront jamais un « couple » au sens de l’ordre naturel des
choses.





Car demain on pourrait imaginer que d’autre individus pourraient demander un mariage avec leur animal de compagnie ou
pourquoi pas avec leur automobile ou un objet qui leur est cher…





Pas plus cette orientation homosexuelle ne saurait autoriser  un quelconque droit à l’adoption d’enfants pour des
ami(es) homosexuels qui ne sauraient constituer une « famille » eu égard à l’ordre naturel des choses.





À l’appui de cette requête d’adoption d’enfants, nombre de lobbies homosexuels s’appuient sur des rapports fallacieux de
pseudo-sociologues  et psychologues acquis à l’idéologie décadente, prétendant  démontrer que des enfants élevés par deux individus du même sexe ont un développement psychique
normal.





Or tout cela est faux et archi faux. (Vous remarquerez que tous les sociologues, invention du social-cosmopolistisme, sont
de gauche. En tout cas s’il en est de droite ils sont bien étouffés et n’ont guère voie au chap

BARRET Alain 10/07/2012 19:23


Bonsoir Gérard ,


Merci pour ce billet plein d'allant et de bon sens ; comme toi je ne renonce pas car le "chantier" que nous avons devant nous est gigantesque . Une seule différence -de taille je le conçois-
quand à la manière d'arriver à ce que nous nous voulons au vu de la montée de l'intégrisme et de l'abandon de notre pays par tous les politiques qui nous gouvernent dans le sens de la
mondialisation . Je te téléphone pour étayer notre point de vue.


Bien à toi avec toutes mes amitiés.


@lain.

Marie-claire Muller 10/07/2012 19:05


Comme toi Gérard ,je pense que les citoyens doivent sortir de leur léthargie,de leur paresse intellectuelle qui sont encouragées par les politiques et leurs médias afin d'avoir de l'emprise sur
leur vie et leurs choix! J'ai entendu dans "les grandes gueules" sur RMC une femme dont je ne me souviens plus le nom dire qu'elle n'avait rien contre Marine mais contre ce qu'elle
représente(sans préciser) qu'elle était le père avec un brushing(c'est trés malin, mais des comme elle sont légions dans les médias, qui orientent ceux qui ne réfléchissent pas par eux
même(voguant et emportés à tous vents de doctrines,par la tromperie des hommes,par leurs ruses dans les moyens de séduction!)c dans la Bible et bien d'actualité .Nous avons la liberté de choisir
et ne devons pas laisser à quelqu'un d'autre de le faire à notre place!J'admire Christine et tous ceux de RR ainsi que les Identitares pour leurs actions:ILS SONT LIBRES!!!