Pakistan : des islamistes menacent d'attaquer les femmes non voilées à l'acide

Publié le 23 Août 2012

Pakistan-cachemire-rageboyS'inspirant des extrémistes talibans, des militants du Cachemire ont menacé de lancer de l'acide au visage des femmes qui utilisent des téléphones mobiles et ne portent pas le voile.


Des affiches manuscrites, signées par l’organisation terroriste Al-Qaïda Moudjahidin jusqu’ici inconnue, sont apparues dans le district de Shopian au Cachemire pour prévenir les femmes et les jeunes filles qu’elles seront «attaquées à l’acide» si elles ne portent pas le voile et si elles portent des vêtements provocants.

«Nous appelons la population à voiler ses filles. Elles ne devraient pas être autorisées à sortir de la maison sans voile. Si nous repérons une femme non voilée, nous lui lancerons de l’acide au visage», disent les affiches en ourdou.

Le groupe terroriste ordonne également aux jeunes filles de cesser d’utiliser des téléphones mobiles. «Si nous repérons une jeune fille utilisant un téléphone mobile, nous l’exécuterons sur-le-champ», préviennent les affiches. Selon des rapports, la menace d’attaques à l’acide a semé la panique et la peur chez les femmes à Shopian.

A la fin des années 1990 et au début des années 2000, des militants avaient émis des diktats similaires demandant aux femmes de se conformer au code vestimentaire islamique. Quelques adolescentes non voilées et portant des jeans avaient reçu des balles dans les jambes, mais les diktats n’avaient pas donné de résultats.

Source : J&K women told to keep veil, not to use mobile, Deccan Herald, 13 août 2012. Extrait traduit par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

LMarie-claire Muller 23/08/2012 17:03


Quand on dit que cette idéologie rend fou!!!Se sont des fous dangereux pour l'humanité et les laisser proliférer en occident c'est suicidaire. Voici les résultats du ramadan( encensé PAR NOS
IRRESPONSABLES POLITICARDS) dans quelques Pays y compris la France:


Fin de ramadan : le monde musulman célèbre l’Aïd El-Fitr et un joli score: 1206 musulmans exterminés


23 août 2012 | Classé dans: Géopolitique,Islam
| Posté par: Jean-Patrick Grumberg





J’ai attendu quelques jours avant de publier le score final. Le ramadan 2012 est un bon cru : les musulmans ont totalisé 260 attaques terroristes et provoqué la mort de 1206 musulmans, (sans
compter les crimes du régime syriens: ce serait de la triche).


Des musulmans laissent des commentaires pour dire que l’islam est une religion de paix. Je pense que c’est exact. Seulement je n’ai pas la même conception de la paix qu’eux. Une paix qui fait
tant de morts est conforme à leur vision. Pas à la mienne et certainement pas à celles des Européens, pour qui il est hélas je crois trop tard pour réagir.


19 août, Abyan, Yemen : une attaque suicide par un musulman d’al Qaida fait 3 morts musulmans.


19 août, Lashlar Gah, Afghanistan : des islamiques font exploser une bombe dans un cimetière : 3 morts, tous musulmans.


19 août, Malgobek, Ingushetia : un fedayin attiré par le suicide à la bombe se rend à un enterrement, et, inspiré par l’ambiance, tue 7 personnes.


18 août, Mosul, Iraq : des terroristes musulmans abattent de sang froid et avec le sourire aux lèvres 6 membres d’une même famille à l’intérieur de leur maison.


18 août, Michni, Pakistan : 4 jeunes musulmans sont brutalement abattus par des musulmans sunnites.


18 août, Herat, Afghanistan : des terroristes musulmans fondamentalistes assassinent 4 musulmans dans un marché bondé de monde.


o-o-o-o-o-o


Rappel des crimes musulmans du mois de ramadan 2012 * :


17 août, Karachi, Pakistan : un bus transportant des musulmans chiites explose sous une bombe. Au moins deux morts.


16 août, Baghdad, Iraq : Un adepte de la religion de paix et de tolérance se fait exploser dans un marché chiite, et laisse 26 musulmans morts sur le carreau.


16 août, Zafaniya, Iraq : environ 35 femmes et enfants musulmans se font réduire en chair à pâtée par l’explosion d’une voiture piégée dans un parc d’attractions.


16 août, Quetta, Pakistan : 3 membres de la minorité religieuse Hazara se font exterminé par des musulmans sunnites : ils n’avaient qu’à être musulman comme tout le monde.


16 août, Husseiniyah, Iraq : un musulman sunnite se fait exploser avec sa voiture – 7 musulmans chiites partent en fumée.


16 août, Daquq, Iraq : Un musulman équipé d’une ceinture d’explosif se fait exploser parmi six autre musulmans : tout le monde meurt.


14 août, Zaranj, Afghanistan : quatre musulmans qui voulaient absolument se faire exploser la tronche ont réduit en miettes près de 40 musulmans : une bonne prise pour un début de semaine. Il y a
beaucoup de femmes et d’enfants, ça pimente.


14 août, Kunduz, Afghanistan : une bombe installée sur une moto dans un quartier commerçant bondé de musulmans envoie une douzaine d’entre eux chez Allah. S’ils étaient des clients fidèles, c’est
dur pour les commerçants.


13 août, Ishkamish, Afghanistan : un puriste musulman fait exploser 5 musulmans moins puristes.


13 août, Sinaï, Egypte (pour encore combien de temps ?) : un homme et son fils dénoncent des islamistes : ces derniers leur brûlent la cervelle.


12 août, Mera Kachuri, Pakistan : Un père et son fils sont torturés à mort par des « militants » musulmans. C’est dur le métier de militant musulman.


12 août, Marseille, France : une musulmane de 24 ans sort du supermarché, mais la chaleur est étouffante, sous sa niqab intégrale interdite par la loi française. N’y tenant plus, elle décide de
soulever la partie abat jour qui lui cache le visage, mais son mari, un musulman algérien plein d’amour et de tolérance prend mal la chose, et ne tolérant pas qu’elle expose ainsi son cou, la
roue de coups, au point de lui fracasser la mâchoire. Le procureur, inculte des règles de la première religion de France, a considéré que l’islam n’était pas en cause. Source Elle.fr.


11 août, Amerili, Iraq : des musulmans sunnites sont entrés dans une ville chiite, ont choisi au hasard 7 jeunes musulmans chiites et les ont abattu de sang froid.


11 août, Marseille, France : un restaurateur qui a osé refuser d’obéir aux lois de l’islam qui régissent la vie de certains quartiers français a été agressé. Motif : il ne voulait pas faire le
ramadan. Un musulman barbu accompagné d’une femme voilée a sommé le restaurateur, un égyptien qui ne pratique pas la religion mahométane, de fermer son restaurant pour le ramadan afin de
respecter la loi (de l’islam), car, selon lui, elle se situe naturellement au dessus des lois de la république. Les commerçants du quartier ont exprimé leur indignation, mais ils vont obéir, la
république n’étant pas rapide à les protéger.


11 août, Delaram, Afhanistan : un taliban déguisé en policier a surpris 8 vrais policiers locaux et les a tous abattus, ainsi que 3 autres musulmans.


10 août, Jolo, Philippines : Un chrétien a été abattu de plusieurs balles de révolver par des musulmans du groupe religieux Abu Sayyaf alors qu’il se rendait à l’église.


10 août, Musa Qala, Afghanistan : des femmes et des enfants se font déchiquetés par l’explosion d’une bombe préparée par un musulman taliban qui réclame qu’on ne stigmatise pas l’islam. 6 morts
musulmans, 1 blessé.


10 août, Mosul, Iraq : un musulman pressé de goûter aux promesses d’orgies du ciel de Mohamed se fait exploser dans une mosquée chiite et extermine 5 musulmans en train de prier. De nombreux
coran ont été détruits mais aucun musulman au monde n’a protesté. Ah j’allais presque oublier : le musulman ceinturé d’explosif a été félicité post mortem : il a également fait 70 blessés
musulmans, une bonne journée.


9 août, Fallujah, Iraq : des « militants » musulmans font exploser une maison – après s’être assuré que toute une famille était dedans. 4 enfants musulmans ont été réduits en petits morceaux de
chair pour le grand plaisir de ceux qui exigent qu’on ne stigmatise pas l’islam. Il y a également 4 estropiés à vie. Pas grave, ils iront prier en chaise roulante, et puis pas besoin de bras pour
prier n’est ce pas ?


9 août, Helmand, Afghanistan : 3 soldats américains sont invités à diner par la police locale, et se font assassiner. Il faut toujours prendre les invitations à diner sérieusement.


8 août, Endireiaul, Dage