Par peur d’être taxée de racisme, la police britannique n’enquête plus sur les crimes et délits des gangs d’immigrés

Publié le 12 Août 2012

Par  Nouvelles de France

C’est un rapport du think tank (Groupe de réflexion et d'étude) Civitas qui l’affirme : les pressions dues à l’accusation de racisme entravent l’efficacité de la police dans sa lutte contre les gangs ethniques du Nord de l’Angleterre.

Selon John Gower Davis, un ancien académicien, cette peur d’être accusé de racisme est directement liée au rapport Macpherson sur le meurtre de Stephen Lawrence, un adolescent noir assassiné par des jeunes blancs en 1993. Ce rapport, qui tient son nom du juge William Macpherson, avait conclu à des manquements graves et à des incompétences de la police sur ce crime, mais, surtout, que l’institution policière recélait des tendances racistes.

Ce constat intervient en corrélation avec l’arrestation cette année d’un gang spécialisé dans l’enlèvement et le viol collectif de jeunes filles anglaises. Presque tous les membres du gang étaient d’origine pakistanaise et ils auraient fait 47 victimes. Or la police a manqué l’occasion de mettre fin à leurs méfaits deux ans plus tôt lorsqu’une adolescente de 15 ans les a informés de son viol. Ann Cryer, une ancienne membre du Parlement du Labour (centre-gauche britannique), a confirmé que la police avait échoué dans son investigation sur cette affaire à cause de sa crainte d’être accusée de racisme.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

Aaron 13/08/2012 00:04


Cameron/Hollande: bonnet blanc/blanc bonnet...


Mais un jour ou l'autre la note à payer sera élevée...

Marie-claire Muller 12/08/2012 20:53


Donc il n'y a plus personne pour défendre les citoyens??? ,nous y allons aussi avec les socialos au pouvoir et leur incapacité à maintenir l'ordre ou plutôt à cause de leur idéologie débile à
défendre les étrangers contre les citoyens!!SE SONT DES TRAITRES QUE NOUS ALLONS METTRE DEVANT LEURS RESPONSABILITES!!!!