Palestina: un ouvrage historique de 1695. Surprise, il n’existait pas de « peuple palestinien ». Gaza était 50% juif et 50% chrétien

Publié le 21 Août 2014

Palestina: un ouvrage historique de 1695. Surprise, il n’existait pas de « peuple palestinien ». Gaza était 50% juif et 50% chrétien

Par Dreuz-Info

En complément des articles Mythes, mensonges et réalités sur la Palestine par Jean-Marc MOSKOWICZ et L’invention de la Palestine Histoire d’une imposture, impostures de l’Histoire. 3/5 Par Michel KÖNIG.

Voici un article de Raphael Aouate publié par Dreuz.info le 20 mai 2009, concernant un livre, « Voyage en Palestine », écrit en 1695 par Hadrian Reland sur la population qui composait alors le pays.

A une époque où il est de bon ton de remettre constamment en question la légitimité juive en Israël, la découverte d’un ouvrage historique capital sur cette question, écrit au XVII ème siècle, apporte un nouvel éclairage de la plus haute importance. 

« Voyage en Palestine », est le titre d’une œuvre écrite en 1695, par Hadrian Reland, cartographe, géographe, philologue et professeur de philosophie hollandais.

Le sous-titre de l’ouvrage, rédigé en Latin, s’intitule : « Monumentis Veteribus Illustrata ». Editée en 1714 aux Editions Brodelet, cette belle histoire commence de façon quasi anecdotique, dans un rayon d’une librairie de Budapest, qui renferme des antiquités littéraires, dont une partie concerne le judaïsme : d’anciennes reliques, usées par le temps mais de grande valeur historique (et monétaire), parfois manuscrites, probablement dérobées, issues d’anciennes synagogues.

Cette pièce peut aujourd’hui être consultée à l’Université de Haïfa et sur Google.

L’auteur de cet ouvrage, l’un des premiers orientalistes, connaissait les langues hébraïque, arabe et grecque (ancien).

En 1695, Relandi (ou Reland) est envoyé en voyage d’études en Israël, en Palestine d’alors, pour un objectif bien spécifique : recenser plus de 2500 lieux (villes et villages) apparaissant dans le texte du Tanah (Bible) ou de la Michna, dans leur appellation originelle.

A chaque fois, Reland y mentionne le nom hébraïque tel qu’il apparaît dans le texte et le verset exact auquel il se réfère.

Reland y fait également figurer son équivalent en Latin-Romain ou Grec ancien. Outre ce remarquable travail linguistique, l’auteur opère surtout un recensement de l’époque, pour chaque localité visitée : d’abord une considération d’ordre général spécifiant que la terre d’Israël d’alors est pratiquement déserte, très peu peuplée.


La majorité de ses habitants se concentre alors dans les villes de Jérusalem, Acco (Acre), Tsfat (Safed), Yafo, Tveria (Tibériade) et Aza (Gaza).

Surtout, le constat établi par le géographe conclut à une présence dominante de Juifs sur cette terre, quelques Chrétiens et très peu de Musulmans, dont la plupart étaient des Bédouins.

Quelques remarques extraites de cette passionnante étude :

  • Aucune localité d’alors ne propose de nom ou de source arabe
  • La grande majorité de ses villes ou villages possède un nom hébreu, quelques-uns en Grec ou Latin-Romain
  • Pratiquement aucune ville qui possède aujourd’hui un nom en arabe n’en possédait à l’époque : ni Haïfa, ni Yafo, ni Naplouse (Shehem), Gaza ou Djénine.
  • Il n’y a aucune trace dans les recherches de Reland de sources historiques ou philologiques établies aux noms arabes, plus tardifs, de Ramallah, Al Halil (Hébron) ou Al Qods (Jérusalem)
  • En 1696, Ramallah s’appelle “Beteïlé” (du nom hébreu “Bet El”)
  • Hévron s’appelle … Hévron et Méarat Hamahpéla (Caveau des Patriarches) : Al Halil, du nom donné à Avraham Avinou en arabe.
  • La plupart des villes étaient composées de Juifs, à l’exception de Naplouse (Shehem) qui comptait 120 personnes issues d’une même famille musulmane, les “Natashe”, ainsi que 70 Samaritains
  • A Nazareth, en Galilée, une ville entièrement Chrétienne : 700 Chrétiens.
  • A Jérusalem, plus de 5000 habitants, dont la plus grande majorité est juive, et quelques Chrétiens.

Reland n’évoque que quelques familles bédouines musulmanes isolées, composées d’ouvriers temporaires saisonniers, dans les domaines de l’agriculture ou de la construction.

A Gaza, près de 550 personnes, 50% de Juifs et 50% de Chrétiens.

Les Juifs étaient essentiellement spécialisés dans l’agriculture : la vigne, les olives et le blé (Goush Katif).

Les Chrétiens s’occupant davantage de commerce et transport des différents produits de la région

Tibériade et Safed étaient de localités juives.

On sait surtout que la pêche du Lac de Tibériade constituait le principal emploi de l’époque.

Une ville comme Oum El Fahem par exemple était complètement chrétienne : 10 familles.

L’une des conclusions qui découle de ces recherches est la contradiction définitive et rédhibitoire apportée aux arguments arabes, à savoir l’affirmation d’une légitimité palestinienne ou même d’un « peuple palestinien ».

On en veut pour preuve le fait même qu’un nom latin, celui de « Palestine », ait été repris à son compte par le camp arabe.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Berlaine 21/08/2014 19:12


Ce n'est pas le moment de démobiliser mais au contraire de coordonner les milliers de déçus qui mettent en premier en cause ceux qu'ils ont élus .... ! Il faut à tout prix faire savoir à ces élus
par articles, déclaratons, démarches en leurs permanences, etc ... ce que l'on pense mais aussi "ATTEND" d'eux .! 

Claude Germain V 21/08/2014 17:29


une Association destinée à faire connaître cette vérité qu'il faut "asséner" à tout prix aux élus "COMPÉTENTS" de tous niveaux,


Bonjour . Comment voulez vous faire comprendre a des centaines de milliers d'ordures et de voyous politiques les réalité historiques ......Si dame guillotin etait a l'ouvrage en France suite a
une revolution , il faudrait un an ou deux pour eliminer ou deporter chez Taubira peut etre 200 , 300 voire 500000 voyous de tous bords qui nous pillent avec un esprit predateur , depuis 40/50
ans , du méme niveau qu' un voyou comme Staline ou Hitler . Que de souffrance pour les souchiens dans ce pays de France en decrepitude ........

Claude Germain V 21/08/2014 17:22


Regalez vous et fouillez Gallica , que de surprises historiques .


http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5625180x.r=Relandi++Hadriani+voyage+en+palestine.langFR

Berlaine 21/08/2014 16:55


Document capital que nos "biens pensants" veulent ignorer. Créez une Association destinée à faire connaître cette vérité qu'il faut "asséner" à tout prix aux élus "COMPÉTENTS" de tous
niveaux, pour qu'il soit mis un terme à l'aide ahurissante et injustifiée que par ignorance les plus importants d'entre-eux apportent à une CAUSE CRÉÉE DE TOUTES PIÈCES pour "BLUFFER" le MONDE
ENTIER.!  

Claude Germain V 21/08/2014 16:09


Sauf certaines circonstances oubliées tel le fait que sur la terre d’Israël vivaient plusieurs populations simplement en redescendant 500 ans avant Jesus-Christ.
Population Araméenne , Nabatéene , JUIVES installé là depuis des siècles et des siècles ,palestinienne mais qui devait couvrir un tout petit secteur de la terre d’ Israël que l’on connait
aujourd’hui .
Par égoïsme géo-politique ,les historiens ont oubliés les peuplades bédouines et arabes ( arabe ne veut pas dire musulman) puisque l’on trouve des milliers d’arabes chrétiens en Israel qui
vivaient sur ces sols depuis 2000 ans pour certains et plus pour d’autres soit en Egypte ,Israel-Palestine etc…etc….
Plus prés de nous vers 1800 , n’oubliez pas les centaines de milliers de turc automan et autres peuplades musulmanes arrivées en terre saintes pour fuir des révolutions diverses en Turquie et
dans des pays limitrophes , ces gens là n’ont jamais été des habitants d Israel Palestine de souche, leurs descendant pour beaucoup sont ceux qui réclament le pays d’Israël actuellement ……Ce sont
pour la plupart ceux qui se revendiquent propriétaires d’Israël Palestine en 2014 ,mais qui ne sont en réalité que des arrivants de fraiche date par rapport aux juifs , bedoins et autres
communautés multi millénaires ……………..

lombard 21/08/2014 15:34


bonjour 


qu' attends t'on pour les renvoyer en jordanie ,egypte et en arabie saoudite ??


et que l ' ISRAEL ,seule democratie au proche orient puisse enfin avoir la paix


qu'elle merite tant !